Edito : Octobre rouge

A lire dans Moto Journal 2019 du 4 octobre 2012

L’ouverture du Salon de la moto se fait traditionnellement le jour même de notre bouclage, ce qui donne lieu à des moments très rock n’roll à la rédac’. Les pages du Grand Prix sont à peine maquettées que c’est déjà le branle-bas de combat sur les nouveautés 2013. En quelques minutes, on passe de l’angoisse de la page blanche, quand on nous promet plus de modèles qu’il y en a réellement (ou qu’un changement de coloris est annoncé comme une nouveauté à part entière), à la panique de la rédaction en urgence, avec le couperet du bon à tirer pour l’imprimeur. Dans tous les cas, la montée d’adrénaline vaut une bonne accélération au guidon. Et grâce à internet, impossible de redescendre après le bouclage. L’info n’attend pas, c’est un ogre qu’il faut nourrir en permanence. Sans oublier de s’occuper du retour des troupes envoyées à Cologne, qui entre deux transferts d’images par serveur interposé, ont appris une grève surprise de Thalys.

Là où cela devient carrément excitant, c’est que dans le même temps le Moto Tour demande une logistique aussi précise qu’un réglage de deux-temps par temps froid, alors même que Magny-Cours s’apprête à accueillir l’épreuve française du mondial Superbike, à ne pas rater, évidemment… Sans parler des manifs contre le contrôle technique, de la présentation dynamique de la Kawa 636 qui arrive à grands pas, des entretiens individuels de fin d’année, des subtilités du nouveau permis à éplucher, du lait sur le feu… Pour de vrai : en conversation avec un Michael en transe pour gratter en une demi-heure 2000 caractères (qui en deviendront 5000…) sur le trois-cylindres Yamaha dévoilé deux heures avant notre deadline, Jeffro a véritablement repeint sa cuisine en laissant déborder le riz au lait qu’il préparait…

Je repense parfois à la question de mon ancien voisin : « Mais vous arrivez à remplir un magazine par semaine seulement sur la moto ? ». Bien plus que ça, si on pouvait…

David Dumain, rédacteur en chef

 

 

Vos avis

  1. MISTER NO SOCKS le 09/10/2012 at 21 h 15 min

    Ben Dédé plus beaucoup de temps moi non plus pour etre actif dans la tambouille de la
    sauce 2 roues;sauf au quotidien plongé jusqu’au cou dans la recette miracle du renouveau
    passion du époque révolue.Simplement pour évoquer les stats des neuf premiers mois
    en grosses cylindrées”530 TMAX”top vente.Fini les vrais rouleurs tous temps,les bandes
    de potes convaincus du bien-fait d’une grosse ballade le jour du Seigneur.Nouvelle tendance
    faire 70 bornes maxi (aller retour)chiquer une mousse en terrasse par beau temps et basta.
    La moyenne kilomètrique 2012(en dessous de 4mkm)va nous donner une certaine indication
    du marché actuel!!!!!!!!!!!!!!!.
    Certainement la moitié des kilos parcourus en comparo 2009,oh my god ?????????.
    Les temps changent,surtout les passions.

  2. Romain le 05/10/2012 at 11 h 52 min

    Comme vous le savez, les moteurs de Moto2 sont plombés et tirés au sort à chaque GP. Je crois que la fourchette de différence est de +/- 3% par rapport au moteur étalon. Marquez dispose donc d’un moteur identique à celui des autres pilotes.

    L’éarodynamique joue un rôle très important, et de ce point de vue là, Suter peut faire ce qui lui plaît et je pense que c’est là dessus que Marquez gratte tout le monde.

  3. PIBOLO le 04/10/2012 at 6 h 31 min

    Faut embaucher, faut embaucher…..

  4. BOBU le 03/10/2012 at 22 h 00 min

    Les entretiens individuels,c’est sur,…..çà fait chier tout le monde!!Mais le bourricot de Marquez par contre lui,…il fait chier tout le paddock des Motos 2!!….je sais bien qu’il doit pas depasser les 50 kgs l’Ibérique mais quand même!!!!……vous aussi vous avez des doutes hein?….même Sarron pendant le GP l’a dit!!!…..çà n’enleve rien à son talent car il en a et même beaucoup mais dans les bouts droits,il depose tout le monde,un peu trop facilement à mon gout!Et mon fiston m’a fais remarquer une chose:en camera embarquée,ecoutez le bruit du moteur au changement de rapport et vous remarquerez qu’il n’a pas le même “ronflé” que la moto d’Espargaro ou d’une brele d’un autre pilote!!!….Vous allez me dire:c’est le pot qui est different ou c’est le truc chose qui ……gna gna gna,……elle tourne pas pareil cette brele je vous dis!!!!

  5. ducaden's le 03/10/2012 at 19 h 17 min

    Chui complètent d’accord avec toi Glok je ne m’attendais pas à ça dans mj, mais bon , mj fais parti d’un groupe européen, bref c’est partout pareil…. Mais et si on parlait de marquez et de sa vitesse de pointe, histoire de polémiquer un peu! Chiche?!?! Allez lâchez vous

  6. Glok le 03/10/2012 at 15 h 56 min

    Un conseil. Virez les entretiens individuels de fin d’année. Vous gagnerez un temps précieux. M’étonne d’ailleurs qu’une telle mer.., pardon mesure, ait cours dans un milieu cool comme celui de la bécane… Les gros sabots du monde de l’entreprise ont vraiment tout pourri !