Yamaha Tracer 900 GT 2018 : tracer vite et loin

Yamaha ne s’arrête pas à la nouvelle Tracer 900. Avec la 900 GT, les rouleurs, les vrais, les durs, auront droit à une version encore mieux dotée en équipements routiers. Un roadster tendance grand tourisme pour voyager avec force et caractère, celui du 3-cylindres Yamaha.

Par Bertrand Thiébault – Photos Yamaha

La Yamaha Tracer 900 GT en bref

  • 11 500 €*
  • 115 ch
  • nombreuses dotations touring
  • 225 kg* à plein avec valises
  • Dispo juin 2018

Estimations MJ*

Le design de la Yamaha Tracer 900 GT évolue comme celui de la version standard. Ses formes ont été un peu plus arrondies.

Dotations touring

L’allure de la Tracer GT est bien sûr calquée sur les évolutions de la nouvelle Yamaha Tracer GT 900. Mais c’est en selle qu’on mesure l’intérêt du modèle et il est d’abord technologique. Sous les yeux, le tableau de bord adopte ici un superbe grand écran TFT couleur – comme sur les MT-10 et R1 – afin de tout contrôler d’un clin d’œil : vitesse, régime, rapport, niveau de carburant, mode moteur, contrôle de motricité, heure. Un régulateur de vitesse fait son apparition, ainsi que des poignées chauffantes de série, dont le réglage s’affiche à l’écran.

Autre nouveauté, l’apparition d’un shifter électronique pour monter les rapports sans débrayer. Pour voyager loin, longtemps, la Tracer 900 GT se doit aussi d’être plus confortable, que l’on roule seul ou en duo. Alors, en plus de la nouvelle selle et des évolutions aérodynamiques du carénage, dont la bulle réglable, l’équipement de suspensions monte d’un cran. La fourche, anodisée or pour le côté sportif, devient entièrement réglable et l’amortisseur arrière se dote d’une molette de précharge facilement accessible, pratique lorsque l’on passe d’une moto à vide à une moto chargée avec passager.

Yamaha Tracer 900 GT
Vous emmener vite et loin, mais surtout plus confortablement !

Un équipement complet ?

Un voyageur a forcément quelques affaires à emporter. Aussi, la GT est fournie d’origine avec une paire de valises rigides assorties au coloris de la moto. D’un contenance de 22 litres, elles sont annoncées facilement démontables et leurs points de fixation ne dénaturent pas la ligne de la moto pour les jours où l’on roule sans. Une GT dans la peau d’un roadster ? Très bien, mais il manque toutefois un équipement devenu désormais quasi indispensable aux routards : le GPS. Il sera bien sûr possible de fixer un navigateur au guidon, mais avec un si bel écran TFT, l’intégration d’un système de navigation à l’instrumentation de bord – tout comme un petit espace de rangement pour le ticket de péage et la carte de crédit – serait un progrès attendu sur une moto d’une telle obédience. La technologie existe, reste à l’appliquer sans trop faire exploser les coûts. Parce qu’inévitablement, avec ce surplus d’équipement et de technologie, la Tracer 900 GT va voir son tarif grimper, probablement au-dessus de la barre des 11 000 €. Le prix de l’évasion ?

Yamaha Tracer 900 GT
La motorisation demeure inchangée.

Voyager en famille avec la petite sœur Tracer 700 GT

Il y a quelques semaines, Yamaha nous avait déjà dévoilé une autre “GT”, la 700 GT élaborée sur la base de la petite Tracer avec son twin 700 cm3. Une routière “ready to travel” économique et bien équipée pour tailler la route : selle confort, bulle haute, valises semi-rigides. Tout ça pour à peine 500 € de plus qu’une Tracer 700.

Vos avis

  1. michel le 30/03/2018 at 12 h 22 min

    quel est l’avis du passager ?

  2. Chris le 16/11/2017 at 19 h 40 min

    Yam gomme les petits défauts de la Tracer et c’est une bonne chose! Ils sont à l’écoute de leurs clients et ça a le mérite d’être noté. Pour avoir changé les amortisseurs av/ar, la selle, la bulle et pris les poignées chauffantes, si le tarif tourne autour des 11.500€ ça sera plutôt intéressant et moins cher que ce que j’ai déboursé.
    J’espère surtout que l’amortisseur arrière sera de meilleure qualité car sur l’originale c’est une vrai pompe à vélo (pour peu qu’on essore un peu la poignée de gaz). Sinon c’est une moto fantastique et là, même si l’appellation GT est discutable, on a un produit hyper abouti, versatile à souhait et qui va encore faire des heureux! Je pense que je vais re-craquer en Mars!
    V

  3. Manu le 14/11/2017 at 13 h 25 min

    Très bonne idée, que cette déclinaison de la Tracer pour roule toujours. Personnellement intéressé, j’espère que le cran gagné sur les suspensions ne se limitera pas aux réglages, certes pratiques, mais avec le même équipement que sur la version actuelle, ce serait décevant. (J’écris en toute connaissance.)
    V

  4. yann44 le 13/11/2017 at 11 h 11 min

    A ESSAYER ! bon , gt avec des valises de 22 litres c’est léger ( déja 30 litres sur la fjr c’est le minimum) en duo en emport de bagages . à voir hauteur de selle aussi , ca culmine souvent très haut pour le passager (ère) , on dirait que c’ est un cheval à enjamber. protection des jambes et des bras ?
    sinon le poids raisonnable pour une “routière ” fun , bon point ! a voir au mois de juin.

  5. Alexis le 07/11/2017 at 16 h 37 min

    Il manque la partie basse du carénage et une vraie bulle haute et large pour lui donner l’appellation GT. Je ne comprends pas ce que font les constructeurs à réduire les protections de la sorte. Dommage ça m’aurait intéressé.

    1. jack le 05/03/2018 at 10 h 35 min

      aléxis

      tout est prévu en accessoire, cette bécanne est une merveille en retraite depuis 1 an , j’ai travaillé + de 40 ans
      dans le monde de la moto , étant concessionnaire yamaha
      sur montélimar , je connais bien la marque !!!!! fonce aléxis
      te pose pas de question…………..