Tests Moto2 2018 à Valence : Pasini signe le meilleur temps

Mattia Pasini a signé le meilleur temps des trois journées d’essais Moto2 sur le circuit Ricardo Tormo à Valence. L’Italien fait partie des favoris pour le titre cette année mais la lutte s’annonce rude. “Il ne faut oublier personne“, dit d’ailleurs Miguel Oliveira.

Pasini a réalisé le meilleur temps de ces trois journées d’essais à Valence. ©Gold and Goose

Il n’y a pas que le MotoGP qui rentre actuellement en phase de test, le Moto2 aussi ! Vainqueur de l’une des plus belles courses de la catégorie 250 face à Marco Simoncelli au Mugello en 2009, Mattia Pasini a cependant traversé des heures sombres ces dernières années. S’il s’est parfois retrouvé sans guidon, le natif de Rimini a toujours gardé la foi.

Enchaînant les kilomètres sur sa R6 ou au guidon de sa machine de motocross, Pasini n’a en effet jamais pensé à arrêter la course. Sa rencontre avec le boss de la formation Italtrans, en 2016, a ainsi redonné un nouvel élan à sa carrière. À force de persévérer, il est d’ailleurs parvenu à renouer avec la plus haute marche du podium au Mugello, la saison dernière, huit ans après sa dernière victoire en Grands Prix.

En plus de ce succès, il montera encore à deux reprises sur le podium tout en s’élançant de la pole à cinq reprises. Pasini sait cependant qu’il n’est pas le seul à prétendre au titre cette année. La bataille s’annonce rude. S’il a signé le meilleur temps de ces trois jours d’essais à Valence, le pilote Italtrans ne compte en effet que quelques millièmes d’avance sur ses deux compatriotes, Lorenzo Baldasarri et Simone Corsi.

Fabio Quartaro disputera sa deuxième saison en Moto2 cette année. ©Gold and Goose

Quartararo pourra-t-il monter sur le podium cette année ?

Alors que les équipes VDS, Sky et Swiss Innovative Investors.com n’étaient pas présentes sur le circuit Ricardo Tormo, Miguel Oliveira s’emparait pour sa part du quatrième temps sur sa KTM. Vainqueur des trois dernières courses la saison dernière, le Portugais sait lui aussi que la lutte pour le titre s’annonce serrée.

Il ne faut oublier personne, dit-il. Il y a énormément de pilotes rapides cette saison. Et beaucoup peuvent prétendre à la victoire ou au podium“. Fabio Quartararo en fait partie. Auteur d’une première saison solide en Moto2, le Niçois n’était d’ailleurs pas très loin de terminer dans le top trois en Malaisie, en fin de saison dernière.

Après ces trois jours d’essais, Fabio pointe à la onzième place sur sa Speed-Up. Jules Danilo s’apprête quant à lui à disputer sa première saison en Moto2. Malgré une petite chute, le Français a pu continuer à apprivoiser sa nouvelle machine. Il termine finalement à la vingt-cinquième place.

NTS rejoint Kalex, KTM, Suter, Speed-Up, Tech3 en tant que constructeur en Moto2. Le châssis japonais sera notamment confié à Joe Roberts. ©Gold and Goose

NTS, sixième constructeur en Moto2

S’il évolue désormais en endurance au sein du team FCC Honda, Alan Techer connait bien le châssis NTS. Il était d’ailleurs monté sur la plus haute marche du podium à Portimao à son guidon. Après plusieurs saisons en CEV, la firme japonaise a décidé de rejoindre l’univers des Grands Prix cette saison.

Elle fournira ainsi son matériel à la structure RW Racing, qui engage Steven Odendaal et Joe Roberts. Ce dernier est ainsi le premier pilote américain à disputer une saison complète en Moto2. Le natif de Malibu a d’ailleurs réalisé une bonne séance d’essais puisqu’il a signé le treizième temps.

C’est une moto différente, avance-t-il. Personnellement, j’espère connaître une bonne progression cette saison. Le but est en effet de se rapprocher petit à petit du groupe de tête“. Pour cela, une autre séance de travail est prévue dans quelques jours sur le circuit de Jerez de la Frontera.

Vos avis