KTM 790 Duke 2018 : carton annoncé

C’est une première chez KTM : l’arrivée d’un twin dans la catégorie des moyennes cylindrées. Après le coup de semonce asséné par la Super Duke R, la firme autrichienne précise son offensive sur la classe des roadsters mid-size.

Par Xavier de Montchenu – Photos KTM

EXCLU : On a essayé le modèle de préproduction –> [ICI]

La KTM 790 Duke 2018 en bref

  • 105 ch
  • 169 kg à sec
  • Bicylindre en ligne
  • Equipement de grosse cylindrée
  • 9 000 €*
  • Dispo début 2018

estimation MJ*

KTM 790 Duke 2018
Nul besoin de douter, la nouvelle KTM 790 Duke 2018 devrait tenir ses promesses niveau comportement…

 

Après the Beast, surnom donné (par KTM) à la Super Duke R pour sa férocité, place au Scalpel, le sobriquet attribué à la toute nouvelle  KTM 790 Duke 2018. Pour la marque autrichienne, c’est une première. Ayant admis qu’on ne pouvait pas lutter face à la concurrence des 650/900 avec un simple monocylindre, aussi performant soit celui de la 690 Duke, elle attaque ce marché avec une nouvelle arme : la 790 Duke dont le cœur est un nouveau bicylindre en ligne type LC8 de 799 cm3 précisément.

Le design de la nouvelle KTM 790 Duke 2018 ne s’éloigne pas de ses frangines, outre son bi’ en ligne, elle est une digne représente de la famille Duke.

Prix contenu

Dans cette configuration roadster bicylindre, la nouvelle KTM s’ouvre des perspectives bien plus ambitieuses que la très fun 690 et ses 73 ch. Car ne nous y trompons, pas, c’est bien le sommet du hit-parade que vise ce modèle. La cylindrée rentre dans la tranche où la demande est importante, son prix aussi : on l’annonce sous la barre des 9 000 €, ce qui va de facto placer cette Duke en rivale menaçante des MT-09, Z 900, Shiver 900, Street Triple, F 800 R… KTM semble sûr de son fait en annonçant l’agilité d’une 600 avec les performances d’une 800. Deux chiffres pour étayer ce postulat : 105 ch pour 169 kg à sec, soit un rapport poids/puissance sans égal dans la catégorie. La valeur de couple est aussi à ranger au rayon des points forts : 86 Nm (8,7 mkg) à 8 000 tr/mn, mieux qu’une GSX-S 750 et aussi bien qu’une F 800 R. Et quand on découvre l’animal, on devine en effet qu’on va causer fun plutôt que protection ou aspects pratiques !

KTM 790 Duke 2018
D’après notre essayeur maison, qui a eu le privilège de l’essayer en exclusivité, le caractère du bi’ en ligne se rapproche de celui d’un V2.

Superduke de poche

Question style, les fans de la marque y retrouveront leur compte. La patte de Kiska, le designer voisin de palier du constructeur autrichien, est évidente. On croirait voir une mini-Super Duke R exhibant fièrement son optique aplatie au regard d’insecte, son réservoir bombé et bras oscillant extrudé typique des machines orange. L’œil s’attarde sur l’échappement, de forme inédite. Le silencieux oblong rétréci vers son extrémité longe le côté gauche, à mi-hauteur, juste en dessous d’une belle pièce d’alu qui fait office de boucle arrière et qui abrite la boîte à air. La cadre est classiquement un treillis en tubes au chrome molydène, « ultraléger » précise le descriptif.

KTM 790 Duke 2018
Lors de la présentation du prototype, la marque a insisté sur la précision du châssis, d’où son surnom “Scapel”.

