Edito : La moto qui sauve

Je n’en menais pas large en mai dernier lorsqu’il m’a fallu avouer au Docteur Ali que les six fractures qu’il m’avait trouvées sur autant de côtes étaient antérieures à la course que je venais d’effectuer. Encore plus penaud, une semaine plus tard, lorsqu’à l’occasion d’une visite de contrôle pour mes côtelettes, j’osais lui montrer la brûlure que je trainais sur le bras depuis deux mois et qui ne cicatrisait pas. Loin de tomber des nues, Ali me prenait par le bras (l’autre…) pour m’entraîner boire un café, partager son expérience de médecin sur le Dakar et me parler d’un projet qu’il était en train de monter.

« La moto qui sauve des vies », voilà ce dont Ali voulait m’entretenir. Partant du principe que les motos se faufilent avec aisance dans les villes congestionnées, le chef urgentiste de la Clinique Parly 2 du Chesnay a acquis la conviction que des motos équipées d’un défibrillateur et de quelques autres équipements médicaux pour ventiler ou perfuser pourraient agir efficacement dans certains cas. « Pour un infarctus, chaque minute qui passe retire 10 % de chances de survie », assène le toubib, qui aimerait étendre le projet « Emergency City Bike » aux grandes capitales surpeuplées : Le Caire, Shanghaï, Mexico,…

Mes côtes guéries et ma cicatrice refermée, j’ai revu Ali, accompagné cette fois de Raymond Loiseau, le policier aux 23 participations au Dakar. « Parce qu’il s’agit d’intervenir en toute sécurité, le secouriste doit se faire véhiculer par un conducteur chevronné », argumente Raymond, chargé de la formation des conducteurs de ce projet.

« Et les motos ? » Des GoldWing, évidemment, gages de sécurité, de confort et surtout de place pour le matos médical.

Le projet prend forme, et juste avant le salon de Paris, où la moto sera exposée sur plusieurs stands, aura lieu la phase-test : « On postera une moto devant l’Hôtel-Dieu, qui partira en même temps qu’une ambulance, on verra bien qui arrivera avant… » Bon sang, une course auto-moto ! Chassez le naturel…

David Dumain, rédacteur en chef

Vos avis

  1. le Doc le 30/11/2011 at 23 h 39 min

    Chers amis ce concept précis n’existe pas:” La moto qui sauve des vies” vaut la peine qu’on essaye, de toute manière et ce sera fait en grandeur réelle versus Ambulance de réanimation au coeur de Paris!
    Mais deux précisions :
    ces expériences, bonnes dans l’intention (of course!) ont toujours été suivies d’accidents des secouristes et ont été arrêtées! Pourquoi ? car ce sont deux métiers et compétences différents. Le premier: Pilote professionnel de moto d’urgences! le second Médecin urgentistes! Ils n’ont jamais été réunis ensemble, avec l’ECB ce sera fait! Les défibrillateurs partout, bien sûr que c’est bien mais d’abord la France est très en retard et de plus, justement, cette moto professionnelle, équipée de défibrillateur pourra couvrir un rayon d’action avec défibrillateurs encore plus large, donc sauver encore des vies potentiellement!!
    l’existence de concept et d’autres personnes qui pensent et réfléchissent: bien sûr c’est bien! et tant mieux!!
    Mais un concept réalisé, c’est mieux encore!
    Le concept de l’Iphone et des écrans tactiles… existait aussi avant Apple mais c’est Steve Jobs qui l’a réalisé. Ne soyons pas contre tout! même si c’est la dure loi de l’innovation et des habitudes que l’on veut changer! Néanmoins travaillons Ensemble! ça en vaut la peine. Car cette moto pour les villes saturées, visibles de loin et sures, associant des compétences de motards professionnels et de médecins urgentistes complémentaire au service des secours existants EST une INNOVATION, française de surcroît, croyez-moi!!!
    le Doc, qui vous salue.

  2. Le Gnac le 28/11/2011 at 11 h 00 min

    Excellente idée…

    Mais je me demande tout de même si – puisque on nous dit que chaque minute compte, si le recours à une “Gold” est indispensable… s’il s’agit d’un défibrillateur, des moyens de perfusion et de respiration + les “incontournables” du soin, je me dis que n’importe quelle brêle (plus agile et moins vite bloquée qu’une Gold presque aussi large que longue…) équipée de petites valises et d’un gros topcase surtout, peut faire l’affaire !

    Ou bien… ??

    🙂

  3. Florent le 28/11/2011 at 9 h 30 min

    Raphael a raison. Ils conduisaient aussi des FJR1300.

  4. Raphael le 28/11/2011 at 9 h 16 min

    Ce concept existe deja en Grande Bretagne, y’a meme un reportarge sur la chaine Discovery me semble et les medecins roulent sur des BMW 1200 gt 😉

  5. alphapha 86 le 24/11/2011 at 17 h 45 min

    Je suis volontaire pour le CHU de Poitiers (formation de conducteur de véhicule de guidage en poche) 😉