Moto3 à Aragon : le cavalier seul de Martin

S’il était passé à un cheveu de la victoire lors du précédent Grand Prix, à Misano, Jorge Martin n’a cette fois pas eu de doute en passant la ligne d’arrivée, à Aragon. Le pilote Gresini s’est en effet imposé avec plus de cinq secondes d’avance sur ses adversaires. 

Martin a signé sa sixième victoire de la saison à Aragon. ©Gold and Goose

Le premier tour parfait. Alors qu’il partait en pole, sa neuvième depuis le début de la saison, Jorge Martin a réussi à prendre la poudre d’escampette dès les premiers kilomètres. Dès la fin de la première boucle, le protégé de Fausto Gresini comptait en effet déjà plus d’une seconde d’avance sur ses adversaires.

La messe, déjà, était dite. Et le Madrilène a été parfait dans sa gestion de la course. Serein, sûr de sa force, il a enchaîné les tours sans jamais dévier de sa trajectoire. L’écart, à l’arrivée, aurait d’ailleurs pu être encore plus conséquent. Assurant dans les derniers tours, l’Espagnol a un peu levé le pied.

Il s’impose finalement avec pratiquement six secondes d’avance sur son principal adversaire au championnat, Marco Bezzecchi. L’Italien, pris par la patrouille à l’issue de la qualification pour avoir roulé trop lentement sur la trajectoire, s’élançait pourtant d’une lointaine dix-huitième place sur la grille.

Bezzecchi limite la casse à Aragon

S’il a rapidement pris l’avantage sur ses concurrents en début de Grand Prix, le pilote Prüstel a cependant rétrogradé à la mi-course. Pointant à la neuvième position, le natif de Rimini a finalement réussi à inverser la tendance dans les derniers kilomètres pour s’adjuger la deuxième place.

Limitant ainsi la casse au championnat par rapport à Martin, Bezzecchi compte, avant le début de la tournée outre-mer, un retard de treize points sur Martin, vainqueur pour la sixième fois de la saison. Dans la roue de Bezzecchi sur la ligne d’arrivée, Enea Bastianini monte sur la dernière marche du podium.

Fabio Di Giannantonio, lui, a coupé la ligne d’arrivée à la quatrième place. L’Italien devance Marcos Ramirez. L’Espagnol, qui a signé son contrat avec Leopard pour la saison prochaine il y a quelques jours, renoue ainsi avec le top cinq pour la première fois depuis le Grand Prix d’Allemagne. Prochain Grand Prix en Thaïlande, le week-end du 07 octobre.

Valentin Roussel

Vos avis

  1. the13duke le 23/09/2018 at 11 h 01 min

    Le titre 2018 le plus mérité, Jorge Martin de la graine de Mir ou Marquez …
    Un grand, déjà Grand, comme Mir en devenir aussi et Marquez, le boss.
    What else ?