Nouveauté 2018 : Triumph Bonneville Bobber Black (avec vidéo)

Déclinaison de la Bobber commercialisée depuis février 2017, voici la Triumph Bonneville Bobber Black. Avec un esprit bien à elle, une gueule d’enfer et… du noir à tous les étages.

Triumph Bonneville Bobber Black
Jolie moto que cette Bobber Black. (Photo Triumph)

Présentée à l’automne 2017, la Triumph Bobber a rencontré un franc succès. Triumph explique même que cette moto a eu le meilleur démarrage commercial de [ses] 115 ans d’histoire”. Rien qu’en France, depuis le début de sa commercialisation, en février 2016, elle s’est déjà vendue à quelque 500 exemplaires. L’importateur table sur 650 unités à la fin de l’année.

Découvrez également la Bonneville Speedmaster, qui renaît dans la gamme Triumph en cette fin 2017 !

Une Bobber encore plus agressive

Rien d’étonnant à ce que la marque dégaine maintenant une Bonneville Bobber Black. Une moto de fort belle facture, bien dans la lignée de sa jeune devancière. Mais le style se veut encore plus agressif, ramassé, minimaliste. Avec la selle monoplace bien connue, un large guidon plat, des garde-boue courts et des roues à rayons.

A ce propos, la roue avant est de 16 pouces, contre 19 à la Bobber.

Le noir est présent partout sur la moto :

  • échappement complet
  • pédale de frein et repose-pieds
  • sélecteur de vitesses
  • axe de sélecteur
  • leviers de frein et d’embrayage
  • guidon et pontets
  • support de selle
  • culasse et carters d’embrayage, d’alternateurs et de sortie de boîte
  • phare chromé et plaqué noir
  • moyeux de roues

Triumph Bonneville Bobber Black : montée en gamme

Triumph a doté la Bobber Black d’équipements qui la tirent vers le haut. A l’instar des “meilleurs freins de la gamme Bonneville”, deux disques de 310 mm pincés par des étriers Brembo à deux pistons. Mais aussi avec une fourche avant Showa de 47 mm de diamètre (41 mm sur la Bobber) débattant sur 90 mm. Le support de selle est flottant, ladite selle culminant à 688 mm.

Comme la Bonneville Speedmaster présentée au même moment, la Bobber Black utilise le bicylindre parallèle de 1200 cm3 calé à 270°. Là encore, le couple maxi de 106 Nm est atteint à partir de 4000 tr/mn. Puissance maxi : 77 ch à 6100 tr/mn.

Triumph Bonneville Bobber Black
Le compteur peut être incliné selon l’angle que souhaite le pilote. (Photo Triumph)

Prix estimé : aux alentours de 14 000 €. Disponibilité prévue en france : février 2017.

Photos 

Triumph Bonneville Bobber Black
(Photo Triumph)
Triumph Bonneville Bobber Black
(Photo Triumph)
Triumph Bonneville Bobber Black
(Photo Triumph)
Triumph Bonneville Bobber Black
(Photo Triumph)
Triumph Bonneville Bobber Black
(Photo Triumph)
Triumph Bonneville Bobber Black
(Photo Triumph)
Triumph Bonneville Bobber Black
(Photo Triumph)
Triumph Bonneville Bobber Black
(Photo Triumph)
Triumph Bonneville Bobber Black
(Photo Triumph)
Triumph Bonneville Bobber Black
(Photo Triumph)
Triumph Bonneville Bobber Black
(Photo Triumph)

Vidéo de l’arrivée sur scène de la Bobber Black

Vos avis

  1. PIBOLO le 04/10/2017 at 9 h 06 min

    Il y a un léger souci, elle est belle, elle est tendance(plus qu’à se laisser pousser la barbe) techniquement elle est plutôt basique, dans les lignes droite, elle t’arrache la tronche, dans les virages elle frotte de partout et pourtant elle est plus chère qu’une R6 bourrée de technologie et qui marche autrement.
    Après si elle colle à la mode, Triumph aurait tort de se gêner et de ne pas en profiter.

    1. Foudrenoire le 14/10/2017 at 17 h 15 min

      La Yamaha R6 fait rêver les adolescents qui regardent Transformers, la Triumph Bonneville, l’Indian Scout Bobber ou les Harley se goûtent comme de la poésie pure ou un titre de Led Zeppelin. Pas comparables. Et puis, les limitations de vitesse sont des règles à respecter : la R6 est faite pour les accélérations et les circuits alors que son esthétique est un peu triste, les Bobber, elles, font tourner la tête aux passants comme si vous croisiez James Dean dans la rue.

      1. Gooris le 26/10/2017 at 15 h 47 min

        Merci pour ce paragraphe tel une parole d’évangile motarde. Revenons à l’esprit motard qui nous guide depuis le jour où nous avons posé notre fessier d’adolescent sur notre première meule : moto = amis et passion partagée
        Arnaud

      2. noir zep le 12/11/2017 at 23 h 11 min

        100 % en accord avec toi. Led Zeppelin et la bobber black ça colle complet