Triumph présente sa nouvelle Bonneville Bobber à Londres

C’est dans le centre de Londres que Triumph a choisi de dévoiler sa nouvelle Bonneville Bobber, présentée à la presse par Carl Fogarty, quintuple champion du monde Superbike et Freddie Spencer, triple champion du monde en Grands Prix. Tous deux ont ensuite participé à une compétition de “Drag Race” face à d’autres pilotes et des journalistes (dont MJ, of course) dans un entrepôt londonien où s’est déroulée la présentation, suivie d’un concert de The Vaccines. Mais la véritable vedette de la soirée, c’était évidemment LA Bobber…

the_all_new_bonneville_bobber-copie

 

Triumph a le plaisir de présenter la toute nouvelle custom premium Bonneville Bobber, dernier modèle à intégrer la famille Bonneville. Héritière d’une lignée unique de bobbers customs Triumph remontant aux années 1940, elle saisit parfaitement les principes de minimalisme esthétique, de puissance musculeuse et d’assurance des véritables bobbers.

C’est ainsi que la marque anglaise a choisi de présenter son nouveau projet, présenté en grande pompe à Londres entre les salons de Cologne et de Milan. A partir du moteur 1200 cm3 de la T120, Triumph propose donc une moto au style dépouillé représentant la tendance Bobber  et dont Triumph clame qu’elle est “l’héritière d’une lignée unique de bobbers customs Triumph remontant aux années 1940.”

bonneville_bobber_2

Ainsi, la nouveauté affiche un arrière minimaliste (style hardtail), avec une simple selle flottante basse (690 mm) au look ancien et tout de même rembourrée et réglable. Sous celle-ci se cache un monoamortisseur tout-à-fait moderne, mais implanté discrètement pour donner l’impression que cette moto se dote d’un cadre rigide à l’ancienne.

bonneville_bobber_morello_red_1-copie

 

L’amortisseur est évidemment réglable, tout comme le petit cadran qui surplombe un guidon plat, dont les rétros constituent les extrémités. Le style est évidemment travaillé à l’extrême, comme en témoignent foule de petits détails : badges de moteur en bronze, bouchon de réservoir siglé, rembourrage de selle surpiqué avec plaque d’identification à l’arrière, etc. Ce que Triumph appelle des détails et finitions “Premium”…

bonneville_bobber_7

 

Dans la continuité du look, Triumph a aussi oeuvré pour proposer un échappement à la fois “stylé” et qui puisse proposer “une nouvelle note d’échappement profonde“. Telle est la mission du double échappement en acier inox brossé et des silencieux coniques triangulaires en biseau, “plus courts et légers que sur la T120.

bonneville_bobber_9Mais cette volonté de revisiter le passé (en témoignent les nombreux événements dont la marque est partenaire et fière de l’être) n’empêche pas Triumph d’attribuer nombre d’attributs modernes à ce Bobber : ABS évidemment, mais aussi ride by wire, deux cartographies de conduite au choix, antipatinage, embrayage assisté, antidémarrage,…

bonneville_bobber_competition_green

De même, pour la mécanique, la marque anglaise n’a pas lésiné sur les moyens pour permettre à sa Bonneville au look Bobber d’afficher de belles prestations dynamiques : boîte à air à deux filtres, nouvel arbre de sortie, admission et échappement retravaillés, etc.

Une base idéale pour des prépas, puisque pas moins de 150 accessoires sont d’ores et déjà prévus au catalogue Triumph pour magnifier cette déjà très jolie Bobber… Et quand c’est Freddie Spencer qui présente un exemple de Bobber customisé, c’est encore mieux…

La légende des Grands prix Freddie Spencer a présenté la Bomber customisée.
La légende des Grands prix Freddie Spencer a présenté la Bomber customisée.

Vos avis