Antoine Collignon, fondateur de Street Monsters, s'est tué au Vigeant

La fête a tourné à la tragédie.

Le WERC (Week-End Racing Cup) organisé en ce premier week-end de septembre promettait d’être historique en raison de la présence du champion olympique de saut à la perche Renaud Lavillenie, qui s’est lancé dans sa première course moto sous un soleil radieux.

La Monster Race devait ouvrir le bal des courses de ce dimanche après-midi, mais un crash durant la course de challenge des monos avait déjà retardé le programme et nécessité l’évacuation en hélicoptère d’un concurrent. Lorsque les concurrents de la Monster Race ont pris place sur la grille de départ, une certaine émotion était palpable car il s’agissait également de la première participation en course de Stéphane Paulus, paraplégique parvenu à force de ténacité à obtenir les autorisations nécessaires à son inscription, validée d’ailleurs au vu de ses excellents chronos.

Dès le premier tour de la Monster Race, la course a été interrompue en raison de la chute d’Antoine Collignon aux “S du sanglier”. Une demi-heure après, l’organisateur annonçait que le pilote était décédé et annulait en conséquence toutes les courses de l’après-midi.

Antoine Collignon était le fondateur-directeur du bimestriel Street Monsters et organisateur de la Monster Race. Agé de 32 ans et originaire d’Argenteuil, il a travaillé plusieurs années pour plusieurs titres moto au sein des éditions Larivière et était également connu pour ses dessins qu’il signait du pseudonyme Artkore. A la rédaction de Moto Journal, nous avons côtoyé Antoine à de nombreuses reprises, notamment à l’occasion de la Joe Bar One, et nous avons énormément apprécié cet homme engagé, passionné et qui a beaucoup apporté au monde de la moto.

La rédaction de Moto Journal présente ses plus sincères condoléances à sa famille, à ses proches et à nos confrères de Street Monsters.

Antoine Collignon, quelques heures avant le départ de la Monster Race au Vigeant. Le fondateur du bimestriel Street Monsters était aussi l’initiateur de cette formule qui rassemblait des motos dénuées de carénages et au cours de laquelle il a eu son tragique accident. (Photo D. Dumain)

Vos avis

  1. alphapha 86 le 11/09/2012 at 5 h 50 min

    étant présent dans le paddock au moment du drame, je n’ai jamais vu un paddock devenir instantanément aussi silencieux, enveloppé dans la tristesse comme un pneu dans sa couverture chauffante.
    Sincères condoléances a sa famille et à ses proches.

  2. martin le 07/09/2012 at 3 h 58 min

    le monde de la moto temps de plaisir !!!! mais parfois malheureusement le drame je souhaite toute mes condoléance à la famille et une pensée pour lui ce week end au mans .
    appelle de phare salut l’artiste

  3. fabrice George le 03/09/2012 at 20 h 55 min

    Je connaissais pas Antoine personnellement mais c’est assez tragique de perdre un membre de la famille des motards
    Condoleance à sa famille
    RIP et mets du gros Gaz la haut

  4. guichard le 03/09/2012 at 16 h 58 min

    je ne le connaissait pas personellement je ne l’ai mème jamais rencontrer mais je suis sur que se devait ètre un mec super cool,més condoléanse