Moto2 : Triumph fournisseur du Moto2 dès 2019

Des sources fiables de Moto Journal confirment qu’en 2019, le trois cylindres anglais issu de la Triumph Daytona 675R remplacera le vieillissant 600 CBR Honda comme moteur unique de la catégorie Moto2. Very Good !

Triumph a déjà été présent en tant que fournisseur de machines à des teams privés en mondial Supersport (ici en 2012). Ils connaissent donc les principaux impératifs de compétition pour leur bloc Daytona. Photo Gold&Goose
Triumph a déjà été présent en tant que fournisseur de machines aux teams privés en mondial Supersport (ici en 2012). Ils connaissent donc les principaux impératifs de compétition pour leur bloc Daytona. Photo Gold&Goose

Plus que deux ans à supporter le miaulement insipide du 600 CBR “qui date de Jésus-Christ, ” dixit Johann Zarco. Puis le paddock MotoGP aura droit au grondement du trois cylindres British en Moto2. Pour en savoir plus, Moto Journal a appelé Hervé Poncharal, président de l’Irta (association des teams de GP). Le bonhomme est également propriétaire du team Tech3, qui possède en outre un team en Moto2. « En tant que Président de l’Irta et propriétaire de team, je ne peux bien évidemment pas commenter cette information » explique Hervé.

« Mais je peux expliquer le contexte. En 2016, la Dorna (promoteur des GP) a lancé un appel d’offre pour le contrat de fournisseur du moteur unique en Moto2. Un constructeur a effectivement été choisi. Il tiendra une conférence de presse lors du GP du Qatar, le 26 mars 2017. Je ne tiens pas à déflorer le contenu de cette conférence. Ce que je peux toutefois révéler, c’est que le constructeur en question ne fait pas encore parti du paddock. Ce qui portera à huit le nombre de constructeurs impliqués dans le championnat en 2019. »

L’intérêt du renouvellement en Moto2

« Nous avons également mené un appel d’offre électronique pour que les teams disposent de fonctionnalités situées à mi-chemin du Moto2 actuel (pas de modes moteur) et du MotoGP (assistance électronique au frein moteur et à la motricité, plusieurs choix de cartographies moteur). Dunlop restera fournisseur pneumatique unique. Il y 98 chances sur 100 qu’ExternPro, société basée à Aragon, reste responsable du reconditionnement des moteurs.

Après neuf ans à utiliser des blocs Honda, il est bien que les choses changent, y compris pour les fournisseurs de châssis et tous les autres partenaires techniques. Mais nous tenions à garder le concept du moteur unique. En effet, il permet de rendre la catégorie moins chère que le Moto3. Le tout en restant efficace sur le plan de la formation des pilotes. Viñales et Zarco n’ont pas eu de mal à s’adapter au MotoGP ! » Selon le constructeur suisse Eskil Suter, ce trois cylindres, qui fournit 128 ch d’origine, pourrait sortir 150 à 160 ch en version course porté à 750 cm3. Ce qui serait un bon intermédiaire entre les 55 ch du Moto3 et les 270 ch du MotoGP.

En plus de son timbre unique, le trois cylindres Triumph se distingue par sa finesse qui permet une plus grande prise d'angle, et un couple conséquent qui limite le passage des rapports. Heureusement car la boite risque d'être mise à rude épreuve. Photo Gold&Goose.
En plus de son timbre unique, le trois cylindres Triumph (ici celui Garry MacCoy en 2009) se distingue par sa finesse. Il permet une plus grande prise d’angle, et un couple conséquent qui limite le passage des rapports. Heureusement car la boite risque d’être mise à rude épreuve. (Photo Gold&Goose)

Vos avis

  1. Socrate le 10/01/2017 at 14 h 50 min

    C’est un très bon point pourTriumph qui avec ce moteur à une gamme de bécanes très polyvalentes à la conduite sans parler de l’ensemble des motos qui sont de plus en plus prisées.

  2. PIBOLO le 10/01/2017 at 11 h 34 min

    1 petit trois cylindre de MT09 aurait été pas mal non plus.