MV Agusta Dragster 800 RR 2018 : Surprise de Milan

Après les différentes versions Reparto Corse présentées ces dernières semaines, MV Agusta est venu à Milan avec une nouvelle Brutale Dragster 800 RR. Esthétique revue, moteur mis à jour, l’Italienne est plus nouvelle qu’il n’y parait.

MV Agusta Brutale Dragster 800 RR 2018 3/4 avant droit studio
La Brutale Dragster 800 RR 2018 évolue côté esthétique, mais également côté technique. (Photo MV Agusta)

Alors que MV Agusta a beaucoup fait parler de lui pendant les semaines précédant Milan, nous n’attendions rien de nouveau sur le stand Italien au moment du Salon. Pourtant, la firme de Varèse n’est pas venue les mains vides, et y a dévoilé la Brutale Dragster 800 RR 2018.

De prime abord, on note un nouveau look pour le roadster italien. L’optique avant, à éclairage LED, s’inspire grandement de celui que l’on retrouve sur la Brutale “classique”, tandis que la boucle arrière, encore plus minimaliste, est inédite. En cela, la nouvelle Dragster 800 diffère de la version RC du millésime 2017, révélée il y a quelques semaines.

Moins de bruit pour la Dragster 800 RR 2018

La Dragster 800 RR voit aussi son moteur se conformer à la norme Euro 4. Techniquement, le 3-cylindres en ligne cube toujours 800 cm3, et n’a rien perdu des 140 ch qu’il affichait lorsqu’il était Euro 3. Les évolutions sont plutôt à constater du côté des émissions. Polluantes d’abord, avec une réduction de 50%, et sonores ensuite, avec une diminution du bruit de 48%.

MV Agusta Brutale Dragster 800 RR 2018 3/4 arrière droit studio
La boucle arrière est entièrement nouvelle sur la Dragster 800 RR. (Photo MV Agusra)

Outre ces modifications imposées par les réglementations, MV a également peaufiné sa Dragster 800 RR 2018 en revoyant notamment l’implantation du bloc moteur dans le châssis, afin de gagner en rigidité. La boîte de vitesses est entièrement nouvelle, et sa manipulation via le levier d’embrayage se veut adoucie.

Vos avis

  1. Riri le 21/11/2017 at 9 h 36 min

    Il faut faire des motos pour rouler pas pour exposer au bord du lac dans le comble du mauvais goût c’est dommage on nous avait habitué a beaucoup mieux