WSBK en Australie : Melandri signe le doublé

Marco Melandri a signé son premier doublé depuis 2014 en remportant les deux premières manches de la saison en Australie. L’Italien a notamment parfaitement géré le passage obligatoire par les stands pour changer de gommes à la mi-course. Avec seulement deux centièmes d’avance sur Rea à l’arrivée, la saison est bel et bien lancée…

Melandri signe son premier doublé en Superbike depuis ses deux victoires à Jerez en 2014. ©Gold and Goose

Cela faisait bien longtemps que nous n’avions pas assisté à une course aussi serrée en Superbike. Dépassement au coude à coude, freinage au panneau top tard mais qui passe quand même, il était écrit que la victoire ne se jouerait à rien. Et c’est exactement ce qu’il s’est passé.

Vainqueur de la première course avec un peu plus d’une seconde d’avance sur Tom Sykes, Marco Melandri s’est en effet imposé pour seulement quelques millimètres face à Johnny Rea en deuxième manche. Sur la ligne, l’Italien ne compte en effet que vingt-et-un millièmes d’avance sur le triple champion du monde en titre.

Le pilote Ducati signe ainsi son premier doublé en Superbike depuis 2014 et ses deux victoires à Jerez. Avec ces deux succès, Marco compte désormais vingt-deux victoires depuis ses débuts en Superbike, en 2011. Mais avec cinquante points au compteur, il est surtout le premier leader du championnat cette saison.

Sykes quitte l’Australie avec la deuxième place au championnat

Et cela est à souligner tant la domination de Johnny Rea a été impressionnante ces trois dernières saisons. Bien sûr, le pilote Kawasaki est loin d’avoir dit son dernier mot. Malgré le changement de règlement introduit cette année, Johnny a montré qu’il était toujours en mesure de se battre pour la victoire. Et c’est avec cet objectif qu’il se rendra en Thaïlande pour la prochaine manche.

Si elle était déjà la principale arme pour contrer l’hégémonie Kawasaki ces dernières saisons, la Panigale a confirmé son statut. En plus de la victoire de Melandri, Xavi Forès est en effet parvenu à monter sur la troisième marche du podium. C’est le deuxième podium de l’Espagnol en Superbike, le premier sur le sec.

Quatrième de cette deuxième manche, Tom Sykes occupe pour sa part la deuxième place du championnat. Alex Lowes complète quant à lui le top cinq. Le Britannique a réussi à venir à bout de la Honda de Leon Camier dans les derniers kilomètres. À la lutte avec Jordi Torres pendant une bonne partie de la course, Loris Baz, malgré une épaule douloureuse, est parvenu à rentrer dans le top dix en terminant à la neuvième place. Prochaine manche sur le circuit de Buriram, en Thaïlande, le week-end du 25 mars.

Valentin Roussel

Vos avis

  1. Marco le 26/02/2018 at 13 h 08 min

    vingt-et-un millièmes d’avance, à 270km/h (soit 75m/s) cela fait 1,575m soit 1575 millimètres, c’est un peu plus que “quelques millimètres”

    1. François Lemaur le 26/02/2018 at 15 h 45 min

      Bonjour,

      Merci pour votre précision.

      Bonne journée.

      Moto Journal

    2. mega le 27/02/2018 at 9 h 20 min

      Le calcul est exact mais il faut reconnaitre que sur les images l’écart paraissait beaucoup plus faible.

      Ducati peut dire merci à la limitation à 14000 tours/min sur les kawa qui étaient clairement à la peine sur la ligne droite…

  2. Watrin le 25/02/2018 at 18 h 50 min

    Lamentable cette connerie d arrêter une course comme ça
    Si on veut tuer le SBK continuez !!!

    1. the13duke le 25/02/2018 at 20 h 51 min

      Lamentable surtout de voir Pirelli incapable de faire des pneus qui tiennent une course !
      Si on veut tuer des pilotes en SSP et en SBK, continuez !
      Le courage du Kenan n’est plus à prouver, respect.

  3. berto le 25/02/2018 at 16 h 54 min

    La Ducati Panigale V2 n’est pas encore à enterrer.. et la saison sera surement encore animée à l’image des 2 manches de ce we..
    Gazzz les mecs..