MotoGP à Austin : Marquez gagne sans surprise

Marc Marquez a remporté sa sixième victoire d’affilée sur le circuit des Amériques, à Austin. Imbattable au Pays de l’Oncle Sam, le pilote Honda a dicté sa loi tout au long de la course. En terminant cinquième, Andrea Dovizioso prend quant à lui la tête du championnat.

Marquez a encore dominé la course de la tête et des épaules à Austin. ©Gold and Goose

Marc Marquez est comme chez lui à Austin. Depuis qu’il a posé ses roues sur ce bitume, l’Espagnol est imbattable. Il l’a encore démontré cette saison. Auteur de la pole avant d’être rétrogradé en quatrième position pour avoir gêné Maverick Viñales, le pilote Honda Repsol n’a pas tardé à prendre la poudre d’escampette.

Impeccable tout au long des vingt tours de course, le champion du monde en titre s’impose finalement avec un peu plus de trois secondes d’avance sur Maverick Viñales. En forme dès les premiers essais libres sur le circuit des Amériques, le pilote Yamaha a retrouvé le sourire en terminant à la deuxième place. Il s’agit d’ailleurs de son premier top-trois cette saison.

Andrea Iannone est lui aussi de retour sur le devant de la scène. Après une saison 2017 compliquée, le Maniac retrouve les joies du champagne en montant sur la troisième marche du podium. L’Italien place ainsi une Suzuki sur le podium pour la deuxième fois d’affilée après la troisième place de Alex Rins en Argentine.

À neuf secondes du vainqueur, Valentino Rossi prend la quatrième place en devançant son compatriote Andrea Dovizioso. Avec cette cinquième place, conjuguée à la course compliquée de Cal Crutchlow, l’Italien s’empare des rênes du championnat avant la première course européenne de la saison. Alors que son avenir fait couler pas mal d’encre en ce moment, Johann Zarco a réalisé une nouvelle performance solide en se classant à la sixième place.

Les résultats complets du Grand Prix MotoGP

Deuxième victoire de la saison pour Francesco Bagnaia. ©Gold and Goose

Moto2 : Bagnaia double la mise

Il a produit son effort dans les derniers kilomètres. Vainqueur du premier Grand Prix de la saison au Qatar, Francesco Bagnaia a signé son deuxième succès cette année en parvenant à prendre le large dans les derniers tours de course. Futur pilote Ducati Pramac en MotoGP, le Turinois signe ainsi la quatrième victoire de sa carrière en Grands Prix.

S’il n’a toujours pas trouvé le chemin de la première place cette saison, Alex Marquez continue d’engranger les gros points. Troisième au Qatar malgré un problème de freins, cinquième en Argentine dans des conditions d’adhérence délicate, le protégé de Emilio Alzamora monte sur la deuxième marche du podium à Austin.

Derrière Bagnaia et Marquez, tous deux équipés d’une Kalex, on retrouve la première KTM avec Miguel Oliveira. Comme à Termas de Rio Hondo, le Portugais termine à la troisième place. À seulement deux secondes du podium, Joan Mir, champion du monde en Moto3 la saison dernière, commence déjà à pointer le bout de son museau.

Pour sa troisième course dans la catégorie intermédiaire, l’Espagnol se place déjà à la quatrième place. Cinquième, Iker Lecuona, le protégé de Frederic Corminboeuf, signe le meilleur résultat de sa carrière. Du côté des tricolores, Fabio Quartararo marque son premier point de la saison en terminant à la quinzième place. Jules Danilo a pour sa part pris la vingt-sixième place.

Les résultats complets du Grand Prix Moto2

Favori pour le titre en Moto3 cette année, Jorge Martin s’est imposé à Austin. ©Gold and Goose

Moto3 : Martin s’impose à Austin

Sa prise de risque n’avait pas été couronnée de succès en Argentine. Alors que la piste était encore bien humide, Jorge Martin avait en effet décidé de tenter sa chance en slick. Pari raté, le Madrilène devait finalement se contenter de la onzième place. À Austin, le protégé de Fausto Gresini a remis les pendules à l’heure.

Le pilote Honda s’impose avec un peu plus d’une seconde d’avance sur Enea Bastianini. L’Italien monte ainsi pour la première fois de la saison sur le podium. Son compatriote, Marco Bezzecchi, continue quant à lui sur sa lancée. À l’aise depuis le début des essais hivernaux, Marco signe son deuxième podium d’affilée en terminant à la troisième place.

La lutte pour la dernière marche du podium a cependant été âpre puisque Andrea Migno, qui termine à la quatrième place, a dû s’incliner pour seulement quelques millièmes face à Bezzecchi. Également à la bagarre avec ses deux compatriotes, Fabio Di Giannantonio complète quant à lui le top cinq de ce troisième Grand Prix de la saison.

Sixième, Philipp Oettl signe son meilleur résultat depuis le début de l’année. L’Allemand devance Jakub Kornfeil et Aron Canet. Tatsuki Suzuki prend la neuvième place en battant Livio Loi pour quelques dixièmes. Prochain rendez-vous avec les Grands Prix à Jerez, le week-end du 6 mai.

Valentin Roussel

Vos avis

  1. PIBOLO le 04/05/2018 at 9 h 36 min

    Choix suicidaire, la KTM est à plus de 37 secondes du vainqueur du GP des Amériques, soit presque 2 secondes au tour.
    Elle marche moins bien que les motos satellites et il va signer chez KTM.
    J’espère qu’il en accrochera une cette saison parce qu’après c’est un peu cramé, quoiqu’en disent les fans de la marque qui tels des supporters marseillais ne veulent pas voir les choses en face.
    Sincèrement je lui souhaite d’y arriver, mais je suis sceptique.
    Surtout que si les tops pilotes y avaient vu une possibilité de réussite, il yen a bien un qui aurait signé depuis longtemps.
    Pour gagner il faut une moto japonaise et ça dans presque toutes les disciplines de vitesse.
    Dommage avec Honda on se seraient bien éclatés.

  2. destieu laurent le 26/04/2018 at 8 h 17 min

    Je ne suis pas vraiment fan de Marquez mais quand même, il faut bien reconnaître que c’est SON circuit comme à l’époque l’était Brno pour Biaggi. Sinon, une course bien aseptisé et ennuyeuse à souhait. A mon avis, les recommandations de ne pas faire de vague de la part de l’organisation et des hauts décideurs ont bien été suivi à la lettre. Vivement d’autres courses à baston où sinon, bon nombres de téléspectateurs finiront par tourner le dos à la course moto, je le crains. Déjà que peu de courses sont retransmises et aucune gratuitement, alors…
    Pour Zarco, à quand une machine d’usine pour le voir plus souvent à la bagarre avec les top pilotes ? Un pilote français au plus niveau, c’est quand même plus sympa !!!
    Le gaulois du 24

  3. Jeanjean le 23/04/2018 at 17 h 35 min

    La moto est bonne et le pilote aussi ….en déplaise. …johann confirme un bon début de saison

  4. PIBOLO le 23/04/2018 at 15 h 32 min

    Je me suis endormi devant le GP, je pense que le weekend au Mans et les 950 bornes de moto y sont pour quelque chose, mais soporifique quand même.
    J’ai bien peur qu’il en soit ainsi de toute la saison car contrairement aux autres années la Honda a l’air de marcher plus tôt dans la saison.