MotoGP en Argentine : Crutchlow s’impose, Marquez et Rossi s’écharpent !

Cal Crutchlow a remporté le Grand Prix d’Argentine devant Johann Zarco au terme d’une course sensationnelle. Mais outre la victoire du Britannique, cette deuxième course de la saison a été marquée par le nouveau clash entre Valentino Rossi et Marc Marquez.

Cal Crutchlow signe la troisième victoire de sa carrière en s’imposant en Argentine. ©Gold and Goose

Bizarre. Étrange. Folle. Sensationnelle. Cette deuxième course de la saison, sur le circuit de Termas de Rio Hondo, en Argentine, est déjà inscrite dans les bouquins retraçant l’histoire des Grands Prix. Car tous les ingrédients faisant le succès du sport motocycliste étaient réunis. Il y a bien entendu le suspense. Celui qui, pendant vingt-quatre tours, a rythmé la lutte pour la victoire.

Après un incroyable chaos sur la grille de départ, un groupe de quatre pilotes s’est en effet rapidement détaché en tête de la course. Freinage de trappeur, pneus fumant dans les courbes, ce quatuor a livré un formidable spectacle. Bien sûr, pour nous, français, l’issue aurait pu être encore plus belle. Plus claquante. Plus intense. Johann Zarco devra cependant encore attendre un petit peu avant de monter sur la plus haute marche du podium.

Le Français a bien tenté sa chance. Mais le pilote Tech3 a finalement dû se résoudre à se contenter de la deuxième place. Prenant la tête dans l’avant dernier tour, Cal Crutchlow n’a en effet pas laissé une grande marge de manœuvre au tricolore. Parfait dans sa défense sur les derniers kilomètres, le Britannique signe donc sa troisième victoire en Grands Prix. Il en profite également pour se glisser en tête du championnat.

Zarco termine deuxième en Argentine. Il est passé à rien de la victoire. ©Gold and Goose

Zarco encore proche de la victoire en Argentine

En compagnie du pilote LCR et du français sur le podium, Alex Rins savoure également. Le pilote Suzuki, qui a mené la course, réalise son meilleur résultat depuis ses débuts en catégorie reine avec cette troisième place. Et que dire, aussi, de Jack Miller. Auteur d’un tour dantesque en qualification, l’Australien termine finalement à la quatrième place après avoir été l’un des acteurs principaux de cette lutte pour le podium.

À ce suspense, on peut aussi ajouter un autre aspect qui a rendu cette course unique. Et ce facteur, il est personnel. Il concerne, depuis maintenant deux ans, la rancœur que se porte l’un à l’autre deux des plus grands champions de l’histoire de ce sport : Valentino Rossi et Marc Marquez. On croyait cette affaire de Sepang 2015, le fameux clash, définitivement rangée au placard. Elle est soudainement réapparue.

Pénalisé par un passage par la voie des stands pour avoir pris la piste en sens inverse au moment de se replacer sur la grille de départ alors qu’il était en tête, Marquez est reparti pratiquement en dernière position. En remontant, il a harponné Aleix Espargaro. Une nouvelle pénalité lui a donc été attribuée : celle de céder une place. Une fois cette tâche accomplie, il reprendra sa marche en avant. Jusqu’à trouver la route de Valentino Rossi.

La scène de crime… ©Gold and Goose

Rossi-Marquez, le nouveau clash !

Comme pour Aleix Espargaro, Marquez a tenté sa chance dans un trou de souris. Le contact était inévitable et le nonuple champion du monde finira par chuter dans l’herbe encore humide. Reparti le couteau entre les dents, Marquez passera la ligne d’arrivée à la cinquième place. Avant de se faire pénaliser, pour la troisième fois, d’une addition de trente secondes à son temps de course.

Le pilote Honda Repsol termine donc à la dix-huitième place, un rang devant Rossi. De retour dans la voie des stands, Marquez a décidé de parcourir, à pied, les quelques mètres le séparant du box du nonuple champion du monde pour présenter ses excuses.

