Edito : Mission chignon

Comme il fallait s’y attendre, la mission parlementaire en cours sur la sécurité routière a été utilisée à des fins politiques. C’est ainsi que le président de cette mission, Armand Jung, a démenti les mesures annoncées par le rapporteur de la même mission, Philippe Houillon, du bord opposé bien sûr, évoquant des pressions exercées par le ministère de l’Intérieur pour ces annonces prématurées. « Plusieurs mesures suggérées ont pour conséquence de heurter frontalement les motards, les cyclistes et les associations qui luttent quotidiennement contre la violence », explique Armand Jung dans une mise au point où il estime que « la sécurité routière (…) doit dépasser les clivages politiques traditionnels. » Vœu pieux de la part de députés qui se crêpent le chignon en raison d’échéances électorales, d’objectifs à atteindre ou de pressions lobbyistes.

Quand l’un demande à pouvoir « débattre de façon franche sans stigmatiser qui que ce soit », l’autre affirme une minute plus tard  « voir tous les jours sur des portions autoroutières des motards doublant à des vitesses très importantes, de l’ordre de 180 à 200 kilomètres/heure. ». Résultat de ces tête-à-queue parlementaires : le contrôle technique pour les deux-roues à moteur revient sur le devant de la scène, comme une rustine aux vrais problèmes, pourtant évoqués durant des heures par des spécialistes venus pour des nèfles.

Il faut dire que concernant l’équipement du motard, nos élus ne juraient que par les blousons airbag, totalement hors de portée pour l’instant. Le seul équipementier français qui s’est lancé dans l’aventure du blouson gonflable y a laissé des plumes (Bering est aujourd’hui en redressement judiciaire). Mais, tel Henri IV et la poule au pot, nos députés rêvent de voir chaque motard équipé d’un système airbag. En attendant, ce sera le contrôle technique. Et peut-être le gilet jaune. Jusqu’à preuve du contraire…

David Dumain

 

Vos avis

  1. PIBOLO le 13/10/2011 at 17 h 53 min

    Qu’est-ce que je vous avais dit il y a quelque temps? Gauche ou droite, tous pareils.
    Quand il faut nous piquer du pognon , ils sont tous d’accord.
    Vous verrez après les élections, comme ils vont se lâcher les clowns qui seront élus.
    Allez-voir en Guadeloupe, en Martinique, en Nouvelle-Calédonie ou à Mayotte, ils sont bien moins virulents qu’en Corse nos représentants du désordre ( car pour l’ordre ce n’est plus leur vocation).
    C’est comme en métropole, quand vous oubliez de mettre la ceinture, vous ramassez et pendant que le perdreau vous met une prune, vous voyez passer des fourgons blancs avec 5 clampins(dont des gosses sur les genoux de leur mère) assis à l’avant. Et là l’autre flic tourne la tête et feint de ne rien avoir vu.
    L’expérience m’est déjà arrivée pour une plaque (un peu trop petite) et quand j’ai demandé à l’autre flic pourquoi il ne les arrêtait pas, il m’a répondu qu’il n’avait rien vu.
    C’est la justice à deux vitesse française.

  2. MISTER NO SOCKS le 12/10/2011 at 19 h 31 min

    Allez une petite couche Corse lors du passage du DD MT séparé en lettrage pour ne pas faire
    peur au rédac chef.Nous étions attendus dans les viseurs des saintes autorités insulaire,avec
    une certaine clémence pour les plaques de l’ile non contrevenantes???????.Deux poids deux
    mesures,peur de représailles du FLNC,qui sait.En tous cas Chris Choup journaliste de France
    Télévision en garde un gout amère de sa dépeche sur l’évènement;capté à 87 pour 5O avec la
    prune mais surtout le gros retrait de points correspondant.Pas près de passer ses prochaines
    vacances sur l’ile de Beauté croyez moi.Se sont fait plaisir les représentants de la force Sarko
    pour prouver quoi.Que l’Etat maitrise le coin de Paradis!!!!!!!!!!!!!.
    PS : Pardon pour les accents circonflexes horreur de cette ponctuation,n’est ce pas DUM 1.

  3. xavdrome le 12/10/2011 at 16 h 24 min

    Salut a tous,

    toujours les memes discours de nos politocards( il n y a pas de faute d othographe !!) et pendant ce temps des boites qui innove pour la securite risque de rester sur le carrot …
    J espere que Bering se sortira de ses ennuis financiers.
    Xav.

  4. Raphael le 12/10/2011 at 13 h 29 min

    Comme disait l’eclesiaste, “rien de nouveau sous le soleil” sauf que apparement, certains y sont encore resté trop longtemps cet été.