MotoGP : Jorge Lorenzo aux couleurs Ducati

Le duo  Jorge Lorenzo/ Andrea Dovizioso vient d’être présenté ce vendredi 20 janvier dans l’auditorium de Borgo Panigale. L’objectif est clair : le titre mondial 2017.

Libéré de ses obligations contractuelles avec Yamaha, Jorge Lorenzo a enfin pu expliquer comment il se sentait sur la Desmosedici : très bien ! De plus, il a été touché par l'accueil qui lui a été réservé à l'usine. Crédit photo DR.
Libéré de ses obligations contractuelles avec Yamaha, Jorge Lorenzo a enfin pu expliquer comment il se sentait sur la Desmosedici. Le verdict : très bien ! De plus, il a été touché par l’accueil qui lui a été réservé à l’usine. Crédit photo DR.

Voici les premiers commentaires tant attendus du triple champion du monde MotoGP Jorge Lorenzo à propos de sa nouvelle monture

J’ai été très surpris par la Ducati lorsque je l’ai essayé pour la première fois en novembre 2016 à Valence. La stabilité de la Desmosedici est incroyable, tout comme sa facilité de pilotage. En plus de ça, elle est extrêmement puissante. De l’extérieur, on dirait une moto nerveuse, mais elle ne l’est pas. Tout ceci est très positif.

Jorge Lorenzo emballé ?

OK, mais pourquoi a-t-il fini à 0,769 seconde du meilleur temps réalisé par Maverick Viñales sur sa propre M1 à Valence ? Du bord de la piste, Lorenzo semblait effectivement très à l’aise. Cependant, on sait que tous les tops pilotes ont la faculté de s’adapter vite à leur matériel. D’autant que même le directeur de Ducati Corse Gigi Dall’ Igna s’était à l’époque « dit un peu déçu par les chronos réalisés par Jorge, même si ce n’était pas le but premier lors de ses tests. »

Des commentaires aussi positifs de la part de Jorge peuvent effectivement être aussi là pour masquer des problèmes. Tout comme le manque de vitesse de la moto à mi-virage, dont s’est plaint Dovi à Valence. Souvenez vous que Valentino Rossi, 15è à Valence en 2011 à près d’1,7 secondes de Stoner, avait tenu a rassurer son monde en disant que la Ducati avait un super moteur. On connaît la suite…

MotoGP : Jorge Lorenzo aux couleurs Ducati
MotoGP : Jorge Lorenzo aux couleurs Ducati. (Photo MotoGP)

Dream team

Aux côtés de Lorenzo, prend place pour la cinquième saison consécutive un Dovizioso qui fait quasiment partie des meubles. « Après une victoire en 2016, Dovi est là pour finir le boulot » dit gentiment de lui Luigi Dall Igna. Mais il est clair que Dovi fait figure de pilote N°2 chez Ducati en 2017. Une situation sur le papier bien plus stable que chez Yam, où Rossi et Viñales se battront pour le même objectif.

Pour assister Lorenzo dans sa quête du titre, Lorenzo dispose également du ressenti technique et des qualités d’observateurs du double champion du monde MotoGP Casey Stoner. L’Australien roulera dès les 25 et 26 janvier prochain sur la GP 17 à Sepang. Ensuite, il agira en tant que conseiller pendant les tests des pilotes officiels quatre jours plus tard. « Un atout unique » se réjouit avec raison Paolo Ciabatti, directeur sportif du team Ducati. Dall’ Igna insiste lui sur le fait « que Ducati n’a jamais été aussi en avance, la moto 2017 étant prête dès les essais post-GP de Valence. Mais que sa configuration définitive n’apparaitra qu’au GP du Qatar. »

Ceci afin de tester quantité de nouvelles pièces. Et probablement de ne révéler qu’au dernier moment les trouvailles aérodynamiques. Elles viseront à remplacer les ailerons interdits en 2017. Mais que la concurrence avait très vite copié en 2016. Sur le papier, Ducati n’a jamais été aussi bien placé pour remporter le titre qu’il y a dix ans en 2007. Mais dix ans plus tard, le niveau technique de Yamaha, Ducati et Honda n’a jamais été aussi proche. Et le niveau en piste des Marquez, Rossi, Viñales, Pedrosa et Iannone risque de leur poser des problèmes. Premiers éléments de réponse dans dix jours à Sepang.

 

 

Vos avis