Avec 1 475 mm d’empattement et 24° d’angle de colonne pour à peine 98 mm de chasse, on a le profil d’une moto particulièrement agile dans les petits recoins, comme l’a éprouvé MJ lors d’une prise de contact la fin de l’été réservée à quelques privilégiés. KTM a pris chez WP, une branche du groupe, une fourche inversée de 43 mm et un mono-amortisseur à gaz réglable en précharge. Les débattements annoncés à 140-150 mm sont la moyenne de ceux des roadsters. Ils seront sans doute revus à la hausse sur la version Adventure qui sera montrée à Milan. Sur la 790 Duke, ils ne pénalisent pas la hauteur de selle donnée pour 825 mm. Une indication rassurante pour le côté accessible de la nouvelle Duke. Au tableau de bord, pas de surprise. Ou plutôt une bonne, puisque qu’on retrouve celui de la 1290 qui se pilote depuis le guidon. Son affichage diffère cependant, mais il garde les couleurs et bon nombre d’informations.

Electronique de pointe

L’électronique est aujourd’hui indissociable de l’exploitation des performances d’une moto. Et KTM fait partie des marques qui mettent l’accent sur ces dispositifs d’aide à la conduite. Alors même si la Duke 790 s’attaque au marché des roadsters de moyenne cylindrées, les ingénieurs l’ont traité avec autant d’égard qu’un modèle haut de gamme. L’accélérateur ride by wire commande par exemple quatre modes de conduite plus ou moins agressif dont un adapté spécialement au circuit (track) et un antipatinage que les plus à l’aise au guidon s’amuseront à déconnecter. L’ABS, lui, est de type cornering, actif en virage dans le texte, exactement comme sur ses grandes sœurs 1290. KTM n’a pas oublié le shifter accouplé à la boîte de vitesses, un modèle plus sophistiqué doté de deux capteurs pour fluidifier encore plus le passage éclair des rapports. Le package électronique intègre même un launch control (aide au départ) qui fera de la 790 le modèle le plus richement doté en la matière.

C’est donc clair, la 790 Duke nourrit de grandes ambitions, y compris par sa disponibilité en version A2. Sans aucun doute l’un des modèles les plus attendu du millésime 2018.

Laisser un commentaire à Cyril Annuler

  1. Lolo fangio le 26/01/2018 at 14 h 48 min

    Possesseur d un jouet nommé 690 ktm il me tarde d essayer ce modèle plus polyvalent. Pas fana d autoroute mais en 690 ce l enfer.ka nt on essaient un ktm le reste nous paraît fade w😊😊😊

  2. Budzzz le 21/01/2018 at 10 h 10 min

    Ayant été possesseur d’une 1290 R , une Duke 790 R est-elle prévue ? si oui, quelle serait la puissance maximale ?

    1. François Lemaur le 24/01/2018 at 17 h 55 min

      Bonjour,

      L’arrivée d’une 790 R est tout à fait probable, mais il n’y aura rien avant 2019. Quant à sa puissance, elle devrait se situer aux alentours de la 790 classique.

      Bonne fin de journée,

      Moto Journal

  3. Tom le 27/11/2017 at 15 h 32 min

    Un rapport poid/puissance inexistant dans le segment et la nouvelle street triple 765 : 123ch/pour 166kg à sec c’est quoi ?

    1. british cucu le 24/01/2018 at 10 h 50 min

      C’est simplement un mensonge puisque qu’elle dépasse les 180 kg à sec
      Il sont fou les britisch lol
      et à 12700 euros ta RS puisque tu parle de 123 CV c’est une moto de riche qui pisse l’huile, qui perd des boulons, et qui consomme plus de pneus que d’essence, je préfère pas parler du prix de l’assurance bye bye

      1. Zap le 05/02/2018 at 7 h 22 min

        123/166 c’est la S 🙂

        Revois ta copie l’ami, et attendons de voir le prix définitif et celui du modèle R que katoch va surement sortir aussi!

  4. Cyril le 24/11/2017 at 17 h 12 min

    Comment KTM pourra la rendre éligible A2 avec 105 ch d’origine ? (95 ch maxi il me semble non ?)

    1. François Lemaur le 01/12/2017 at 14 h 36 min

      Bonjour Cyril,

      Pour rendre éligible au permis A2 sa 790 Duke, KTM va, en fait, sortir un autre modèle. Il s’agira d’une 790 Duke dégonflée à 95 ch mais aux performances sans doutes très proches de la version 105 ch. Et il conviendra alors, pour les concernés, de passer par une case bridage à 47,5 ch.

      Bonne journée !

      Moto Journal