Edito : Tour de chauffe

A lire dans Moto Journal n°2022 du 25 octobre 2012

Les avis défavorables rendus par le Parlement français, d’abord le Sénat, puis l’Assemblée nationale, concernant le contrôle technique périodique préconisé par la Commission européenne, décrédibilisent considérablement cette dernière aux yeux de ceux qui ont une sensibilité motarde.

Les souverainistes et autres « nonistes » exulteront, mais la joie sera sans doute de courte durée, comme l’expliquent les experts, et notamment le sénateur Jean-François Humbert, le premier à « avoir dit non ». Dans une interview à paraître la semaine prochaine pour faire suite à notre article de Pierre Orluc cette semaine, le rapporteur de la commission des Affaires européennes au Sénat en charge du dossier dit clairement que “nous n’en sommes qu’au tour de chauffe“.

Ce qui est injuste quand on considère que tous les parlementaires engagés dans cette réflexion ont très vite saisi les problèmes posés par l’utilisation, par la Commission européenne, de rapports pondus par des acteurs majeurs du contrôle périodique. Mais le poids des nombreux pays déjà engagés dans cette procédure pourrait faire basculer la décision dans les années à venir, peut-être même à l’issue d’un troc comme il n’en existe que dans les mauvais films.

Alors qu’un point crucial s’est dégagé de cette étude, à savoir la prépondérance de l’état des pneumatiques dans le peu de cas de défaillances techniques à l’origine d’accident de deux roues à moteur, on va quand même se diriger irrémédiablement vers un contrôle qui finira par pointer les points de rouille sur les tiges de rétros, et où on nous proposera même un tarif préférentiel sur la contre-visite lors du premier passage, comme cela existe déjà dans l’auto

L’Europe, qui ne s’est pas vraiment illustrée non plus dans l’examen des rails de sécurité, est en passe de s’aliéner la communauté motarde dans son ensemble. Pas sûr qu’elle ait vraiment besoin de cela…

David Dumain, rédacteur en chef

 

Vos avis

  1. Zorba le Grec le 30/10/2012 at 17 h 00 min

    Pour Info !!!
    Dans le Monde d’aujourd’hui :
    Le prochain Conseil de Paris du 12/11 sera sur le thème de la lutte contre la pollution auto (ET moto !) à Paris..
    Proposition soumise au vote: Interdiction des motos de plus de 10 ans !!! (17 ou 18 pour les 4 roues)
    Plus un C.T Obligatoire pour tous les 2 roues motorisés dans Paris
    Qui a dit après l’abandon par le Sénat et l’Assemblée: “ON a ga-gné !!!..

    Et non, ils en remettent une couche !

    Les B…..comptés vous !

  2. Boulque le 27/10/2012 at 11 h 20 min

    @ Salfifi

    C’est très dur de revenir en arrière sur des mesures déjà votées, et en vigueur depuis longtemps. Car il faut prouver que c’est néfaste.

    Par contre, pour une mesure qui n’est pas encore votée, il suffit de prouver qu’elle est inutile. C’est le cas du CT.

  3. salfifi 56 le 26/10/2012 at 17 h 25 min

    Ce week-end on change d’heure,on sait que ça sert à rien mais à cause de l’Europe on ne peut plus arrêter cette connerie.Alors je pense que si nos fonctionnaires de Bruxelles ont déjà décidés d’instauré le C.T moto on aura du mal à l’empêché.Sont têtues ces bêtes là!

  4. batmanSansSesRoubignoles le 26/10/2012 at 6 h 01 min

    On va se faire enfler, c’est tout. Faut pas croire que la révolution va se mettre en route et que les glissières vont brûler.
    Comme le dit MISTER NO SOCKS, fin d’un chapitre.
    Tu veux te déplacer plus rapidement, tu paies, point. Et ceux qui n’en veulent pas, ils paient aussi, mais des amendes.
    Reste quoi ? descendre dans l’Europe pour aller gueuler ? Plastiquer à tout va pour rétablir la justice ?
    Même en Corse, ils ne savent plus pourquoi ils tuent et plastiquent …
    Si après tout ça, la loi passe, ceci confirmera cela.

