MotoGP : Marquez devant à Phillip Island

Sous une météo clémente bien que ventée, Marc Marquez a réalisé le meilleur chrono de ce premier jour de tests à Phillip Island. Honda cherche à finaliser sa configuration moteur et Yam son nouveau châssis.

La Honda reste agressive à l'accélération, mais sur un circuit rapide, c'est moins pénalisant au chrono. Avec Marquez dessus, ça donne le meilleur temps. Photo Gold&Goose
La Honda reste agressive à l’accélération, mais sur un circuit rapide, c’est moins pénalisant au chrono. Avec Marquez dessus, ça donne le meilleur temps. Photo Gold&Goose.

« On a eu une journée bien remplie car on a beaucoup bossé sur le moteur, qui bien sûr est différent que celui qu’on utilisait en 2016 sur ce circuit » a commenté Marc Marquez au terme de sa première journée d’essais. Sur le rapide tracé de Phillip Island –180 km/h de moyenne malgré deux épingles!, il a bénéficié de températures augmentant progressivement jusqu’à 30°c ambiant au cœur de l’été austral, soit des conditions de pistes plus favorables que lors du GP en octobre, bien que ventées.

« Du fait du nouveau moteur, il a fallu revoir l‘ensemble des réglages châssis de l’an dernier dans la matinée, ce qui nous a contraint a passer pas mal de temps dans les stands. Durant l’après-midi, on a trouvé une base de réglages pour l’électronique, mais on a toujours besoin de travailler dans ce domaine. Je suis rapide, mais tout comme en Malaisie, nous avons besoin de vérifier certains paramètres en faisant des comparaisons. Nous avons également fait avancer le réglage châssis tout au long de la journée, et globalement, ça a été positif. J’espère juste que le beau temps va se maintenir deux jours de plus. »

Interviewé par MotoGP.com, Livio Suppo, directeur du team Honda Repsol, explique « que Marc, Dani et Cal disposent désormais tous du moteur « de style big bang », mais que la configuration définitive n’est pas encore arrêtée. » C’est un progrès par rapport à Sepang, où Marquez et Pedrosa alternaient les sorties sur les moteurs 2016 dit screamer, avec une sonorité moteur plus agressive. Et big bang, à l’ordre d’allumage des cylindres rapprochés pour un arrivée de la puissance plus douce. Cependant, le fait que le pilote LCR Cal Crutchlow ait été invité à participer au développement tend à montrer que pour Honda, le temps presse, ce genre de tâche n’incombant d’ordinaire qu’aux pilotes d’usine.

Yamaha serein

Chez les bleus, le développement technique se poursuit sereinement, avec les officiels Rossi et Viñales qui continuent à évaluer le nouveau châssis. « Sur ce circuit qui met en lumière la faculté du pilote et du team à obtenir une moto qui ne dégrade pas trop vite ses pneus, les simulations de course seront primordiales, d’autant qu’il n’a pas été possible de les réaliser en Malaisie » explique le team manager Massimo Meregali. En effet, la conjugaison de la vitesse moyenne élevée et des courbes rapides (Doohan, Stoner, Heyshed, Lukey Heights…) font rôtir les flancs du slick arrière Michelin. Dans les deux derniers gauches, dont la sortie est à plus de 220 km/h on est au-delà de 120c°, la température la plus élevée de toute la saison. Pour la première fois de la saison, Valentino Rossi domine son co-équipier Maverick Viñales  au chrono, preuve de sa forme et de l’efficacité de la M1. Mais il reste deux jours de test.

« Ce fut une bonne journée, je suis assez satisfait » a déclaré Valentino. « On a connu des difficultés ce matin. Avant la pause, je n’étais pas assez fort et comme je ne pouvais pas attaquer au maximum, je n’avais pas énormément de ressenti. On a bien travaillé durant la pause, et l’après-midi, la situation a changé, c’était un peu mieux. En fin de journée, avec un pneu (arrière) neuf, j’ai été capable de faire un bon tour, et la seconde position est positive pour ce premier jour. Bien sûr, nous avons encore beaucoup à faire et on espère que la météo va tenir. »

Valentino Rossi, 38 ans demain (le 16 février !), et toujours la même rage de vaincre alors qu'il attaque sa 22è saison de GP. Chapeau l'artiste !
Valentino Rossi, 38 ans demain (le 16 février), et toujours la même rage de vaincre alors qu’il attaque sa 22è saison de GP. Chapeau l’artiste !

Les chronos du 1er jour à Phillip Island :

1. Marc Marquez ESP Repsol Honda Team (RC213V) 1m 29.497s [Tour 53/68]
2. Valentino Rossi ITA Movistar Yamaha MotoGP (YZR-M1) 1m 29.683s +0.186s [76/77]
3. Andrea Iannone ITA Team Suzuki Ecstar (GSX-RR) 1m 29.926s +0.429s [68/70]
4. Maverick Viñales ESP Movistar Yamaha MotoGP (YZR-M1) 1m 29.989s +0.492s [26/64]
5. ˅ Cal Crutchlow GBR LCR Honda (RC213V) 1m 30.065s +0.568s [61/61]
6. Danilo Petrucci ITA Octo Pramac Yakhnich (Desmosedici GP17) 1m 30.262s +0.765s [87/87]
7. Dani Pedrosa ESP Repsol Honda Team (RC213V) 1m 30.281s +0.784s [13/55]
8. Andrea Dovizioso ITA Ducati Team (Desmosedici GP17) 1m 30.410s +0.913s [16/64]
9. Jack Miller AUS Estrella Galicia 0,0 Marc VDS (RC213V) 1m 30.426s +0.929s [80/82]
10. Jonas Folger GER Monster Yamaha Tech 3 (YZR-M1) 1m 30.578s +1.081s [30/62]
11. Jorge Lorenzo ESP Ducati Team (Desmosedici GP17) 1m 30.631s +1.134s [33/61]
12. Alvaro Bautista ESP Aspar MotoGP Team (Desmosedici GP16) 1m 30.770s +1.273s [24/68]
13. Hector Barbera ESP Avintia Racing (Desmosedici GP16) 1m 30.771s +1.274s [7/51]
14. Aleix Espargaro ESP Factory Aprilia Gresini (RS-GP) 1m 30.802s +1.305s [26/28]
15. Johann Zarco FRA Monster Yamaha Tech 3 (YZR-M1) 1m 30.867s +1.370s [77/80]
16. Karel Abraham CZE Aspar MotoGP Team (Desmosedici GP15) 1m 31.179s +1.682s [17/61]
17. Pol Espargaro ESP Red Bull KTM Factory Racing (RC16) 1m 31.200s +1.703s [54/59]
18. Loris Baz FRA Avintia Racing (Desmosedici GP15) 1m 31.249s +1.752s [56/60]
19. Alex Rins ESP Team Suzuki Ecstar (GSX-RR) 1m 31.432s +1.935s [66/66]
20. Scott Redding GBR Octo Pramac Yakhnich (Desmosedici GP16) 1m 31.755s +2.258s [33/59]
21. Sam Lowes GBR Factory Aprilia Gresini (RS-GP) 1m 32.307s +2.810s [15/35]
22. Bradley Smith GBR Red Bull KTM Factory Racing (RC16) 1m 32.690s +3.193s [43/57]

Vos avis