WSBK à Jerez : King Rea gagne à nouveau

Jonathan Rea a remporté la seconde course à Jerez. Avec cinquante-deux succès, il pointe désormais à la deuxième place des pilotes comptant le plus de succès dans l’histoire du championnat, à égalité avec Troy Bayliss. Pour la lutte pour la deuxième place, Davies et Sykes disposent désormais du même nombre de points.

Quatorzième victoire de la saison pour Rea. ©Gold and Goose

Mais où s’arrêtera Jonathan Rea ? Après avoir remporté sa première course en Superbike à Jerez à l’issue de la première manche, le pilote Kawasaki a enchaîné en seconde manche. Prenant rapidement le commandement de la course, Johnny a ensuite géré son avance d’une main de maître.

Il s’impose d’ailleurs au final avec plus de deux secondes d’avance sur Marco Melandri. Avant le dernier rendez-vous de la saison au Qatar, Rea compte désormais quatorze victoires cette année. Et ce second succès en Andalousie le rapproche encore un peu plus du pilote ayant le plus de victoires en Superbike, Carl Fogarty.

S’il compte bien rejoindre Foggy en tête du classement, Rea a déjà égalé Troy Bayliss avec cinquante-deux succès depuis ses débuts dans la catégorie. Pourra-t-il en ajouter encore deux autres au Qatar ? Ses adversaires se grattent en tout cas l’arrière du crâne pour savoir comment l’arrêter.

Davies et Sykes repartent de Jerez à égalité !

Marco Melandri avait la possibilité de l’empêcher de gagner la première manche mais sa Ducati a décidé de rendre l’âme alors qu’il était en tête. En seconde manche, Marco a une nouvelle fois fait le spectacle. À la lutte avec son coéquipier Chaz Davies pour la deuxième place, l’Italien a réussi à prendre l’avantage dans les derniers kilomètres.

Davies peut quant à lui s’estimer heureux. Pris dans un accrochage au premier tour avec Eugène Laverty, Chaz se retrouvait à terre. Mais le drapeau rouge suite à la chute de Dominic Schmitter lui a permis de continuer son combat pour la conquête de la deuxième place au championnat. Finalement troisième, Chaz est désormais à égalité de points avec Sykes au général.

Après avoir trouvé des solutions pour améliorer ses sorties de virage sur sa R1, Alex Lowes termine à la quatrième place. Tom Sykes complète quant à lui le top cinq. Sixième à l’issue de la première manche, Sylvain Guintoli a conclu cette seconde course à la huitième place, juste derrière Xavi Forès.

Valentin Roussel

Vos avis

  1. bob razovski le 31/10/2017 at 8 h 36 min

    bah voilà…

    Règlement technique

    Limite de régime moteur

    Le système d’équilibrage utilisant des limiteurs d’admission d’air a été remplacé par un système limitant le régime moteur. La limite moteur peut être réglée à tout moment durant la saison et s’applique à chaque constructeur.

    Concessions

    Un système de points de concession sera introduit afin de limiter le développement des moteurs des machines les plus rapides. À certains moments de la saison, les équipes ayant accumulé le moins de points de concession seront autorisées à introduire des mises à jour.

    Avantage secondaire, les équipes privées auront accès à des pièces moteur dont le coût sera plafonné dans le but de les aider à atteindre le même niveau de performance des teams soutenus par les usines.

    Suspensions avant et arrière et pièces moteur approuvées

    Un plafonnement des prix et un processus de validation ont été appliqués à plusieurs pièces clés du châssis, du moteur et des suspensions. Elles sont appelées pièces approuvées.

    Procédant de la même façon que le règlement existant (et très bien accueilli) concernant les suspensions et les freins, cela permet d’assurer l’accès et la disponibilité à toutes les pièces pour toutes les équipes avec un encadrement des coûts.

    La version du règlement du Championnat MOTUL FIM World Superbike, contenant les changements détaillés, sera disponible dans les prochains jours sur le site de la FIM.

    Du grand n’importe quoi…

  2. bob razovski le 23/10/2017 at 12 h 01 min

    voir SBK et Motogp le même week end est mauvais pour l’image du SBK :

    courses soporifiques contre bastons sauvages, y’a pas photo, le SBK ne supporte pas la comparaison. Et dire que pour remédier à ça, ils vont nous sortir du chapeau des modifs de règlement complètement tordues, genre limitation des régimes maxi en fonction des moteurs…

    Déjà, quand on voit “l’efficacité” de la grille bidonnée pour le départ de la deuxième course, Réa part en général 9 ème (puisqu’il gagne souvent la première course) et se retrouve premier après quatre ou cinq virages…

    Cette année, Rea va finir le championnat avec entre 4 et 6 courses d’avance sur les 26 du calendrier, un genre de domination !