Comparo 200 ch : les photos de l’essai

Kart, grosse voiture de sport, hypersport, roadster, moto électrique… La terrifiante Kawasaki H2R de 326 ch a pulvérisé toute ses concurrentes sur la grande ligne droite du circuit de Lurcy-Lévis avec un 0 à 300 km/h abattu en 13″3 et une vitesse de pointe de 328 km/h chrono !

Il se trouve que cette année, Kawa a sorti un missile nucléaire nommé H2R, il ne nous a pas fallu attendre trois plombes pour esquisser un sujet autour de sa puissance surpra-naturelle. D’autant que, depuis peu, l’ami Matthieu fait joujou avec un petit cadeau, un beau petit système d’acquisition de données fonctionnant par GPS et qui permet à MJ d’être aujourd’hui le seul media moto à indiquer des mesures vérifiées.

Spécial accélération (photo Yud)
Spécial accélération (photo Yud)

Pour cet ultime comparatif de la saison 2014/2015, nous avons imaginé un défi d’envergure : la Kawasaki H2R et ses 326 ch contre le reste du monde. Car that is the question : qui peut rivaliser sur des roues avec un monstre plus puissant que la plus puissante des motogp ? Nous avons ratissé large pour monter une opposition diversifiée, allant jusqu’à retenir le roi des scoots (Yamaha 530 TMAX), une moto électrique (Zero DS ZF 12.5) et un kart à vitesses (Tony Kart 125 BV) .

Kawasaki H2R (photo Yud)
Kawasaki H2R (photo Yud)

Le gratin de la moto (BMW S 1000 RR / Suzuki Hayabusa / KTM Super Duke R / Ducati Diavel), de la voiture, du karting, du scooter, de l’utilitaire (Fiat Ducato 120 ch), et même du vélo (lol !), avec pour seul objectif de défier la terrifiante moto vert et noir sur un 1 000 m départ arrêté, un 0 à 100 km/h et un 0 à 200 km/h ! Sur quatre roues, on a fait simple : on a emprunté le nouveau fer de lance d’AMG (le préparateur officiel Mercedes), la GTS V8 biturbo de 510 bourriques. Eh oui, il faut bien ça pour se frotter à un monstre propulsé par une usine à gaz compressée de 326 ch. C’est donc à coup de secondes, de dixièmes voire, parfois, de centièmes que se sont expliqués nos 11 véhicules sur une série de mesures d’accélérations, de reprises, de vitesse maxi ou de freinage. Pour chaque machine, la méthode fut la même : trois départs arrêtés pour mesurer les accélérations, avec notre expert en mesures au guidon ou derrière le volant. Plusieurs allers-retours pour les reprises et des freinages d’urgence déclenchés à plus de 200 km/h.

Spécial accélération (photo Yud)
Spécial accélération (photo Yud)

Comme prévu, la Kawasaki H2R a surclassé la concurrence, le mot est faible. Pulvérisé ou dynamité serait plus adapté pour décrire la fessée qu’elle a infligée à ses rivales d’un jour. L’allemande, qui n’est pas vraiment à court de puissance, a fini à la seconde place, lui collant aux basques jusqu’au kilomètre départ arrêté. Mais la différence de vitesse de pointe montre bien son déficit de plus de 100 ch par rapport à la Kawasaki. La Suzuki Hayabusa, mythe vivant de la performance, arrive à la troisième place grâce à son moteur gavé de couple et à son feeling général. Bonne surprise, la KTM Super Duke R a confirmé que « the Beast » n’était pas une appellation usurpée. La Mercedes AMG GTS se classe au milieu du tableau avec ses 510 ch et sa procédure de départ arrêté, qui permet de faire des départs canon à tous les coups. Ensuite, la Ducati Diavel (en version 100 ch) a fait ce qu’elle a pu. Et le frêle kart nous a surpris sur le 0 à 100 km/h abattu en moins de 4”. Derrière, on retrouve dans l’ordre la Zero, le Tmax, le Fiat Ducato et le vélo.

Article et performances mesurées à retrouver dans le Spécial vacances de Moto Journal, déjà en kiosque.

Zoom sur les essais de moto

Vos avis