Essai Indian Scout Sixty “A2” : Pas d’a priori !

Indian Scout Sixty 2017 essai profil droit
Un custom n’est pas d’une grande polyvalence, mais le Scout Sixty a beaucoup de charme. (Photo Alex Krassovsky)

Nouvel épisode de nos essais “A2” avec l’Indian Scout Sixty. Car au fond, pourquoi pas débuter sur un custom ? Ce n’est pas la hauteur de la selle qui va vous effrayer sur l’Indian, ni la puissance de cette version A2, mais ce V-twin 999 cm3 risque bien de vous envoûter…

Retrouvez ici nos essais de la KTM 1090 Adventure “A2” et Ducati Monster 797 “A2” !

Bizarrement, c’est toujours le même trousseau de clés qui reste sur le comptoir, au moment de reprendre la route : celui de l’Indian Scout Sixty. Mal-aimé, ce custom bridé ? Mal compris, plutôt. Elle est pourtant jolie, avec ses deux longues flûtes sur le côté, son massif V2, sa selle en cuir qui ne détonerait pas sur un cheval de course. D’accord, le gabarit en impose avec ces 2,3 m de long, ces 252 kg et, même la selle placée au ras du sol (643 mm) suffit à peine à rassurer le débutant.

Indian Scout Sixty 2017 essai profil droit statique
Le Scout Sixty a du charme avec son phare rond et ses échappements. (Photo Alex Krassovsky)

Un bon gros V-twin 

Aux commandes d’un custom, il faut laisser les a priori au vestiaire, repartir d’une feuille blanche, puis se laisser tranquillement porter par la mélodie chaloupée d’un bon gros V-twin, pieds devant, nez au vent. La Scout Sixty est la version d’entrée de gamme – à 11 990 € tout de même ! – d’Indian et, son moteur 999 cm3 très moderne (double ACT, refroidissement liquide, arbre contrarotatif…) de 78 ch n’en délivre ici que 47,5 pour recevoir l’approbation A2.

Indian Scout Sicty 2017 essai selle
La “petite” Indian ne peut embarquer qu’une personne, sauf à en passer par la liste des options ! (Photo Alex Krassovsky)

Angle en virage déconseillé

Plutôt que de voir les 30 canassons perdus, regardons plutôt le couple. Et lui, il reste sensiblement le même, version bridée ou pas. Résultat, le Scout Sixty n’est en rien une moto frustrante. On roule sur le couple, entre 2 000 et 4 000 tr/mn, le regard posé au loin sur l’horizon, les pieds en avant, les fesses bien calées au fond de la selle creusée. Bien sûr dès qu’on angle avec un soupçon d’autorité, ça frotte généreusement.

Indian Scout Sixty 2017 essai commandes
Les commandes aux pieds sont placées en avant mais on s’y habitue. (Photo Alex Krassovsky)

Invitation à la promenade

Mais la Scout n’est pas vraiment conçue pour ça. Le débattement des suspensions est réduit, ça tape derrière, la fourche (non réglable) s’écrase au freinage et ça tortille du croupion sur les virages bosselés. Mieux vaut rendre la main plutôt que de se retrouver en panique à l’exter’ du virage avec les 252 kg de la bête entre les pattes ! Les petites routes d’Auvergne sont un peu trop exigeantes pour le Scout Sixty, mais dès que le bitume se fait plus lisse et la route moins sinueuse, on se régale de son moteur coupleux, de son petit caractère facile à apprivoiser et de la stabilité du châssis.

Bertrand Thiébault

Indian Scout Sixty 2017 essai compteur
Le joli bloc d’instruments fait l’impasse sur la jauge d’essence, remplacée par un témoin de réserve. (Photo Alex Krassovsky)
Indian Scout Sixty 2017 essai moteur
Le bloc 999 cm3 a beau être bridé, il demeure particulièrement coupleux et agréable. (Photo Alex Krassovsky)
  • Le moteur coupleux
  • Le bridage pas frustrant
  • Le look valorisant
  • La faible hauteur de selle
  • Le confort sommaire
  • Le braquage limité
  • Le peu de garde au sol
  • L'ABS assez brutal
  • A2 mais monoplace d'origine
  • Le prix élevé

Vos avis

  1. Patrick le 20/11/2017 at 14 h 37 min

    Bonjour
    Erreur elle n’est pas monoplace.
    Selle cales pieds et sissy bar sont bien prevus.
    Attention aux erreurs journalistiques! Et c’est une grosse!

    Merci

    1. François Lemaur le 22/11/2017 at 12 h 41 min

      Bonjour Patrick,

      Nous n’avons pas affirmé que la Scout Sixty était une unique monoplace, mais simplement omis de préciser qu’il fallait en passer par la liste des options pour la configurer en bi-places. Cela reste toutefois une erreur de notre part, désormais corrigée.

      Bonne journée !

      Moto Journal