Les casques Skully, une sombre et vaste arnaque contre les motards ?

Le casque à réalité augmentée, Skully, dont rêvaient de nombreux motards, ne verra finalement pas le jour. La société a fait faillite et il semblerait que les deux fondateurs n’y soient pas pour rien…

Le 5 août dernier, sur le site Indiegogo, les fondateurs de la start-up Skully, qui promettaient un casque moto à réalité augmentée, annonçaient qu’ils mettaient la clef sous la porte, que les livraisons ne seraient donc pas assurées mais aussi, et surtout, que les milliers de contributeurs ne seraient pas remboursés !

Pour rappel, Skully était un start-up basée à San Francisco. Pour réussir à mettre en place son projet de casque à réalité augmentée, les fondateurs ont choisi le financement participatif. Quésaco ? C’est-à-dire que les motards payaient leur casque en avance afin que l’entreprise ait l’argent nécessaire pour faire vivre cette entreprise et donc créer tous ces casques. Au final, ils avaient réussi à récolter plus de 5 millions de Dollars.

Les casques Skully, une sombre et faste arnaque contre les motards ?
Les casques Skully, une sombre et faste arnaque contre les motards ? (Photo Skully)

Skully, une vaste arnaque pour les motards ?

Le problème, c’est que selon Isabelle Faithhauer, une ancienne employée en charge, entre autre, de la tenue des livres comptables, l’argent versé par les contributeurs, n’a pas vraiment servi à fabriquer des casques. Elle a porté plainte contre les fondateurs pour abus de bien sociaux. Si l’on en croit le rapport qui a été publié par la Cour Suprême de Californie, les deux frères fondateurs se sont servis de l’argent pour acheter des voitures de luxe (entre autre deux Dodge Viper, qui coûtent un minimum de 90 000 euros), des équipements high-tech, des billets d’avion pour des voyages en première classe, des motos, des œuvres d’art ou encore des pots de vin à des journalistes !

Bien évidemment, sur son communiqué officiel via le site Indiegogo, les fondateurs de Skully n’ont évidemment pas évoquer ce soucis.

Notre équipe de direction a travaillé dur ces dernières semaines à réunir des fonds supplémentaires, mais des circonstances imprévues et des challenges hors de contrôle ont rendu cet effort impossible. Ce que cela signifie, c’est que Skully ne sera plus en mesure de livrer les AR-A ou d’opérer des remboursements.

Une nouvelle terrible pour les 50 employés qui ont été licenciés mais aussi pour les motards qui ont investi 1599 € pour recevoir leur nouveau casque de moto dès sa sortie. Mais attention, le site est toujours ouvert et vous pouvez toujours commandez le casque, alors surtout, n’y allez pas !!!

 

Cindy Belpalme

Vos avis

  1. Olivier le 08/01/2017 at 20 h 01 min

    Moi je trouve ça dommage parce que l’idée était bonne de pourvoir voir derrière

  2. Lol le 16/08/2016 at 19 h 01 min

    En même temps, surfé sur un site nommé (INDIE)GOGO, hein !!

    Ah les staretupes, tout un programme.

    Si je crève un pneu, pourrais je utiliser un démonte peneu virtuel affiché sur mon smarretefone sans risque pour le dit smarretefone?
    Je ne crois (vraiment) pas

  3. Franck le 13/08/2016 at 17 h 17 min

    Mais quelle est la responsabilité d’Indigogo? La plateforme n’est elle pas supposée être un tiers de confiance?

  4. Mick le 13/08/2016 at 16 h 46 min

    J’espère que les remboursements auront lieu, c’est honteux si la justice américaine et française ne font rien !

  5. Phil G le 13/08/2016 at 0 h 06 min

    Il n’est visiblement pas ou plus possible de commander ce casque car, une fois ajouté au panier, la mention “sold out” est indiquée. 😉

  6. Desmo le 12/08/2016 at 8 h 23 min

    Il n’y a qu’une seule chose à faire….A la Hells Angels…..on les retrouve et on leur fait la peau…..

  7. Lauw le 11/08/2016 at 21 h 36 min

    En fait tant mieux que ce casque n’ait pas pu voir le jour …. cette grosse daube était la porte ouverte aux gamelles et autres cartons en tous genres …
    ‘y en a qui auraient bien été capables de s’mater un film tout en roulant
    Les gars qui avaient investi viennent de se faire sauver la vie 😀

  8. Pottier francis le 11/08/2016 at 19 h 45 min

    Payer d avance un produit de l l’autre côté de l Atlantique ça laisse à réfléchir surtout des start up