Avec Alberto Puig et Emilio Alzamora à ses côtés, Marquez tombera finalement sur Uccio Salucci, l’ami d’enfance du pilote Yamaha, au moment de rentrer dans le stand. Ce dernier lui fera rapidement comprendre que le dialogue n’est pas possible. La tension risque ainsi d’être palpable dans le paddock d’Austin, lieu du prochain GP, le 22 avril. En attendant, la hache de guerre est bel et bien déterrée

Valentin Roussel

Vos avis

  1. thebub le 24/04/2018 at 7 h 13 min

    Ouais ok, mais 1, Casey est Casey… et 2, la façon dont s’est produit l’incident n’a rien à voir… VR 46 l’emmène avec lui dans sa chute, c’est pas une attaque en piqué comme l’autre chien fou dans un jeu de quilles…

    De plus un VR 46, ne va pas comme l’autre, prétendre qu’il ne sait plus freiner parce qu’il y’a 2 gouttes d’eau sur la traj’… alors que tout le monde s’entend pour dire que c’est un extraterrestre du pilotage…

  2. Yig le 22/04/2018 at 9 h 52 min

    cette histoire me fait penser à un épisode Rossi-Stoner à Jerez en 2011 :
    https://www.youtube.com/watch?v=IrhijJvB8vk

    et ce coup là, Rossi s’était pas fait jeter du stand de Stoner en venant s’excuser !

  3. thebub le 12/04/2018 at 18 h 26 min

    @ Norton 66, si tu t’intéresse un tant soit peu à la course moto, tu éviterais de dire n’importe quoi… un drapeau bleu c’est pour signaler qu’un mec va te mettre un tour dans la vue… et pas pour faciliter la remontée d’un têtu qui va passer ses nerfs sur ses concurrents à cause de ses conneries de début de course…

    Même si c’est un certain MM93…

  4. K81 le 11/04/2018 at 18 h 54 min

    …le ptit con…dés qu’il est sous pression….revient à ses méthodes de voyou du Moto2 ! il croulera sous les médailles et breloques….mais sera toujours dans l’ombre de Rossi !

    1. the13duke le 12/04/2018 at 8 h 04 min

      Quelle défaillance mentale majeure …
      Prendre le clavier juste pour deux lignes d’insultes …
      Le cerveau dans un étau, ça fait mal ?

  5. Chastel le 09/04/2018 at 19 h 58 min

    Rossi est encore là mais Marquez est plus fort aujourd’hui. Je pense que Marquez fait évoluer la moto au contraire.

  6. PIBOLO le 09/04/2018 at 14 h 20 min

    L’essentiel est que ça fasse vendre du papier, les médias vont faire feu de tout bois et même en rajouter.
    Je souhaite juste que Vale reste silencieux, pas de commentaires, ce silence sera tordant.

  7. Jacqui le 09/04/2018 at 10 h 47 min

    Marquez est le meilleur pilote du motogp actuellement et ses titres de champion du monde n’en sont que la preuve. Mais cela ne lui donne pas le droit de faire ce qu’il veut en permanence. Déjà aux essais il a été à la limite sur plusieurs pilotes. Ensuite en course ce fut un festival. Tout le monde l’a vu. Cependant, si les organisateurs et la direction de course avaient été à la hauteur, il n’y aurait pas eu ce chaos. Dès le départ Marquez aurait dû être mis hors course, le règlement prévoit qu’après le calage de sa moto, il devait partir de la voie des stands. Mais lui s’aligne sur la grille et prend le départ avec les autres. Ce non respect du règlement c’est drapeau noir et non un passage par les stands. Et suite à l’accrochage sur Rossi, il aurait dû être disqualifié immédiatement. Mais on sait que dans les dirigeants des GP les espagnols sont en nombre!!! Enfin, j’espère que Zarco cesse ses attaques à la Marquez, car lui aussi n’était pas du tout clair sur Pedrosa.

