Tests MotoGP 2018 au Qatar : Zarco termine en beauté

Deuxième lors des essais en Thaïlande, Johann Zarco a cette fois signé le meilleur temps pour ce dernier test de l’hiver au Qatar. Dans quelques semaines, pour la première course de la saison, le Français risque d’être l’un des mieux placés pour monter sur la première marche du podium…

Zarco signe le meilleur temps de ce dernier test au Qatar. ©Gold and Goose

Six boucles durant, Johann Zarco avait mené la danse pour ce qui était alors son premier Grand Prix en catégorie reine. Impressionnant encore un petit peu plus le petit monde du MotoGP, le Français n’allait pas s’arrêter en si bon chemin. Auteur de deux poles, le protégé de Laurent Fellon signait également trois podiums tout en luttant pour la victoire jusqu’aux ultimes hectomètres de la dernière course de la saison, à Valence.

L’Avignonnais peut-il devenir le premier Français à remporter un Grand Prix en catégorie reine depuis le succès de Régis Laconi à Valence, en 1999 ? Le pilote Tech3 se bat pour ça. Pour préparer sa deuxième saison en catégorie reine, Johann s’est comme à son habitude appliqué. Méthodique, il n’a pas non plus hésité à mettre au rebut le châssis 2017 proposé par Yamaha.

Cela n’a pas tardé à porter ses fruits. Deuxième temps des essais à Buriram, Zarco a en effet terminé le dernier test de la saison au Qatar à la première place. Le double champion du monde Moto2 est cependant loin de vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. “Je me sens bien. Nous avons une bonne vitesse de pointe mais nous devons continuer à bosser. Nous sommes à un bon niveau mais peut-être pas au point de jouer la victoire“, disait-il au terme de la deuxième journée.

Comme Viñales, Rossi a travaillé sur les problèmes de grip qu’il rencontre sur sa M1. ©Gold and Goose

Zarco, premier pilote Yamaha au Qatar devant Rossi

Avec l’annonce il y a quelques jours de la scission entre Yamaha et Tech3, l’avenir du Français est bien sûr une question qui prend de plus en plus d’importance dans le paddock au fil des prestations du Sudiste. Interrogé à ce sujet, Johann avoue, en tout cas devant les caméras, ne pas y penser. “Je ne me soucie pas de cela, raconte-t-il. Je travaille sur le présent. Et je veux me battre devant avec ma M1 en 2018 !

Le futur de Valentino Rossi est également sur toutes les lèvres. Au Qatar, le nonuple champion du monde a donné quelques éléments qui tendent à confirmer qu’il n’est pas encore sur le point de mettre son cuir au placard. L’Italien a notamment confié que son team, VR46, ne sera pas sur la grille de départ en catégorie reine ces deux prochaines années.

Plus que son avenir, Rossi s’est surtout concentré à trouver des solutions sur sa M1 pendant ces trois jours au Qatar. Et le travail ne manquait pas. Plusieurs idées, notamment au niveau de l’électronique, ont été essayées afin de mettre fin aux problèmes de grip que rencontrent les deux officiels. La solution a-t-elle été trouvée ? Rossi a en tout cas pris la deuxième place alors que Viñales s’est glissé au cinquième rang.

Dovizioso a bien l’intention de chiper le titre à Marquez cette année. ©Gold and Goose

Dovizioso ne cache plus ses ambitions

Si, dans le clan Yamaha, ces essais hivernaux n’ont pas été de tout repos, le travail a été plus studieux du côté de Andrea Dovizioso. Le pilote Ducati a en effet enchaîné les bonnes performances. Satisfait de la nouvelle GP18, l’Italien a bien l’intention de franchir la dernière marche cette année. Et il le dit !

Pour la première fois, nous figurons d’emblée parmi les prétendants au titre, lâche Dovi. Nous avons réalisé du super boulot cet hiver. Je suis très content des nouvelles pièces fournies par l’usine“. Après une année au guidon de la Desmosedici, Jorge Lorenzo a lui aussi l’ambition de retrouver les premiers rôles.

