FOCUS : Toni Bou, le dieu du trial

Antoni Bou Mena, plus connu sous le nom de Toni Bou, vient de remporter son 12 -ème titre mondial de trial indoor (X-Trial). Un sacre qui confirme son statut de meilleur trialiste de l’histoire.

©toni-bou-facebook

Toni bou, c’est 12 titres consécutifs de champion du monde indoor (2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018). Mais aussi 11 titres consécutifs de champion du monde outdoor (2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017), et probablement bientôt, un douzième pour 2018 ! A lui seul et depuis 2007, il cumule 23 couronnes mondiales. C’est faramineux, si bien qu’il est le pilote le plus titré de l’histoire de la discipline, devant le britannique Dougie Lampkin.

Prenez-en plein la vue avec cette compilation vidéo de ses plus belles prouesses

Pilote espagnol, référence mondiale et évoluant au sein du team HRC Repsol, Toni Bou est le Marc Marquez du trial. Bien-entendu, avec les titres en plus, assortis aux ses 6 années qui le séparent de son cadet. Mais comme lui, il réinvente sa discipline, joue avec les limites de la physique et repousse la performance jusqu’à son paroxysme.

Toni Bou c’est l’extra-terrestre du trial, c’est simple, il ne fait pas la même discipline que nous. Il passe des marches que personne ne passe, c’est un surdoué, qui a le physique, le mentale, la moto, et l’expérience. Julien Perret, multiple champion de France de trial et pilote en Championnat du monde et d’Europe.

©toni-bou-facebook

Savez-vous que sa Honda-Montesa d’usine est estimée à 200.000€ ? Pas mal pour une machine de moins de 70 kilos non ? Si vous aussi vous vous demandez comment une moto de trial peut valoir si cher, Bertrand Thiebault, émérite journaliste de Moto Journal, a déjà apporté une partie de réponse à un internaute interloqué.

Prenons simplement la fourche de la Honda-Montesa Cota 4RT de Toni Bou : les fourreaux sont usinés en magnésium doublé d’une protection carbone, fabriqués à l’unité, les plongeurs reçoivent un traitement anti-friction particulier, les éléments internes développés spécifiquement pour répondre aux besoins et à la demande du pilote. Les repose-pieds sont taillés dans la masse d’un bloc de titane pour grapiller quelques grammes sans perdre en solidité. Le moteur 4-Temps à injection PGM-FI est entièrement démonté après chaque course, révisé de fond en comble par un staff technique de très haute volée, la boite de vitesse spéciale – 4 rapports -, l’embrayage – assurément très spécifique pour répondre aux contraintes que lui inflige Toni Bou – certainement remplacé à chaque course.

Vos avis