La Transat Verte a mis le cap vers La Rochelle

La Transat Verte n’est pas une course ! C’est une rando sans chrono, destinée aux trails et qui reliera, via les verts chemins, Versailles à La Rochelle le temps d’un week-end d’évasion bucolique.

Quelque cent vingt trails de tout poil sont partis, en ce vendredi frisquet, humide et grisouilleux, de Versailles pour trois jours sur les chemins qui mènent à La Rochelle. XT 500 rebadigeonée noir mat ou Africa dernier cri, Dominator vermillon ou KTM tango, Beta 250 ou Himalayan attelée, tous bien chargés, munis de Tripy, road-books et autres assistances à l’antiperdition, une bande hétéroclite de preux deux-roues a fait vibrer les allées du camping Huttopia de Versailles-Porchefontaine avant de s’en capper vers les Charentes.

Cap sur les Charentes et Rochelle réunies ! © Karo Gorille

Sous la débonnaire  houlette de Thierry “Pouge” Poujouly, organisateur chevronné qui a œuvré en compagnie jadis du légendaire Fenouil, et dans une bonne humeur unanime en dépit des taquineries météo, la joyeuse troupe a traversé la ville royale, passant devant le fameux château sous l’œil ébahi d’écoliers turbulents et de touristes venus du monde entier visiter le pompeux édifice.

Le cortège a même bénéficié de la bénédiction de Loulou Quatorze qui, fièrement campé sur son destrier de bronze, indiquait la bonne direction d’un geste auguste : « Cap au sud, valeureux sujets », semblait dire le Roi-Soleil qui, féru d’équitation, aurait sans doute fait un excellent motard, eût-il vécu 303 ans de plus…

“Cap au sud, nobles et valeureux sujets”, semble dire, d’un geste auguste, Louis XIV aux participants à la première édition de la Transat verte. © Frédéric Poujouly

La rédaction de Moto Journal souhaite bonne route, je veux dire bons chemins, aux participants et à l’assistance de la Transat Verte, dont la deuxième édition, l’an prochain, partira de La Rochelle pour rallier Cahors.

Quatre Barigo étaient au départ de la Transat Verte ! A gauche, Guy Dreyfus sur la GRS, avec laquelle il a fini premier en catégorie Marathon et 12e au général du Dakar 1983. © Aude Poujouly
Quatre Barigo étaient au départ de la Transat Verte ! A gauche, Guy Dreyfus sur la GRS, avec laquelle il a fini premier en catégorie Marathon et 12e au général du Dakar 1983. © Aude Poujouly

La Royal Enfield Himalayan attelée : encore une bonne idée signée Jean Burdet ! © Frédéric Poujouly

Thierry “Pouge” Poujouly est un gars sympa et un organisateur chevronné. Et pi c’est mon cousin ! © Frédéric Poujouly

L’ambulance de la Transat Verte ! © Frédéric Poujouly
L’une des deux motardes participant à la Transat Verte © Frédéric Poujouly
Invitation au voyage… © Frédéric Poujouly

 

Vos avis

  1. Jean-Noël le 23/09/2018 at 10 h 36 min

    Bonjour,
    Une balade qui donne envie.
    Un rectificatif cependant. Pour le roi soleil, il eut fallu qu’il vive au moins 300 ans de plus pour pouvoir monter une Africa twin (même les premiers modèles).