MotoGP : qui roulera où ? (images)

La saison 2018 du MotoGP s’achève à peine que l’exercice 2019 commence, avec les tests de fin de saison de Valencia. Le moment est donc opportun pour faire un point sur le mercato et les principaux transferts.

Johann Zarco chez KTM officiel


Jorge Lorenzo chez le Honda HRC 


Fabio Quartararo et Franco Morbidelli chez Yamaha Petronas


Danilo Petrucci chez Ducati


Joan Mir chez Suzuki ECSTAR 


Andrea Iannone chez Aprilia Gresini


Le team Tech3 avec KTM et Miguel Olivera

La grille complète pour 2019

Ducati Team

  • Andrea Dovizioso
  • Danilo Petrucci

Red Bull KTM Factory Racing

  • Johann Zarco
  • Pol Espargaro

Yamaha Factory Racing

  • Valentino Rossi
  • Maverick Viñales

Aprilia Racing Team Gresini

  • Andrea Iannone
  • Aleix Espargaro

Suzuki Ecstar

  • Alex Rins
  • Joan Mir

Repsol Honda

  • Marc Marquez
  • Jorge Lorenzo

Petronas Yamaha

  • Fabio Quartararo
  • Franco Morbidelli

LCR Honda

  • Takaaki Nakagami
  • Cal Crutchlow

Alma Pramac Racing

  • Jack Miller
  • Francesco Bagnaia

Red Bull KTM Tech 3

  • Hafizh Syahrin
  • Miguel Oliveira

Avintia Racing

  • Tito Rabat
  • Karel Abraham

Vos avis

  1. PIBOLO le 22/11/2018 at 21 h 29 min

    Et dites les motojournaleux il est temps de vous réveiller, les essais de Jerez ont eu lieu et encore aucune nouvelle dans MJ.
    Sinon 1 Vinales 2 MM93 3 Vr46 etc Zarco 16.

    1. ffx le 23/11/2018 at 14 h 21 min

      Euh non, au soir les test de Valence ont eu lieu et au combiné, c’est 1 Vinales, 2 Dovizioso, et 3 Marquez ; Rossi est 9, Quartararo 16, Zarco 20. Au soir du 22 les tests de Valence étaient terminés.
      Les test de Jerez ce sera les 28-29 novembre entre 9h et 18h.

      1. PIBOLO le 26/11/2018 at 20 h 49 min

        RAB que ce soit Valence ou Jerez, du moment que c’est en Espagne.

        1. Supermono31 le 27/11/2018 at 19 h 45 min

          PIBOLO, on dit “merci, desolé d’avoir dit une connerie…”
          …ou on se tait, au choix.

  2. pierre le 22/11/2018 at 15 h 37 min

    zarko sur ktm,avec du recul ,c’est bien pour lui,on l’entendra pas pleurer qu’il a le modèle 2016….il a pas les nerfs le gars,et très mal entouré,suzuki c’était pour lui,mais son manager a joué sa propre carte,dommage pour la motogp et un zarco qui aurait pu gagner un gp en cas de chute des meilleurs

  3. pieland le 22/11/2018 at 11 h 44 min

    ça fait 45 ans que je m’intéresse à la moto et il n’y a eu QUE Georges Monneret connu du grand public. Ceci est dû (je pense) que la moto a été “bannie” par les médias et nos dirigeants de tous bords. De plus, les gens ont peut-être été sensibilisés par la chanson d’Edith Piaf…Dommage.

  4. Bern le 22/11/2018 at 9 h 28 min

    Qui a de bonnes idées pour pouvoir regarder les GP la saison prochaine sans devoir s’abonner à Canal+

    Merci

    1. Paul Otten le 27/12/2018 at 23 h 09 min

      LA DEUX c’est la deuxième chaine de la RTBF (radio télévision belge francophone ) avec les commentaires avisés de Didier De Radiguez .
      AUVIO, c’est la chaine internet de la même RTBF visible de l’étranger mais pour s’abonner (gratuit) il faut donner un N° de portable belge. Le dit N° fait 10 chiffres. Un préfixe compris entre 0470 et 0499 suivi de 6 chiffres.
      EX: 0469/611 187
      En espérant vous avoir aidé et si çà marche en espérant que vous partagerez je vous souhaite une bonne année 2019.

  5. jeanjean le 21/11/2018 at 19 h 01 min

    oui mais l Espagne et l Italie sont des pays ou le foot a sa place aussi …..

  6. PIBOLO le 20/11/2018 at 17 h 47 min

    Il s’agit surtout des médias qui ne font pas beaucoup d’effort depuis si longtemps que le sport moto est tombé aux oubliettes.
    Il vaut mieux être très foot on est mieux servi.

  7. Sergio le 20/11/2018 at 17 h 30 min

    Vraiment triste que l’on ait que 2 pilotes français dans ce championnat du monde, il y a réellement un problème avec la moto en France, la FFM ne fait pas son travail de détection et d’accompagnement

    1. Supermono31 le 25/11/2018 at 21 h 36 min

      Facile de balancer les institutions, FFM, organisateurs… Si le championnat de france SBK et autres coupes promosport faisaient le plein de spectateurs, on aurait a coup sur d’avantage de representants dans toutes les categories. Et oui le pognon reste le nerf de la guerre…
      Mais on ne jure que “GP” en snobant le reste mondial SBK y compris. Le haut niveau c’est très bien, mais commençons par encourager la base, et évitons de critiquer les acteurs de notre sport favori qui se démènent pour boucler les budgets, même les plus modestes…
      RV donc au Mans le 6 avril les gars!