Test bottes Forma Air 3 Outdry : Aération ET protection

Selon la marque italienne Forma, il est possible de rouler en bottes de moto l’été sans avoir les pieds qui cuisent. Les Air 3 Outdry ont été développé pour ça ! Ok, mais est-ce que ça marche ?

Forma Air 3 Outdry

  • Prix : 219,99 €
  • Tailles : du 38 au 48
  • Coloris : noir

 

On a aimé

  • Le côté respirant
  • Le concept « bottes d’été »
  • La légèreté
  • La facilité/rapidité d’enfilage
  • Le feeling sur les commandes

 

On n’a pas aimé

  • Le scratch qui te ponce le mollet
  • Le look un poil sobre

La description des Forma Air 3 Outdry

Vous avez prévu de voyager à moto cet été ? Les bottes Forma Air3 Outdry sont pour vous ! Même si elles peuvent en avoir l’air, ces bottes touring ne sont pas à proprement parler ventilées. Et heureusement, parce qu’imaginez le fiasco à la première averse d’orage ! Non, les Air3 sont conçues pour être étanches, et bien étanches même. En revanche, elles revendiquent un niveau de respirabilité largement supérieur à ce qu’on peut trouver par ailleurs. Leur secret ? Associer une membrane réputée pour ça avec des empiècements extérieurs de Cordura autrement plus respirant que du cuir. Et puis elles se montrent plutôt légères et fines. De vraies ballerines pour danser dans les virages !

À côté de ça, vous pourrez aussi compter sur leur côté armure de chevalier avec toute une série d’aménagements liés à la sécurité, qui lui valent une certification en tant qu’EPI (la fameuse étiquette CE). Sous le cuir pleine fleur de la tige, on trouve donc des inserts de polyuréthane antichoc, idem pour les malléoles et le talon. Sans oublier une lame d’acier dans la semelle pour une meilleure protection du pied. Rassurant !

Le focus technique : la membrane Outdry

Outdry… Vous ne connaissiez peut-être pas encore ce nom. Et pourtant, le fabricant italien est clairement le challenger dans le domaine des membranes anti-pluie, bien décidé à faire l’inter à une célèbre marque américaine qu’on associe immédiatement à l’étanchéité. Et il faut bien avouer que sa technologie a de quoi convaincre. Bien sûr, il y a la membrane Outdry en tant que telle, qui revendique une étanchéité irréprochable, et surtout une respirabilité supérieure à la moyenne. Mais le gros pas en avant pour notre confort concerne avant tout sa mise en œuvre. Habituellement, les fabricants intègrent une sorte de chausson étanche à l’intérieur de la botte, qui induit une sur-épaisseur notable. Chez Outdry, la membrane épaisse de quelques dixièmes de millimètres seulement, est directement thermocollée à haute pression sur toute la surface interne de la botte. Le tout sans couture ni trous pour plus de fiabilité. Grâce à cette conception, lorsqu’il pleut, l’eau ne pénètre que le matériau extérieur, puisque aucun interstice n’existe entre la membrane et l’extérieur. Vos pieds restent au sec, et vous n’avez jamais l’impression de transporter 5 litres d’eau à chaque pas. Les bottes Outdry ne prennent au final que quelques dizaines de grammes en cas d’averse prolongée, contre près de 50% de leur poids en plus pour des bottes étanches classiques. Ça se sent au niveau du confort, et ça sèche d’autant plus vite quand vous arrivez à destination !

Vos avis