Vins Duecinquanta : la sportive 2-temps injection !

La marque italienne “Vins Motor” s’est lancée dans un projet fou : commercialiser une sportive deux-temps injection ! Et le plus dingue dans cette histoire, c’est qu’elle passerait la norme EURO4.

Nous avons récemment publié un dossier complet sur le 2-temps, abordant notamment la subtilité de l’injection. Par [ICI] pour les retardataires.

Duecinquanta Sport / Competiozione
Deux version de la Duecinquanta sont à l’étude. Une version dédiée au circuit nommée “Competiozione” et une version développée pour la route nommée “Sport”.

Duecinquanta Sport / Duecinquanta Competizione

  • Puissance : environ 60 ch / 80 ch
  • Poids : 95kg / 85kg
  • Cylindrée : 250 cm3 / 288cm3
  • Motorisation : bicylindre en V calé à 90° en Tandem et injection
  • Cadre : monocoque autoporteur en carbone
  • Train avant : système parallélogramme en carbone
  • Mono amortisseur à double basculeur monté transversalement
  • Prix : N.C

C’est la quête de la légèreté qui a motivé cette petite marque artisanale de Maranello à se lancer dans une telle aventure. Elle s’annonçait pourtant pleine d’embûches, notamment car la firme a opté pour une motorisation 2-temps, certes légère, mais très difficile à homologuer pour respecter la norme EURO4, tant les limites d’émission de CO2 sont strictes. La solution ? Un bicylindre en V à 90° en tandem et à INJECTION ! Il semblerait que KTM ne soit pas la seule marque à miser sur cette technologie.

Duecinquanta Sport / Competiozione
Les Duecinquanta sont propulsées par un bicylindre en V à 90° en tandem et à injection.

La folie du carbone

Deux machines ont été développées, dont une à vocation routière et l’autre à vocation pistarde. Elles portent les noms de Duecinquanta Sport et Duecinquanta Competizione. Elles atteindraient les poids records de 95kg, pour la version de route, et 85kg pour la version circuit! Cela étant rendu possible grâce à un cadre autoporteur en carbone qui “contient le nœud antérieur, le radiateur, le réservoir et le moteur”, ainsi qu’à des jantes, un bras oscillant et un train avant également en carbone.

Duecinquanta Sport / Competiozione
Le cadre est autoporteur, d’une seule et même pièce en carbone.

Le châssis est constitué d’un train avant articulé autours d’un système de parallélogramme et d’un mono amortisseur à doubles basculeurs monté transversalement. Côté puissance, aucun chiffre n’a été communiqué pour la version civile qui cube 250 cm3, mais on peut espérer une soixantaine de chevaux. En revanche la version pistarde de 288cm3, la Duecinquante Competizione développerait 80 chevaux et atteindrait 240 km/h en vitesse de pointe.

Duecinquanta Sport / Competiozione
Le châssis tout en carbone adopte des systèmes originaux.

Il ne s’agit pas d’un mirage, elles étaient présentes au salon de Milan 2017 !

Vos avis

  1. lantin le 07/01/2018 at 19 h 13 min

    c’est la période des voeux!
    j’ai 59 ans,rouillé légèrement,mais ,ayant roulé longtemps avec des rs 250 aprilia,ma jeunesse revient au galot en voyant ce projet!je souhaite aux jeunes d’accéder à ce type de machine,c’est l’avenir,et le nirvana,attendez les modèles suivants et moins chers(dans les 6000 euros,assemblée en Inde…),j’en achèterai une aussi,même en déambulateur!une rouge et bleu marine…à bas la norme euro 4…

  2. Lauhow le 11/12/2017 at 19 h 30 min

    Enfin une bonne nouvelle 🙂
    J’suis pas fan du look avec ce carénage hyper-intégral .. mais s’il cache un 2T de 80 bourrins …. j’dis pas non 😛

  3. Koko le 27/11/2017 at 1 h 04 min

    Passe la norme Euro 4 ? Si c’est vrai ça serait génial.

    Très enthousiaste à cett idée.

  4. Nicolas le 24/11/2017 at 21 h 11 min

    Espérons que cette machine verra le jour commercialement . L’injection directe est un passage obligé, pour respecter les normes d’antipollution et accessoirement abaisser la consommation au niveau des 4 T , comme les 2 T marinisés sont