MotoGP 2018 : changements et interrogations du paddock

La saison 2017 à peine terminée, le travail pour la saison prochaine a déjà commencé. Et les questions sont nombreuses : Marquez enchaînera-t-il un troisième titre d’affilée ? Valentino Rossi et Maverick Viñales pourront-ils l’en empêcher ? Johann Zarco pourra-t-il remporter sa première victoire en MotoGP ? Que vont faire les rookies ? Moto Journal tente d’éclaircir votre horizon, à la lumière des essais de pré-saison à Valence.

Marc Marquez a signé le meilleur temps des essais de Valence au guidon de sa RCV 2018. ©Gold and Goose

À peine quelques jours après le quatrième sacre de Marc Marquez en MotoGP, le travail pour la saison prochaine a déjà commencé. Notamment avec les deux journées d’essais qui ont suivi le Grand Prix de Valence. Et Marquez a déjà affiché ses ambitions puisqu’il a signé le meilleur temps.

L’Espagnol en a aussi profité pour tester le dernier prototype de sa Honda RCV. Dani Pedrosa, qui disputera sa treizième saison au sein du HRC l’année prochaine, en a fait de même. Cette intersaison s’annonce en tout cas très importante du côté de chez Yamaha. Les deux pilotes d’usine de la marque, Valentino Rossi et Maverick Viñales, ont d’ailleurs enchaîné de nombreux tours sur le circuit Ricardo Tormo.

Johann Zarco compte bien remporter sa première victoire en MotoGP la saison prochaine

Si les deux hommes ont essayé le moteur 2018, ils ont aussi effectué de nombreuses comparaisons sur les châssis 2016 et 2017, tout en testant de nouveaux appendices aérodynamiques. Au sein de chez Tech3, les sourires étaient en revanche bien présents. Pour sa première apparition sur la M1 2017, Johann Zarco s’est en effet rapidement senti à son avantage. “Je me sens notamment mieux au freinage”, raconte le Français.

Jonas Folger, lui, devra encore attendre un peu avant d’enfourcher son nouvel outil de travail. Toujours souffrant, l’Allemand se remet petit à petit. Il devrait être de retour pour le prochain test à Sepang, à la fin du mois de janvier.

Si on continue la revue d’effectifs au niveau des équipes satellites, Cal Crutchlow a lui aussi effectué ses premiers tours de roues avec la RCV 2018 chez Lucio Cecchinello. La formation italienne disposera d’ailleurs de deux machines puisque Takaaki Nakagami effectuera ses premiers pas en MotoGP la saison prochaine. “Il a une très bonne approche“, confie en tout cas Lucio.

Tito Rabat a effectué ses premiers tours de roues sur la GP17 du team Avintia. ©Gold and Goose

Il ne sera pas le seul à faire ses débuts en catégorie reine la saison prochaine. Champion du monde Moto2 cette année, Franco Morbidelli a en effet signé au sein du team Honda Marc VDS. Et il fera équipe avec un autre rookie en la personne de Tom Lüthi. Le Suisse a cependant dû faire l’impasse sur ces premiers essais suite à sa chute en qualification en Malaisie. Son équipe technique, dont Gilles Bigot, son chef-mécanicien, a cependant commencé à prendre de l’expérience en disputant les deux jours d’essais de Valence avec Takumi Takahashi.

Jack Miller a réalisé de bons débuts sur la Ducati Pramac

Toujours au niveau des nouveaux venus, le catégorie reine va retrouver pour la première fois depuis 2000 un Belge. Xavier Siméon a en effet signé avec le team Avintia pour 2018. Le Bruxellois a commencé sa prise de contact avec la Ducati à Valence. Chez Raul Romero, l’équipe sera même totalement nouvelle puisque, en plus de Xavier, Tito Rabat fait son arrivée dans l’équipe. “Il aime déjà la moto“, confiait son chef-mécanicien sur le circuit Ricardo Tormo.

Et il n’est sans doute pas le seul. Malgré une petite chute lors de la deuxième journée, Jack Miller a rapidement pris ses marques sur la D16 du team Pramac. L’Australien fera équipe avec Danilo Petrucci. Ce dernier disposera, comme les pilotes officiels, d’une GP18 l’année prochaine. Celle-ci n’arrivera cependant que pour les tests de Sepang, à la fin du mois de janvier.

Scott Redding a fait ses premiers pas sur l’Aprilia à Valence. ©Gold and Goose

Et si, chez les Rouges, Andrea Dovizioso a préféré arrêter son programme un peu plus tôt après sa saison bien remplie, Jorge Lorenzo a lui enchaîné les tours. “Je continue à adapter mon style de pilotage à la moto“, disait le Majorquin. Pour clore le chapitre Ducati, le team Aspar continuera la saison prochaine avec Alvaro Bautista et Karel Abraham.

Enfin, au niveau des autres usines engagées, il y aura peu de changement par rapport à cette année. Suzuki va continuer avec Alex Rins et Andrea Iannone et KTM disposera toujours du duo Pol Espargaro et Bradley Smith. Un changement est cependant à noter chez Aprilia. Scott Redding fera en effet équipe avec Aleix Espargaro la saison prochaine. Sam Lowes, lui, retourne en Moto2 au sein du team Carxpert de Frédéric Corminboeuf.

Si certaines équipes vont encore effectuer une séance de roulage du côté de Jerez, le MotoGP va bientôt entrer en hibernation. Un bien grand mot cependant. Les cerveaux des ingénieurs vont en effet être en ébullition, tout comme celui des pilotes. Avec, à nouveau, un seul objectif : le titre en 2018.

La grille des pilotes MotoGP 2018

Valentin Roussel

Vos avis