Edito : Tous des enfumés

A lire dans Moto Journal n° 2002, en kiosque à partir du mercredi 16 mai

C’est toujours un pénible moment télévisuel que nous vivons à chaque élection présidentielle, avec le gymkhana des motos de confrères qui escortent le cortège des « boîtes à roues » officielles. Un sommet a été atteint cette année avec une FJR qui s’est piteusement échouée dans un bosquet de Tulle, faisant le régal des zappings de France et de Navarre. Et rebelote quelques heures plus tard aux alentours de la Bastille, sans dommage heureusement. Quant à celui qui était ce soir-là au centre des attentions, il devra sans nul doute délaisser un mode de transport qu’il affectionnait, au guidon d’un trois-roues ou en passager de moto-taxi. Peu de chances en effet qu’il s’expose, dans tous les sens du terme, à l’instar d’un ancien pilote moto de haut niveau devenu ministre (du camp opposé) et qui prend grand soin à conserver ses distances avec une pratique jugée sans doute politiquement très peu correcte. Ils sont d’ailleurs nombreux dans le fameux hémicycle à pratiquer la moto en catimini. Mais qu’on ne leur demande pas d’en témoigner, cela pourrait effrayer l’électeur…

Pourtant, si l’on en croit les portraits télévisuels diffusés au lendemain de sa victoire, nous aurions un nouveau président fou de vitesse dans ses jeunes années, au point d’avoir été surnommé “le kamikaze” par ses amis en cyclo d’alors. Peut-être n’aurons nous du coup plus droit sur les mêmes télés, toujours très attentives à ce qui peut leur nuire, aux raccourcis et autres reportages à l’emporte-pièces assimilant tout ceux qui ont un guidon entre les mains à des inconscients criminels en puissance. On peut toujours rêver…

Quoiqu’il arrive, politique et moto ne font pas bon ménage et cela durera tant que n’apparaîtra pas un mouvement des « enfumés », qui manifesterait sa colère à grand renfort de « burn out » collectifs sur une hypothétique « Puerta del Bol ».  Comment ? Ca  existe déjà ?

David Dumain, rédacteur en chef

Vos avis

  1. PIBOLO le 17/05/2012 at 16 h 44 min

    Notre Flamby national va rapidement oublier son 3 roues, il a d’autres chats à fouetter.
    La seule évolution qu’il pourra apporter sera l’obligation de porter une djellaba ou une burka fluo pour se rendre à la mosquée.
    Il n’y avait qu’à voir les drapeaux à la Bastille pour deviner où il nous mène le Flamby.
    Profitez.en de pouvoir encore transporter votre passagère en jean moulant sur la tranche de pain de mie passager de votre Gex…
    Pauvre France.

  2. Circuit Paul Ricard le 15/05/2012 at 22 h 49 min

    sans déconner ?! Le chamallow il fait du scooter ? (mp3 ?)
    oh la la, il nous manquait plus que ça : un caisseux qui se prend pour valentino rossi !
    Enfin, au moins maintenant, on tranquille pour 5 ans ! (^_^)

    Allez le gros (enfin, ex-gros), commence bien: annule-nous ces gilets fluo de mes deux…

  3. Johnny Goooo le 15/05/2012 at 10 h 53 min

    Je l’ai croisé plusieurs fois dans Paris, notre nouveau Président, et une photo du Parisien aujourd hui confirme mes propos: je l’ai toujours vu circuler en 3 roues (sans permis) en costume: sans la moindre protection, avec une casque jet pas cher et surtout pas de gants!!
    Ca en dit long sur le genre de Poireau que c’est (hors de question d’utiliser le mot motard qui se réfère pour moi à ceux qui ont un permis, maitrisent un minimum leurs véhicules et surtout sont deja allé a plus de 50km de Paris…)