Curtiss Zeus : L’Amérique électrique

Le marché de la moto électrique s’apprête à accueillir un nouveau prétendant. La marque Curtiss, ex Confederate Motorycles, vient en effet de dévoiler la Zeus Concept, préfigurant un futur custom électrique aux caractéristiques démentielles.

Des constructeurs qui décident de changer de nom en pleine carrière, ça ne court pas les rues. C’est pourtant le cas de la marque Curtiss, qui n’a repris ce nom que depuis l’année dernière et qui, auparavant, s’appelait Confederate Motorcycles. Fondée en 1991 par un avocat – Matthew Chambers – désireux de se consacrer à sa vraie passion, la marque américaine s’est fait une spécialité de la moto démesurée en toute petite production. Genre custom avec gros V2 à plus de 100 000 € !

Curtiss voit l’avenir en électrique

A raison d’une trentaine de motos par an, Curtiss vivote depuis ses débuts, et a même connu la banqueroute en 2001, avant de repartir en 2003. L’année 2017 a marqué un tournant dans le développement de la marque. Le patron Chambers ayant annoncé, outre le nouveau nom de l’entreprise, la conversion vers l’électrique, en partenariat avec son compatriote Zero Motorycles. Sans renier le côté exceptionnel qui fait l’identité de la marque.

Il était donc question qu’une “Hercule”, forte de deux moteurs électriques, de 175 ch et près de 400 Nm de couple voit le jour. Pour faire patienter l’auditoire, Curtiss a d’abord sorti, début 2018, la Warhawk. Elle n’est autre qu’une réinterprétation de l’ancienne Confederate P51 Combat Fighter.

La Zeus, un concept bike

Mais l’Américain semble maintenant accélérer le mouvement. Sur son site, on peut d’ores et déjà voir à quoi ressemblera son modèle “propre”, grâce au Zeus Concept. Pour ce qui n’est encore qu’un prototype, l’Américain a donc choisi le nom du père d’Hercule dans la mythologie. Le style est bien celui de la maison de l’Alabama, même s’il ne s’agit pour le moment que d’images de synthèse.

Peu d’autres informations sur ce futur modèle, si ce n’est qu’il serait, dixit Curtiss, “le premier V-twin électrique”. Comprenez que la future Zeus devrait embarquer deux moteurs électriques et, à ce titre, cracher un paquet de chevaux. On constate également pour la première fois l’arrivée d’une selle biplace et d’une tablette en guise de tableau de bord.

Vos avis

  1. Sylvain le 03/07/2018 at 19 h 55 min

    “On constate également pour la première fois l’arrivée d’une selle biplace…”
    heuuu… une selle ce truc imonde ? avec les 175cv et 400Nm annoncé je souhaite bien du plaisir au futur acquereur lol

  2. Rockster le 31/05/2018 at 9 h 04 min

    C’est vraiment moche, ils parlent de v-twin électrique, mais rien ne vaut un V-twin comme la Super Duke R, qui elle a un moteur qu’ils est bien Vivant, deux gros pistons qui s’animent comme un double coeur qui bat dans la poitrine de ses carters.
    Là nous parlons de moteur et de moto.

  3. JeanValjean le 30/05/2018 at 17 h 03 min

    Franchement on dirait une clé usb. Dommage