Auteur d’un chrono canon lors des essais de Sepang, l’Espagnol a par la suite connu quelques soucis. Il a même décidé de reprendre le guidon du châssis 2017 en Thaïlande. À Losail, pour la dernière séance de test avant le début de la saison, Jorge a dû se contenter de la dixième place.

Content de la vitesse de pointe de sa RCV, Marquez avoue qu’il rencontre encore du wheeling sur certains circuits. ©Gold and Goose

Marquez, un roi à détrôner

Pour arriver au Graal, Dovi va cependant devoir réussir à se débarrasser de Marc Marquez. Et cela ne sera pas chose facile. Depuis son arrivée en MotoGP, en 2013, le natif de Cervera a en effet été sacré champion à quatre reprises sur cinq tentatives. À 25 ans, le minot affole les statistiques. Solide tout au long des essais hivernaux, comme son coéquipier Pedrosa, Marquez pointe cependant encore certaines choses à améliorer.

Notre objectif était d’améliorer la vitesse maxi et l’accélération, explique Marc. Nous sommes satisfaits du résultat sur la vitesse max. Pour l’accélération, nous avons encore du wheeling sur certains circuits.” Pour ce dernier test, Marquez a pris la septième place. Après plusieurs chutes, Pedrosa a signé le douzième temps.

En plus de Honda, Ducati et Yamaha, une quatrième marque a également l’intention de venir se mêler régulièrement à la lutte pour la victoire. Après une saison 2017 compliquée, Suzuki a en effet redressé la barre cet hiver. Sixième au Qatar, Andrea Iannone n’a cessé de figurer aux premières positions. Et avec une année d’expérience au guidon d’une MotoGP, Alex Rins monte en régime. Au terme de ces trois derniers jours d’essais, douze pilotes se tenaient en seulement sept dixièmes. Voilà qui promet d’ores et déjà une saison de haute volée…

Valentin Roussel

Vos avis

  1. norton66 le 10/03/2018 at 14 h 07 min

    Johann s’est trouvé de suite à l’aise sur la M1 qui correspond
    à son style de pilotage…si il veut continuer à progresser et à
    jouer un jour le titre il aurait intérêt à ne pas changer de moto…
    Mais QUI va récupérer les Yam “satellite” en 2019 ?
    Autre aspect pas évident , Zarco a formé directement un duo
    très efficace avec Coulon ce qui a certainement contribué à
    ses excellents résultats…du coup il aura le choix entre piloter
    une KTM qui ne correspond pas forcément à son style pour
    rester avec Coulon , ou changer de crèmerie pour garder une
    M1 mais en perdant son “sorcier”…pas simple !

  2. jean-claude HOUSSIN le 07/03/2018 at 16 h 23 min

    Quand on voit les grilles de temps des essais hivernaux, on peut s’interroger si le choix du team Tech 3 est judicieux pour l’avenir sportif de Zarco , à moins que ce choix ne soit principalement dû à des raisons financières pour le team. Quid de la performance des M1 fournies par Yamaha jusqu’à la fin de la saison en sachant que Zarco portera les couleurs KTM l’an prochain? Et peut-on raisonnablement penser que la marque autrichienne sera capable de combler son retard sur les top teams en une seule saison?

    1. the13duke le 08/03/2018 at 19 h 44 min

      Pour répondre modestement à ta question, je pose des questions moi aussi.
      Elles ont fait quoi les YAM 2016 en 2016 ?
      Elle a fait quoi avec Zarco la YAM 2016 en 2017 ?
      Elles ont fait quoi les YAM Tech 3 avec DOVI ou Crunch ? Avec Pol ou monsieur Smith ?
      Elle a fait quoi la YAM Tech 3 avec le duo ZF ???
      Un pôt de yaourt de questions, mais avec des vrais morceaux de réponse dedans ?
      Suite en 2018, dès le next week end

  3. K81 le 06/03/2018 at 13 h 41 min

    ……3 saisons…pour l’après Valentino…je me demande si cela ne va pas être un peu juste….pour Yamaha !????

