Supersport à Donington : la victoire pour Cortese, Cluzel deuxième

Pour sa première saison en Supersport, Sandro Cortese ne loupe pas son entrée. L’Allemand, déjà vainqueur à Aragon, a en effet signé sa deuxième victoire de la saison en s’imposant à Donington. Un succès qui lui permet de prendre pour la première fois les rênes du général. Jules Cluzel est dans sa roue, en deuxième position.

Deuxième victoire de la saison pour Sandro Cortese. ©Gold and Goose

Sandro Cortese prend, peu à peu, sa carte d’abonnement au podium. Pour sa première saison en Supersport, l’Allemand, premier champion du monde Moto3 de l’histoire en 2012, monte en gamme au fil des courses. Signant sa première victoire dès son troisième départ en s’imposant à Aragon, le pilote Kallio Racing attire le regard de ses adversaires.

En quittant Philip Island, Lucas Mahias avait d’ailleurs noté dans son calepin cette menace. Le champion du monde en titre ne s’était pas trompé. À Donington, Cortese a signé la deuxième victoire de sa jeune carrière en Supersport. Pour arriver jusqu’à la plus haute marche du podium, il est parvenu à prendre l’avantage, avec autorité, sur Jules Cluzel à un peu plus de dix tours de l’arrivée.

Gentleman, l’Allemand s’est directement excusé pour cette manœuvre. Des excuses qu’il renouvellera encore au Français dans le parc fermé. Avec cette victoire, Cortese s’affirme encore un peu plus comme un sérieux candidat au titre en fin d’année. Au terme de cette sixième course de la saison, le voilà d’ailleurs pour la première fois aux commandes du général.

Cluzel encore sur le podium à Donington

En tirant le bilan de son week-end, Jules Cluzel a reconnu la supériorité de son adversaire. Le pilote NRT pense, aussi, que son choix au niveau de ses pneumatiques n’était pas le plus judicieux. Le natif de Montluçon garde cependant le sourire. Après avoir remporté les deux dernières courses à Assen et Imola, il enchaîne avec un troisième podium d’affilée.

S’il dit ne pas penser au championnat, Jules est dans la course puisqu’il ne pointe qu’à sept points du nouveau leader. Dans ce championnat, où le moindre point risque de compter en fin de saison, Raffaele de Rosa place peu à peu ses pions. Le pilote MV est en effet sur une bonne dynamique depuis le retour du championnat en Europe. Sa machine lui joue encore quelques vilains tours, comme lorsqu’il a dû abandonner à Aragon alors qu’il se battait sur le podium, mais le Napolitain vient tout de même de terminer les trois dernières courses à la troisième place.

Il aurait même pu prétendre à la deuxième marche à Donington suite à la petite erreur de Cluzel, à cinq boucles de l’arrivée. Mais le Français est parvenu à reprendre l’avantage dans l’avant dernier tour. Lucas Mahias, lui, commence peut-être à trouver le temps long. Deuxième sur la grille de départ, le champion du monde en titre a terminé en cinquième position, perdant son duel face à Randy Krummenacher dans les derniers kilomètres. Le Landais n’a plus terminé sur le podium depuis la deuxième course de la saison, en Thaïlande. Pourra-t-il renouer avec les trois premières places à Brno ? En attendant que le vent tourne, le pilote Yamaha fait le dos rond et prend des points dans l’optique du championnat. Corentin Perolari, lui, a marqué son premier point en terminant quinzième sur la R6 du GMT 94.

Valentin Roussel

Vos avis

  1. jacques le 27/05/2018 at 13 h 15 min

    allez jules l’allier est avec toi