Bol d’Or 2018 : le point après 16 heures de course

La Kawasaki du team SRC occupe la position de pointe après seize heures de course, synonyme de dix points au championnat. La Suzuki du SERT est deuxième. La troisième marche du podium, elle, est pour le moment dans les mains du team Penz13. Le Bol d’Or rentre désormais dans sa dernière phase.

La Kawasaki SRC pointe en tête après seize heures de course. ©FIM EWC

La nuit, phase de course mythique de l’endurance, a encore une fois réservé son lot de surprises. Alors que la machine du SERT était installée en tête et qu’elle avait marqué les dix premiers points après huit heures de course, la formation mancelle a perdu le leadership peu après minuit.

Un problème technique a tout d’abord obligé la bande à Méliand à une petite partie de mécanique avant qu’une chute, quelques minutes plus tard, ne retarde encore un peu plus la progression de la formation mancelle. Le SERT est cependant, après seize heures de course, toujours à la lutte pour la victoire. Elle occupe la deuxième position, à trois boucles de la machine de tête, la Kawasaki SRC.

Elle aussi retardée, notamment à cause de problèmes au niveau de l’électronique, les hommes de Gilles Stafler sont cependant parvenus à reprendre la première place. Et, ainsi, empocher dix points de plus dans son escarcelle pour le championnat.

Le YART remonte dans cette deuxième partie du Bol d’Or

Deuxième après les huit premières heures, la Honda du Endurance Racing Team a dû se résoudre à signer la feuille des abandons. Malgré une jolie partition de mécanique au niveau du moteur de la part des mécaniciens qui s’est étirée pendant une bonne partie de la nuit, la Fireblade a abandonné au petit matin. Avec toutes ces péripéties, le team Penz13 sort une nouvelle fois son épingle du jeu.

Sur le podium des deux dernières courses de 24 Heures, l’équipe allemande, qui est passée cette année sur une Yamaha R1, occupe la troisième position. Bolliger, elle, pointe à la quatrième place. La FCC TSR Honda France, dont la progression a pris un peu de retard en début de course suite à des soucis techniques, complète le top cinq provisoire.

À noter que la Yamaha du YART, dont la machine a perdu de l’huile peu avant l’apparition de la nuit, est remontée à la sixième place. Du côté des Superstock, la BMW du German Endurance Racing Team tient le haut du pavé. La Kawasaki du Tati Team Trickstar est deuxième de la catégorie. La Suzuki du No Limit Motors Team, elle, est troisième.

Valentin Roussel

Vos avis