    1. the13duke le 07/03/2018 at 13 h 30 min

      La question est effectivement de savoir “qui pour les YAM satellites” ?
      Les prétendants prétendent, mais de là à convaincre YAM …
      Ils ont perdu gros en lâchant Tech 3 …
      Et VR46, va falloir l’attendre !

  4. K81 le 06/03/2018 at 13 h 39 min

    HEUREUSEMENT !!…..que Yam a “renouvelé” Vinales…l’épouvantail annoncé 2017 !…le “boucher” de Rossi et Marquez…Maverick-Marvelous….s’est métamorphosé en “MarveLOOOOOSE”….et se retrouve à Losail, en mini-jupe et collants fluos…comme un con au milieu d’une piste ….blanche !!….et pourtant “ils” ont déjà eu Spies !!

    1. the13duke le 07/03/2018 at 13 h 31 min

      Vinales ne m’a jamais ni impressionné, ni convaincu.
      Conscrit de MM, mais loin du compte côté perf !

  5. Popol le 05/03/2018 at 9 h 22 min

    Sur la photo la moto de Zarco est affublée de ces horribles ailerons désormais interdis alors vieux cliché ou moto pas configuration 2018 ?

  6. PIBOLO le 05/03/2018 at 8 h 59 min

    Le titre cette année?
    La seule solution pour qu’il ait le titre cette année, c’est gagner les 5 premières courses de la saison et que les officiels Yam soient complètement à la rue pour le championnat.
    Parce qu’il ne profitera pas des évolutions de la moto d’usine toute la saison, surtout si TECH 3 arrête et va se faire pendre ailleurs.
    Johann peut gagner en début de saison, après ça va être compliqué.

    1. the13duke le 05/03/2018 at 16 h 28 min

      Le titre est très improbable cette année …
      Tes conditions, très utopistes, seraient peut être les seules…
      Une grosse entreprise en 2018 ne laissera jamais le vrai sport déterminer son champion, je n’y crois pas, je n’y crois plus. C’est et ça restera un sport mécanique, avec ses aléas, et aussi ses “aléas” …

  7. Olirub le 04/03/2018 at 20 h 43 min

    Yamaha se comporte de la même manière depuis des décennies: Sarron n’a jamais eu le matériel à la hauteur de son talent (ni après ses 5 pôles consécutives!), et Zarko n’aura pas une moto du méme niveau que l’écurie officielle. Quitte à perdre le titre. ils doivent en faire un principe.

    1. the13duke le 05/03/2018 at 16 h 26 min

      Zarco …

    2. the13duke le 05/03/2018 at 16 h 30 min

      Ce sont les pneus, plus que la moto, qui ont fait défaut à Sarron. King KENNY avait posé son veto, et trente ou quarante ans plus tard, c’est toujours ainsi répété par Sarron.

  8. nanou 17 le 04/03/2018 at 12 h 08 min

    Bravo Yohan bis
    J’espère que tu aura une moto d’usine l’année prochaine , la Honda repsol de Dani ??? Tu la mérites , mon pilote préféré sur ma marque préféré , dream team

    1. Passion moto GP le 04/03/2018 at 14 h 08 min

      Il semblerait que ce soit KTM qui équipera l’équipe de Poncharal l’an prochain. Ce qui restera un challenge qui devrait plaire à Zarco et lui donner un matériel à la hauteur de son ambition et de son talent.

    2. Lolo le 12/03/2018 at 14 h 54 min

      Oui Une Honda officielle , surement meilleure choix que ktm

  9. jardin le 03/03/2018 at 22 h 14 min

    Super !!!!!
    Allez Johann
    On est derrière toi
    Faut y croire
    Sy.

  10. Rockster le 03/03/2018 at 20 h 29 min

    Fantastique, Bravo Johann, je crois que tu peux avoir le titre cette année, c’est vraiment réalisable.