Essai Triumph Tiger 800 2018 : Montée en gamme (MAJ)

Pour son deuxième lifting, la Tiger 800 ne néglige aucun compartiment du jeu : moteur, châssis, électronique, équipement, tout y passe pour s’améliorer. Et le tout-terrain n’est pas oublié dans cette quête de polyvalence.

Par Xavier de Montchenu

Triumph Tiger 800 2018
La Triumph Tiger 800 monte en gamme en 2018, pour toujours plus de polyvalence. (Photo Triumph)

Design 

Même si elle est calquée sur l’esthétique de la 1200, difficile de ne pas voir dans cette Tiger 800 un air d’une certaine BMW GS. Quoiqu’il en soit, le design a évolué cette année avec un effort fait sur la qualité de la peinture, sur les logos et badges, sur la présentation et aussi sur la finition, laquelle montre des câbles bien rangés, des éléments d’habillage qui font bonne impression à l’œil. On notera aussi la nouvelle signature visuelle du côté des optiques avant, 100% leds comme l’ensemble de l’éclairage de la Tiger.

Triumph Tiger 800 2018
La position de conduite est naturelle sur la Tiger 800.(Photo Triumph)

Vie à bord 

Avec le nouveau pare-brise de taille généreuse et facilement réglable à la main (en le poussant) sur cinq positions, la protection, qui était le talon d‘Achille de l’ancienne, fait un sacré bon en avant. On ne ressent qu’un minimum d’air sur les épaules et rouler visière ouverte est tout à fait envisageable.

Les petits déflecteurs situés à la base du pare-brise contribuent à offrir cette bonne protection. Ayant été rapproché du buste de 10 mm, le guidon tombe bien sous les mains et assure une excellente position de conduite très naturelle. Ajoutez à ça des suspensions prévenantes, une selle accueillante, pas de vibrations  et des éléments chauffants précieux par temps froid (selle, pilote selle et passager) et vous obtenez une moto très agréable à vivre.

Attention toutefois à la hauteur de selle, réglable certes mais plus haute sur la XCa à 840 mm (860 réglée en haut). Sinon, optez pour une XR, plus basse 810/830 mm voire une XR LRH au châssis abaissé : 760 mm seulement.

Triumph Tiger 800 2018
Le 3-cylindres est efficace en toute circonstance, même s’il manque un peu de peps. (Photo Triumph)

Moteur 

Triumph ne cherche pas la puissance à tout prix sur sa Tiger 800 mais la disponibilité d’un 3-cylindres qui offre des courbes de couple et de puissance très solides ; copieusement remplies sur une large plage… et très rectilignes aussi, ce qui nuit un peu au caractère. Triumph en aurait-il trop fait ? En attendant, ce bloc de 95 ch fonctionne à merveille. Il possède une belle allonge jusqu’à 10 500 tr/mn, dispense une bonne dose de couple et ce dès 2500 tr/mn.

Si on ne ressent pas de coup de fesses comme ça peut être le cas sur la 1200, le “petit” 3-cylindres n’est jamais à court de puissance. C’est là sa principale qualité. Il reprend sans rechigner très bas, sans la moindre vibration, sans le moindre hoquet et grimpe dans les tours avec allégresse. Bonne nouvelle, la boîte fait preuve d’une douceur tip-top au point qu’on oublie souvent de débrayer pour monter les rapports.

A noter que l’option shifter n’est pas disponible sur la 800. On apprécie particulièrement sur ce moteur l’excellente connexion poignée de gaz-roue arrière avec une réponse finement dosée quel que soit le mode choisi. Sur la route, le mode sport permet de dynamiser la conduite grâce à la réponse plus vive du ride by wire.

En tout-terrain la Tiger 2018 peut compter sur un mode enduro pro qui lui, désactive l’ABS et le contrôle de traction. Un mot enfin sur le bruit encore plus agréable à l’oreille du fait de la forte diminution du sifflement caractéristique du trois pattes et de l’adoption du nouveau silencieux plus compact et plus léger.

Triumph Tiger 800 2018
La Tiger 800 nous a séduits sur les pistes marocaines. (Photo Triumph)

Comportement 

Avec 208 kg à sec, la Tiger n’est certainement pas une enclume. Sur parcours sinueux, elle se laisse balancer sans effort, tout naturellement, faisant preuve de sa bonne répartition des masses. Sa roue avant de 21’’ lui octroie une certaine aisance dans les enchainements serrés où son guidon offre un bon bras de levier.

En bon trail, elle permet d’improviser et de corriger ses trajectoires même au panneau trop tard. Le freinage ne nous a pas semblé surpuissant malgré les étriers Brembo à 2 pistons (non radiaux) propres à la XCa. Mais la fourche subit déjà un peu de plongée en phase de freinage.

Les plus saignants devront agir sur les réglages de compression pour y remédier. Côté suspensions, pas de souci, les éléments WP assurent leur tâche avec brio.