  8. Franqui le 09/04/2018 at 9 h 00 min

    La direction de course a entrainé un chaos dont elle n’imagine pas les conséquences négatives à l’avenir pour cette saison 2018-2019 . Inutile de hurlé pour le contact viril de Marquez , celui-ci est un excellent pilote .
    Mais j’ai ri à voir la photo du contact MM /Rossi avec comme commentaire : ” LA SCENE de CRIME ” .

    1. Berto le 09/04/2018 at 17 h 04 min

      Si faut hurler le Gp c’est pas de la boxe ..
      Il donne en agissant ainsi une image négative de la moto. J’ai connu ça dans les années 70/80 avec l’image du motard en blouson noir..
      Il y a les dépassements virils mais pas se jeter sur l’autre et si ça passe pas faut pas insister car la chute c’est le grand risque et ça peu mal finir.
      Le probleme c’est qu’il a du talent il le sait et avec lui ça passe ou ça casse.
      La course moto ou autre c’est pas comme ça.. je m’excuse mon cher.
      Rossi a valorisé ce sport Marquez est en train de faire le contraire..

  9. laurent le 09/04/2018 at 8 h 23 min

    Marquez pénalisé, mais Zarco a eu chaud, sa manœuvre sur Pedrosa était aussi un peu limite.
    Mais c’était une superbe course en tête et dommage que Marquez ait débranché son cerveau, il était quand même largement au dessus du lot.

    Dommage aussi cette désorganisation avec un règlement non respecté, d’abord le cafouillage sur la ligne de départ (Miller aurait du partir tout seul) et Marquez aurait du sortir lorsqu’il a calé.

    1. davidus le 09/04/2018 at 8 h 35 min

      Zarco il a pas touché Pedrosa donc pas de soucis

      1. norton66 le 09/04/2018 at 13 h 01 min

        Si il l’a touché , voir la vidéo…conclusion il est permis
        de percuter Pedro mais pas Rossi ! mdr

    2. Berto le 09/04/2018 at 8 h 50 min

      Non pas au dessus du lot un pilote qui ne sait pas dépasser n’est pas top il est juste très rapide point mais ça suffit pa pour gagner

      1. norton66 le 09/04/2018 at 13 h 05 min

        Quand on se traine (Rossi) et que l’on est loin derrière
        avec un Zarco qui avec la même moto joue la gagne ,
        on doit se pousser pour laisser passer celui remonte
        comme un avion et pas le bloquer. Si les commissaires
        avaient sorti les drapeaux bleus on en serait pas là avec
        une nouvelle polémique dont les médias vont nous gaver.

        1. pierre le 09/04/2018 at 20 h 01 min

          Le drapeau bleu, c’est quand on prend 1 tour. Rossi est dans le même tour que Marquez.
          Et son dépassement est une abèrration dangereuse.
          Mais si tu veux parler course je vois que tu as encore beaucoup a apprendre…

        2. thebub le 12/04/2018 at 18 h 09 min

          A coté de la plaque… un drapeau bleu c’est pour un mec qui se fait mettre un tour… pas pour faciliter la tâche à un énergumène qui lâche ses nerfs sur ses concurrents à cause de ses conneries de début de course…

          Il ne faudrait pas confondre et dire n’import n’awak…

          Alors soit cette andouille se calme, et il continuera de (jouer) avec ses petits camarades, soit il s’entête à faire le blaireau et il lui arrivera des misères…

          A mon avis son pauvre petit cerveau n’est pas prêt d’intégrer cela, vu qu’il remet ça à chaque nouvelle saison… Dans son cas y’a que le vin qui s’améliore en vieillissant…

  10. phil le 09/04/2018 at 7 h 57 min

    j’en oubliait presque la magnifique course en tête

  11. phil le 09/04/2018 at 7 h 55 min

    et le drapeau noir ? on ne trouvait pas ?

