Trial : l’électrique a droit de cité

Une moto de trial électrique vient de signer un podium en championnat de France.

La FFM avait autorisé l’engagement d’une moto électrique de marque Electric Motion dans le championnat de France de trial. Le modèle, une EM 5.7 a été confié à Bastien Hieyte, en catégorie Senior 2 face à des motos thermiques. N’ayant pas participé à l’ouverture du championnat à Tanneron, la EM 5.7 était inscrite à la deuxième épreuve, à Loc–Eguiner Ploudiry.

Une moto de trial électrique sur le podium face à des thermiques ! Photo DR.

Après une première manche consacrée à la prise en main de la machine, le pilote a signé une très belle troisième place en seconde manche, marquant ainsi les premiers points d’une moto électrique en championnat de France de Trial. Il s’agit d’ailleurs des tous premiers points marqués par une moto électrique dans un championnat de France quel qu’il soit (une Quantya avait participé à une course de prairie, hors championnat) !

La EM 5.7 en évolution. Photo DR.

Cette performance montre que les motos électriques ont tout à fait leur place dans ces épreuves, qui ne nécessitent pas une grande autonomie et permettent donc l’emploi de petites batteries, plus légères donc.

Simon Palatchi

 

Vos avis