12 Heures de Magny-Cours : MotoStand s’impose !

En remportant sa première victoire d’envergure lors de cette deuxième édition des 12 Heures de Magny-Cours, l’équipe Motostand est entré dans une nouvelle dimension. L’équipe rémoise devance la Kawasaki numéro 24 du team BMRT-3D Endurance qui évoluait à domicile dans la Nièvre.

Nous n’avons peut-être pas des semi-remorques comme d’autres équipes mais nous montrons que, finalement, c’est bel et bien le pilote qui fait la différence.” Antoine Viellard a le sens de la formule. Avec son coéquipier, Baptiste Regouby, ils ont dominé la deuxième édition de ces 12 Heures de Magny-Cours.

Pour conquérir cette victoire, Motostand a dû batailler. Ici à la lutte avec la Suzuki 119 lors de la première manche. Photo Régis Tomasina.
Pour conquérir cette victoire, Motostand a dû batailler. Ici à la lutte avec la Suzuki 119 lors de la première manche. Photo Régis Tomasina.

Deuxième sur la grille de départ, les deux compères se montraient sereins et prêts à affronter les aléas de l’endurance. Si, sur le papier, la Kawasaki numéro vingt-quatre du BMRT-3D Endurance avec Anthony Violland, Jimmy Maccio et le Belge Gauthier Duwelz, pouvait faire peur, les deux hommes n’ont jamais cessé de croire en leurs chances.

BMRT montrait d’ailleurs que son statut n’était pas volé puisque la Kawasaki disposait d’une large avance après trois heures de courses lors de la première manche. Mais, pendant la nuit, la machine s’est enrayée. La Kawasaki a en effet souffert d’un pot d’échappement récalcitrant. Lors de la deuxième course, c’est une chute qui a contrarié les plans de la machine tenante du titre alors que la pluie jouait avec les nerfs des concurrents.

C’est sûr, nous sommes déçus, confirme le team-manager, François Gilles. Mais, quand nous prenons du recul, c’est peut-être une des meilleures deuxièmes places de l’histoire de l’équipe même si, bien sûr, nous aurions aimé gagner les deux manches et conserver notre titre à Magny-Cours. Les mécaniciens et les pilotes ont montré un état d’esprit irréprochable.

BMRT n'a pas réussi à conserver son titre dans la Nièvre après avoir gagné l'an dernier. Photo Régis Tomasina.
BMRT n’a pas réussi à conserver son titre dans la Nièvre après avoir gagné l’an dernier. Photo Régis Tomasina.

Les hommes de François Gilles ont eu raison de s’obstiner puisque, finalement, ils parviennent à monter sur la deuxième marche du podium. Du côté du team Motostand, on sait bien que les problèmes du BMRT ont aidé dans la conquête de cette victoire.

C’est vrai, nous avons eu de la chance. En plus, nous n’avions pas roulé à Magny-Cours depuis un an, précise Anthony Viellard. Avec la pluie en deuxième manche, on savait aussi qu’on pourrait jouer notre carte à fond. Nous ne sommes pas venus pour rien. Nous n’étions pas attendus. Nous ne sommes qu’une petite équipe. Nous dormons dans des camionnettes.

Après avoir disputé les 24 Heures du Mans, en avril dernier, l’équipe Motostand a pris une autre dimension. “Nous avons pu acquérir de l’expérience, raconte Viellard. Nous, bien sûr, les pilotes mais aussi l’ensemble du staff technique. Lors de ces 12 Heures de Magny-Cours, nous avons réussi à faire le plein d’essence et changer les pneus en cinquante-cinq secondes. Avant, cette opération, nous la réalisions en pratiquement deux minutes.

Antoine Viellard, un des deux pilotes, avec Baptiste Regouby, de cette équipe Motostand. Photo Régis Tomasina.
Antoine Viellard, un des deux pilotes, avec Baptiste Regouby, de cette équipe Motostand. Photo Régis Tomasina.

C’est bien sûr la première victoire d’envergure de cette équipe rémoise. “C’est clair, se marre Baptiste Regouby. Mais, finalement, les 24 Heures du Mans, nous ont beaucoup apporté pour remporter cette épreuve.” La première pierre est toujours la plus difficile à poser. Maintenant que cette étape est terminée, Motostand peut surfer sur des horizons nouveaux. À commencer pas défendre son titre puisque Antoine Viellard et Baptiste Regouby sont désormais vainqueurs de la coupe d’Europe d’Endurance !

Cette notion de coupe d’Europe d’Endurance pourrait cependant être amenée à évoluer. Pour découvrir les coulisses de notre enquête sur ces 12 Heures de Magny-Cours, dans la Nièvre, nous vous donnons rendez-vous prochainement dans Moto Journal !

Sur le circuit de Nevers Magny-Cours, Valentin ROUSSEL

Classement 12 Heures de Magny-Cours 2016

1- Team Motostand
2- BMRT-3D 1
3- XR 68
4- BMRT-3D 25- HB-Junior

Vos avis

  1. broutard le 08/06/2016 at 10 h 13 min

    moto stand une petite équipe qui deviendra grande philippe commissaire au poste t17

    1. Team Motostand Endurance le 15/06/2016 at 7 h 26 min

      Merci Philippe, nous espérons et faisons tout pour le devenir 😉