  12. motarverne le 09/04/2018 at 7 h 42 min

    salut ah! une yam d ‘usine aurait certainement permis a Johan de gagner que fait Yamaha ? Rossi est sur la fin même s’il fait vendre plein de motos a travers la planète
    il n’est plus l’avenir de Yamaha en gp
    Quand a Marquez normal le patron de la dorna est espagnol alors il peut continuer a faire du bowling personne ne dit rien exclusion direct pilotage dangereux!
    Bravo l’image que donne un champion du monde !!!

    1. Michel le 09/04/2018 at 13 h 32 min

      Il a une moto d’usine zarco.

  13. Legion13 le 09/04/2018 at 7 h 04 min

    Marquez etait hors limite sur tous ses depassements ….mais trop d enjeux extra sportif font qu il ne lui arrivera rien de plus que les “pseudos pénalités” deja recues. Vivement que Zarco ait une moto digne de lui c est a dire une moto d usine et honda serait le meilleur choix. Faut surtout pas qu il fasse du ” dev”chez ktm.il n a plus le temps…..

  14. Berto le 08/04/2018 at 21 h 48 min

    Un trou de balle Marquez il n’a pas sa place en GP qu’il prenne une licence au bowling.
    C’ un chien fou qui ne respecte personne.
    Il est l’anti définition du Pilote il salit ce sport..
    C’est désolant.
    Il ecope seulement de 30s ce qui est un cadeau alors sûun gra nos prix de suspension serait justifié.
    Mais il y a Honda et les enjeux commerciaux donc faut froisser personne.. quel monde vivons nous.
    Notre passion demeure mais des pilotes comme lui font tâche..

    1. dave le 08/04/2018 at 23 h 42 min

      C’est ce pilote génial Marc Marquez qui fait la beauté de ce sport ! de toute façon, on peut lui mettre des bâtons dans les roues, c’est lui qui sera champion à la fin de l’année !!

    2. jp le 09/04/2018 at 7 h 34 min

      Pour rappel,
      Rossi a déjà fait à plusieurs reprises la même choses
      toute au long de sa carrière avec Max BIAGGI, S.GIBERNAU… et même MARQUEZ.
      Il continue juste sa guerre psychologique avec les médias.

    3. Olivier Mala le 09/04/2018 at 7 h 35 min

      parce que la tanti Rossi, lui il n’a pas d’enjeux financiers ? ? ?

      Il me tarde qu’il raccroche son cuir juste pour qu’il face son coming out .
      Après moi qui viens du MX c’est une passe d’arme virile .. j’aime beaucoup ce que propose les GP aujourd’hui, ils ont clairement pris le pas sur la F1 et avec la NASCAR c’est le sport mécanique le plus spectaculaire et le plus télégénique .

      1. the13duke le 10/04/2018 at 20 h 54 min

        Merci Oliv’ !!!

    4. the13duke le 10/04/2018 at 20 h 53 min

      Si MM part au bowling, il sera world champ.
      Et Rossi, il part au curling ?
      Les enjeux commerciaux de Honda, chu mdr…
      Des pilotes qui font taches, des commentaires qui sont taches …
      Bon sinon ya Miller, mais il est plus sur Honda, donc on n’en parle pas ?
      Miller, t’as des corones, et t’es têtu ! Tu m’as régalé. Les slicks, une fois tu leur montre, et à la seconde fois, ils n’ont toujours pas compris. Miller tu m’as régalé. Dommage que t’aies zappé le podium.
      Miller, tu m’as régalé. Marquez aussi !
      Le meilleur com, celui d’Ago.
      Tout est dit.
      Le Roi Ago, what else ???

  15. Rubi le 08/04/2018 at 21 h 42 min

    Avec un moteur qui prend tous ses tours , Zarco en serait à 2 victoires, Valence et Argentine, à chaque fois contre une Honda…