WSBK à Magny-Cours : Rea s’offre une nouvelle couronne

En s’imposant avec un boulevard d’avance sur Marco Melandri, Jonathan Rea a empoché sa troisième couronne d’affilée à Magny-Cours. Une première depuis la création du championnat du monde Superbike.

La victoire et le titre pour Rea. ©Gold and Goose

Il n’a pas tardé à concrétiser. Alors qu’il disposait de sa première balle de match pour remporter son troisième titre de champion du monde d’affilée, Johnny Rea a transformé l’essai dès la première manche. Sur une piste encore piégeuse, le pilote Kawasaki a en effet rapidement pris la poudre d’escampette.

Auteur du meilleur envol, Jonathan ne cessera d’accroître son avance au fil des tours. Il s’imposera finalement avec seize secondes d’avance sur Marco Melandri. Douzième sur la grille après être parti à la faute en Superpole, l’Italien est parvenu à se hisser à la lutte pour la deuxième place avec Tom Sykes.

Les deux hommes iront d’ailleurs même au contact dans les derniers mètres. Melandri prendra finalement l’avantage dans la dernière boucle pour monter sur son onzième podium depuis le début de la saison. Après avoir dû faire l’impasse sur la dernière manche à Portimao suite à sa chute aux essais, Tom Sykes était quant à lui tout de même satisfait de terminer à la troisième place.

Toujours à la recherche de son premier podium sur la MV, Leon Camier échoue à nouveau à la quatrième place. Comme lors de la première manche à Portimao. Alex Lowes complète le top cinq de cette première manche.

Les résultats complets de la première manche

Première pole de la carrière de Tuuli. ©Gold and Goose

Supersport à Magny-Cours : Tuuli en pole, Sofuoglu à terre

Il s’était révélé sur la scène internationale il y a un peu plus d’un an. Pour ses débuts en championnat du monde Supersport, Niki Tuuli avait en effet frappé un grand coup sur la table puisqu’il était parvenu à monter sur le podium lors de trois des quatre dernières courses de la saison.

Plus discret pour sa première saison complète en championnat du monde, le Finlandais a pris le meilleur sur ses adversaires à l’occasion de cette dixième Superpole de la saison. Il signe ainsi la première pole position de sa carrière.

Sheridan Morais échoue quant à lui à la deuxième place, à un dixième de son coéquipier. Mais le fait marquant de cette Superpole est bien évidemment la chute de Kenan Sofuoglu. Le quintuple champion du monde Supersport est en effet parti à la faute en fin de séance. Directement pris en charge par le corps médical, le diagnostic ne tardait pas à tomber avec une blessure au niveau du pelvis.

Le Turc a été déclaré inapte pour la suite du week-end par les médecins. Du coup, c’est Frederico Caricasulo qui partira de la troisième place. L’Italien devancera Gino Rea et Kazuki Watanabe. Du côté des tricolores, la journée n’a pas non plus été facile. En tête au terme des deux premières séances d’essais libres, Lucas Mahias est parti à la faute lors de la troisième séance.

Le Français s’est ainsi blessé au niveau du scaphoïde. Il a tout de même participé à la Superpole mais il a ensuite été victime d’un problème technique. Lucas s’élancera donc de la douzième place. Jules Cluzel, quant à lui, partira de la sixième place. Invité ce week-end, Cédric Tangre, tout frais champion de France Supersport, a signé le vingt-quatrième temps de cette Superpole.

Les résultats complets de la Superpole Supersport

Valentin Roussel