Supersport au Qatar : Mahias, la victoire et le titre !

En s’imposant au terme d’une lutte de haute volée face à Jules Cluzel, Lucas Mahias a décroché le titre de champion du monde Supersport. Le quatrième tricolore à obtenir cette couronne après Chambon, Foret et Charpentier. C’était son rêve de gosse.

Deuxième victoire de la saison pour Lucas. ©Gold and Goose

Il peut désormais le dire. Dix ans après avoir commencé à écumer les circuits, Lucas Mahias a atteint son rêve. Et il y a ajouté la manière. Auteur d’une pole record, la première de sa carrière en Supersport d’ailleurs, le Landais a continué sur sa lancée en course.

Prenant rapidement les commandes de la course, il a cependant dû attendre la ligne d’arrivée pour savourer. Se passant à plusieurs reprises dans les derniers kilomètres avec Jules Cluzel, le protégé de Serge Nuques s’impose en effet pour seulement quelques centimètres par rapport à son compatriote.

Jules n’a pas manqué de féliciter le nouveau champion du monde, le quatrième français de l’histoire du Supersport à obtenir cette distinction après Stéphane Chambon, Fabien Foret et Sébastien Charpentier. Et s’il n’a pas réussi à gagner cette saison, Jules garde le sourire. “Hormis les deux premières courses qui ont désastreuses, ma saison a été très solide“, raconte-t-il.

Mahias est le quatrième français sacré en Supersport

Lucas Mahias a également eu des mots à l’attention de Kenan Sofuoglu. Revenu d’une sérieuse blessure au bassin après sa chute à Magny-Cours, le Turc a en effet tout tenté pour accrocher une nouvelle couronne à son palmarès. Neuvième en début de course, il est d’ailleurs parvenu à remonter jusqu’à la troisième place en battant Frederico Caricasulo qui termine quatrième. Alors que le coéquipier de Kenan, Anthony West, complète le top cinq.

Les deux hommes se sont d’ailleurs pris dans les bras à l’arrivée. Ils se sont échangés des sourires. Mais il y avait surtout une grande marque de respect entre les deux. Mahias a donc désormais atteint son rêve. Celui de devenir champion du monde Supersport.

Présent à ses côtés depuis le début de sa carrière, Serge Nuques était là. Avec un style western avec sa veste marron et son chapeau de cow-boy. Le tout avec aussi une touche de rose sur le casque de Lucas et sur les perruques de ses mécaniciens. Après son titre en endurance, Lucas a donc désormais ajouté une deuxième étoile dans le ciel. Et, ce soir, elle brille de toutes ses forces…

Valentin Roussel

Vos avis

  1. lou coutaou le 05/11/2017 at 20 h 12 min

    FÉLICITATIONS !!!! quatre français mais ne l’oublions pas cinq titres en SSP (Charpentier deux fois) soyons chauvin, c’est rare.

  2. Dany 57 le 05/11/2017 at 19 h 25 min

    Félicitations Lucas !! Deux titres d’affilée dans deux catégories différentes !! Chapeau bas ! Quelle course avec Jules !! J’ai vibré du premier au dernier tour ! Merci ! Vivement la saison prochaine !! Et je garde un souvenir impérissable de notre rencontre au DAFY MOTO de Perpignan, lors de la séance de dédicace !! Appel de phare ! Daniel

  3. fredmostro le 05/11/2017 at 13 h 03 min

    trop content pour lui, félicitations 🍾

  4. benoit dumas le 05/11/2017 at 7 h 07 min

    Magnifique!!!!Fred tran duc,notre Fred avait parlé de lui comme d un futur grand!Bien vu Fred tu dois être fier de lui de là haut!Respect!