PHOTOS : Les clichés les plus impressionnants des tests de Sepang

Jorge Lorenzo a réalisé le meilleur temps lors de cette dernière journée de test. Avec un chrono en 1’58.830, il est devenu l’homme le plus rapide sur une moto à Sepang. Le début de la saison est cependant encore loin et les équipes ont encore six jours d’essais à leur disposition, à Buriram et au Qatar.

Jorge Lorenzo a obtenu le meilleur temps de ces trois jours d’essais à Sepang. ©Gold and Goose

Il n’est pas du genre à cacher ses ambitions. Après une première saison difficile, même s’il est monté à trois reprises sur le podium, Jorge Lorenzo a bien l’intention de revenir dans la lutte pour le titre cette année. Lors de la présentation de la nouvelle Desmosedici, à Bologne, le Majorquin disait d’ailleurs que son équipe avait la force et l’expérience nécessaires pour atteindre cet objectif.

Ses premiers tours de roues avec la GP18 n’ont fait que renforcer cette sensation. Dans le coup pendant les trois jours, Lorenzo a terminé en beauté en signant un chrono canon. Avec un temps de 1’58.830, il a en effet signé le nouveau record (non-officiel) du tracé de Sepang, effaçant la précédente marque de Marc Marquez en 2015, alors avec des Bridgestone.

Champion du monde à trois reprises en catégorie reine, Lorenzo se sent à l’aise avec sa nouvelle monture. Elle lui donne notamment plus de confiance en entrée de virage tout en lui permettant d’accélérer plus tôt. “Nous sommes vraiment très contents de ces trois jours d’essais“, confie Davide Tardozzi, le manager de la marque.

Marquez a essayé un nouveau carénage aérodynamique sur sa RCV. Il confie sentir plus de stabilité au freinage. ©Gold and Goose

Moteur et carénage…

En plus des performances de Lorenzo, Andrea Dovizioso avait lui aussi le sourire au moment de faire le bilan de ces trois journées. Andrea a d’ailleurs encore été solide lors de ce dernier jour en finissant à la quatrième place. Le travail est cependant encore loin d’être terminé chez les rouges. De nouvelles pièces seront à essayer lors du prochain test, à Buriram.

Dans le paddock, certains se posent la question de savoir si on pourrait voir un nouveau carénage sur la GP18 en Thaïlande. À Sepang, Honda a en tout cas dévoilé son nouveau concept aérodynamique. Champion du monde en titre, Marc Marquez retenait des points positifs et d’autres négatifs. “Le but est d’avoir moins de wheelie et plus d’appui, explique-t-il. La stabilité au freinage est meilleure. En revanche, vous perdez un peu en vitesse de pointe et les virages rapides sont plus difficiles à négocier.”

Septième de cette dernière journée, Marquez a également travaillé sur la dernière spécification du moteur de la RCV. Dani Pedrosa a aussi planché dessus. Après son meilleur temps le premier jour, Dani a pris la deuxième place lors de ces huit dernières heures. “Nous travaillons sur ce point“, confirme Alberto Puig, le nouveau team-manager. Dans cette tâche, Cal Crutchlow donne lui aussi son avis. Le Britannique a pris la troisième place sur sa RCV du team LCR.

Jack Miller est en mesure de se concentrer sur ses trajectoires avec la Desmosedici du team Pramac ©Gold and Goose

Miller et Rins frappent à la porte

Comme Honda, le clan Yamaha a également évalué un nouveau carénage aérodynamique. Ce dernier a d’ailleurs beaucoup plu à Valentino Rossi. Premier et deuxième lors de la deuxième journée, Rossi et Viñales ont terminé ce dernier jour de test aux huitième et dix-huitième places. Johann Zarco a lui aussi pu tester ce nouveau carénage. Le Français termine à la neuvième place au guidon de sa M1 du team Tech3.

Déjà à l’aise aux essais de Valence, en novembre dernier, Jack Miller a confirmé son ressenti à Sepang. L’Australien a en effet terminé à la cinquième place lors du dernier jour sur la Ducati Pramac. “Avec cette machine, je suis capable de me concentrer sur mes trajectoires, raconte-t-il. Et je suis donc en mesure de passer chaque tour au même endroit“.

Alex Rins confirme lui aussi sa bonne fin de saison dernière, où il avait notamment terminé à la quatrième place lors du dernier Grand Prix de la saison, à Valence. Le pilote Suzuki a obtenu le sixième temps lors de ce dernier jour. “Je suis sûr que c’est l’un des futurs tops pilotes, confie Davide Brivio, le manager de Suzuki. Mais il semble aussi que, cette année, nous aurons le droit à une saison extrêmement compétitive.” Lors de cette dernière journée de test, douze pilotes étaient en effet regroupés en sept dixièmes. Cela n’en sera que plus excitant…

Valentin Roussel

Vos avis