  5. Boulque le 25/10/2012 at 12 h 23 min

    @ John

    Tu définis précisément le seul rôle à peu près utile du contrôle technique. La protection du consommateur. Et encore : sur une moto, les problèmes que l’on rencontre à l’achat sont plutôt liés à la santé du moteur. Chose sur lequel le CT est muet.

    Il faut rappeler aussi que c’est comme ça qu’on s’est fait enfumer en France. On nous a d’abord vendu le CT dans les années 80 pour un moyen de protéger l’acheteur. Et quelques années plus tard, on a eu droit au CT périodique.

    CT dont il a été montré, aujourd’hui, qu’il n’était d’aucune utilité pour ce pour quoi il a été créé : la sécurité routière. Dans une vraie démocratie, on en tirerait la seule conclusion possible : le CT est à abroger !

  6. John le 25/10/2012 at 7 h 29 min

    En Suisse, contrôles techniques tous les 5 ans pour les véhicules neufs, puis tous les deux ans.
    Et ce depuis des temps immémoriaux. Certes c’est toujours 50 balles bien gaspillés et ça n’empêche pas ceux qui le veulent de rouler sans clignos, avec l’échappement circuit ou autres excentrismes le reste du temps, mais une moto vendue “expertisée” par ce même service technique est en général un bon gage de confiance.

  7. plop le 24/10/2012 at 20 h 22 min

    C’est pas gagné ? On n’en sait rien tant qu’on n’a pas gagné, justement. DEKRA a menti à la Commission européenne pour initier un projet dont personne ne veut, sauf lui et ses petits mafieux de collègues, pour se faire du fric sur le dos de gentils pigeons, qui ne vont rester gentils très longtemps.

    Certains députés européens ont déjà interrogé la commission sur les “sources” de son projet. 3 autres pays se sont prononcés contre. La France est en train de le faire. Le dossier ne concerne pas que les motards, mais aussi les automobilistes qui devraient alors se taper un contrôle durci. Pas sûr que ça plaise beaucoup aux autres pays, même ceux qui ont déjà un CT moto.

    La Commission va donc se trouver pris en tenaille devant un certain nombre de pays qui refusent le CT européen et les députés qui auront du mal à avaler les mensonges de DEKRA, et du mal à faire avaler à leurs électeurs qu’ils font complices de DEKRA contre l’intérêt des citoyens. Plus le feu des medias une fois que cette affaire aura été suffisamment relayée.

    Je suis absolument d’accord sur la conclusion. L’Europe ne prend vraiment pas le chemin pour se faire aimer, ni des motards, ni des automobilistes. Et là, ça commence à faire du monde. Et je ne suis pas sûr que les usagers des routes européennes n’expriment leur ras le bol que dans les urnes prévues à cet effet. Entre le cout de l’énergie, la répression rentière, les lobbys qui se paient sur la bête et tous les anti-bagnoles, la marmite est à deux doigts d’exploser !

    Si l’Europe veut foutre à feu et à sang les pays qui la composent, comme en Grèce, qu’elle continue comme ça. Et qu’elle prévoit des barrières de sécurité doublées pour se protéger de la colère des peuples…

  8. MISTER NO SOCKS le 24/10/2012 at 19 h 27 min

    Non certainement pas besoin du nouveau bébé dans le contexte actuel;
    mais surtout pour l’An 13 qui s’annonce franchement pas bon pour notre
    passion.On a connu Chef d’œuvre en péril,maintenant c’est Moto en péril.
    La preuve les stats grosses cylindrées sur les 9 premiers mois 2012,
    top ventes 530 TMAX my God quand tout tombe en ruine.
    Début d’une époque révolue.
    Bien triste pour notre minorité “Vive le 2RM”,pas du truc utilitaire sans foi
    ni loi.Sans salut ni autre conviction que de posséder un moyen plus rapide
    pour rallier un point à un autre.
    Fin d’un chapitre tout simplement.

  9. PIBOLO le 24/10/2012 at 16 h 51 min

    “Ça démontre que voter ça sert à quelque de voter”t’as qu’à croire ma couille.
    La France est gouvernée par Bruxelles et par les associations.