Triumph Tiger 800 2018
Suréquipée, la Tiger 800 permet de partir l’esprit tranquille. (Photo Triumph)

Equipement 

Sur la version XCa, le haut de gamme des XC (XRt pour les Tiger à roues de 19), l’équipement est maximal et ainsi dotée, ce modèle fait quasiment jeu égal avec les grosses 1200 les mieux équipées.

Elle est par exemple la seule dans la catégorie à proposer des sièges pilote et passager chauffants, en plus bien sûr des poignées, des pare-mains, de la bulle réglable, des prises 12V et USB, du réglage de selle en hauteur, des feux additionnels, régulateur de vitesse, etc…

A vrai dire, il ne manque que les feux adaptatifs et le shifter pour rivaliser directement avec les grosses du top 3 (Multistrada, GS, Tiger).

Triumph Tiger 800 2018
(Photo Triumph)

VERDICT TRIUMPH TIGER 800 2018

On appréciait déjà la Tiger 800 toujours bien classée dans nos comparatifs. Avec ce nouveau millésime, Triumph nous propose un trail encore plus complet, plus agréable, plus attractif à l’œil comme à la conduite. Le vrai point faible de l’ancienne, à savoir la protection, a disparu, devenant même une qualité au même titre que le confort d’ensemble. Toujours plus polyvalente, la Tiger se pose maintenant en alternative aux grosses 1200 qui flirtent avec les 20 000 € quand ils ne les dépassent pas. Alors même à la barre symbolique des 15 000 €, la Triumph et son équipement pléthorique ne fait pas de complexe. Et si vous trouvez ce tarif trop élevé, lorgnez sur les autres Tiger, dont le premier prix démarre à 11 100 €.

Plus

  • Le pare-brise large et réglable
  • La plus grande facilité de pilotage
  • La finition, la qualité de présentation
  • Le tableau de bord réussi
  • L’équipement “full options”

Moins

  • Le prix en version XCa
  • Le caractère moteur lissé
  • Le freinage quelconque

FICHE TECHNIQUE TRIUMPH TIGER 800 2018

  • Puissance :  95 ch à 9500 tr/mn
  • Poids : 208 kg (XCa)
  • Couple maxi : 79 Nm à 8050 tr/mn
  • Réservoir : 19 l
  • Cylindrée : 800 cm3
  • Architecture moteur : 3-cylinders en ligne 2 ACT, 12 soupapes
  • Boîte de vitesse : 6 rapports
  • Suspension avant : fourche inversée WP 43 mm, réglable en compression et détente
  • Suspension arrière : monoamortisseur réglable en précharge et détente
  • Freinage avant : 2 disques Ø 305 mm, étriers Brembo 2 pistons
  • Prix : XR (11 100 €), XRx (12 750 €), XRt (14 450 €), XCx (13 550 €), XCa &4 950
  • Disponibilité : fin mars

LES PHOTOS DE L’ESSAI DE LA TRIUMPH TIGER 800 2018

Triumph Tiger 800 2018
(Photo Triumph)
Triumph Tiger 800 2018
(Photo Triumph)
Triumph Tiger 800 2018
(Photo Triumph)
Triumph Tiger 800 2018
(Photo Triumph)
Triumph Tiger 800 2018
(Photo Triumph)
Triumph Tiger 800 2018
(Photo Triumph)
Triumph Tiger 800 2018
(Photo Triumph)
Triumph Tiger 800 2018
(Photo Triumph)
Triumph Tiger 800 2018
(Photo Triumph)
Triumph Tiger 800 2018
(Photo Triumph)
Triumph Tiger 800 2018
(Photo Triumph)

VIDÉO TRIUMPH TIGER 800 2018

Vos avis

  1. GLE le 18/09/2018 at 13 h 25 min

    Bonjour,

    Venant de passer mon permis A2 et grand (par la taille – 1.85m) je regarde pas mal de trail A2. Avez vous pu essayer la Tiger 800 en version bridée?
    Merci d’avance.

  2. Antoine le 13/02/2018 at 8 h 45 min

    Un Triumph Tiger 800 rajeuni? Pour ravir.

    À mon avis, la modalité XRt de ce modèle est la meilleure par rapport aux autres modalités, puisque la beauté et la puissance de la moto peuvent être exploitées au maximum et de manière plus détaillée.

    Il faut frapper l’oeil à ces modèles, après tout c’est un Triomphe, des marques anglaises emblématiques. Vous devez voir s’ils sont si bons à créer des beautés en dehors du football.

  3. Juju le 12/02/2018 at 16 h 20 min

    Entre 11000 et 15000 euros un trail midle size! Je crois que les constructeurs sont tombés sur la tête avec le prix des motos actuelles! Il y a un boulevard pour qui saura faire des motos simples, amusantes et ACCESSIBLES! À mon avis, c’est les Chinois qui vont rafler la mise.