Dani Pedrosa : sa carrière, ses motos

Dani Pedrosa raccrochera le cuir à la fin de la saison, après 18 ans de bons et loyaux services. Retour sur la carrière d’un pilote petit par la taille, mais grand par l’estime que le monde du GP a de lui. À juste titre (3 exactement..).

Dani Pedrosa a annoncé le 12 juillet dernier qu’il mettrait un terme à sa carrière à la fin de la saison. Après 18 ans de service dont 12 ans au HRC, l’écurie la plus prestigieuse du monde. Lors de l’annonce de son retrait des Grands Prix, Dani a fondu en larme lorsqu’il a évoqué son souvenir le plus marquants : il avait 15 ans et participait à une sélection, lorsqu’on lui a appris qu’il était retenu. Il n’en croyait pas ses oreilles. En découle une carrière exceptionnelle, de haut rang. Mais davantage encore que sa stature incontestée et incontestable de pilote de pointe, Pedrosa a marqué le paddock par son humilité et son talent.

Ce que les autres pilotes disent de lui :

Valentino Rossi

C’est vraiment dommage qu’il n’ait jamais remporté de titre en MotoGP. Je pense qu’il en méritait au moins un.

Marc Marquèz

Dani m’a appris à piloter ma RCV et c’était lui mon modèle quand j’étais plus jeune.

Jorge Lorenzo

Une référence du sport moto espagnol vient de s’arrêter.

Une ascension fulgurante…

Dani Pedrosa a commencé sa carrière en Grand Prix en 2001 dans la catégorie 125 cm3. Il finit 8ème lors de sa première saison et 3ème l’année suivante. Pour finalement arracher son premier titre en 2003, au terme de sa troisième année de compétition ! En 2004 et 2005, il passe en 250 et écrase le championnat en remportant deux titres consécutifs.

…mais un gabarit trop réduit.

En 2006, il fait ses débuts en catégorie reine dans l’équipe Honda Repsol, et sa domination s’arrêtera là. Pour beaucoup, Dani Pedrosa a pêché par son gabarit trop réduit au vu des contraintes qu’infligent les motos GP à leur pilote. Aussi, parfois, par un manque d’agressivité dans son pilotage, résultant de son physique trop léger face à de tels monstres mécaniques. Malgré cela, il parviendra à finir vice-champion du monde MotoGP en 2007, 2010 et 2012, et troisième au championnat en 2002, 2008, 2009 et 2013. Ce qui n’est pas rien au vu du niveau des pilotes au débuts des années 2000…

Vos avis

  1. B-H le 24/07/2018 at 12 h 50 min

    Bravo à Dani Pedrosa pour sa carrière exeptionnelle,
    Il part sûrement au bon moment mais on a quand même envie de le voir sur le podium pour sa dernière. VAMOS DANI!!!
    Peut-être que Marc Marquez le fera monter pour lui remettre son titre (en hommage à sa carrière et à son transfert de savoir). Mais bon rien est sûr et joué d’avance dans les prochaines courses! Au vue du personnage il ne va pas vouloir de départ en fanfare mais quand même il va falloir le remercier pour bon et loyaux services rendu à la MotoGP. Une moto édition limité ? Un titre pour meilleur second rôle ?

  2. GPfan76 le 19/07/2018 at 8 h 22 min

    Les passionnés de planche à voile et de GP pouvaient se douter dès la mi-mai que Dani décrocherait en 2019. En effet , invité d’honneur du défi Wind (course de dingues à fond dans la tramontane de Gruissan avec 1200 planchistes), il avait annoncé son intention d’y participer l’an prochain . Là je me suis dit que pour ça il lui fallait sûrement être libéré de ses obligations professionnelles… En tous cas immense respect pour ce pilote qui va nous manquer.

  3. Parra le 16/07/2018 at 18 h 53 min

    Dani aura échoué touts les années en Moto Gp pour le titre. Certes
    Mais peut montre une carte de visite à faire pâlir. Et si un pilote a fait toue la carrière en silence et en bossant c est bien lui. Bravo