Essai Ducati Panigale V4S 2018 : les joies du V4

La Ducati Panigale V4S est désormais animée par un puissant V4 de 214 ch inséré dans une partie cycle entièrement nouvelle. Voici les premières impressions après un essai sur le circuit de Valencia, en Espagne.

Par Matthieu Cayrol

Plus bas la vidéo et les photos de la présentation !

Ducati Panigale V4S 2018 essai circuit
Premier contact avec la Panigale V4S sur le circuit de Valencia. (Photo Ducati)

Design 

Le chapitre esthétique est subjectif. Mais lorsqu’on a la Ducati Panigale V4S devant les yeux, elle ne peut vous laisser de marbre. Soit on déteste, soit on adore. Dans cette robe d’un rouge profond, elle avance des lignes tranchées. Sans changer son design par rapport à celui de la Ducati Panigale V2, elle pousse encore d’un cran le style fidèle à la famille Panigale. Perso, je la trouve plutôt jolie.

Ducati Panigale V4 2018
(Photo Ducati)

Vie à bord 

Contrairement à la Panigale V2 qui possède une position particulière, lorsqu’on s’installe au guidon de la Panigale V4S, on se sent immédiatement à son aise. La position de conduite est davantage “standard”. Les reposes pieds ne sont pas exagérément haut placés et les demi-guidons tombent bien sous les mains.

Ducati Panigale V4 2018
(Photo Ducati)

Moteur

Sur les premières sessions effectuées avec le contrôle de motricité placé sur la position 3, le moteur s’est montré plutôt facile à utiliser. Mais une fois le curseur du contrôle de roue arrière déplacé sur 1 (moins intrusif), le V4 a changé de visage. Assez doux sous 8 000 tr/mn, il prend ensuite des tours rapidement en envoyant la roue avant dans les airs jusque sur le troisième rapport. Ça pousse fort jusqu’à 14 000 tr/mn moment ou intervient le rupteur. Ce moteur est réussi car il arrive à combiner puissance et facilité de conduite… pour une sportive de plus de 200 ch entendons-nous.

Ducati Panigale V4 2018
(Photo Ducati)

Comportement

Assez facile à appréhender, on prend rapidement du plaisir au guidon de la Ducati Panigale V4S. Elle se place facilement en virage et possède une belle agilité pour un 1100. Cependant, il faut sérieusement raffermir les suspensions pour endiguer des mouvements de châssis qui arrivent quand on hausse le rythme. En revanche, la stabilité au freinage est d’excellent niveau tout comme la motricité. La Panigale V4S ressort comme une balle des virages.

Ducati Panigale V4 2018
(Photo Ducati)

Equipement

Honnêtement, si on voulait tester toutes les combinaisons possibles au niveau électronique, il nous faudrait une semaine d’essai tant la dotation est complète…et fonctionne bien. Lorsqu’on enlève un cran sur le réglage de suspension, on ressent directement cette différence au guidon. Ducati a voulu tout de même vulgariser les réglages avec des curseurs qu’on déplace entre performance et confort (exit la grille du loto sur les précédentes générations). Côté équipement, on trouve des gros étriers Brembo, des suspensions Ohlins haut semi-actives, des jantes en aluminium forgées… que du top matos. Normal, à ce tarif.

VERDICT ESSAI PANIGALE V4S 2018

Plus facile à piloter que la précédente génération de Panigale V2, cette V4S se fond davantage dans le moule des sportives 1000, mais avec un caractère propre à Ducati. Le V4 de 1100 cm3 qui l’anime est une réussite par sa puissance et sa facilité d’exploitation… sans parler de sa sonorité de MotoGP ! En résumé, une moto accessible à un plus grand nombre mais qui demande toujours un certain bagage technique quand il faut aller chercher les limites.

Plus

  • Le caractère et la sonorité du V4
  • La plus grande facilité de pilotage
  • Sa robe réussie

Moins

  • La béquille difficile à déplier
  • Les quelques mouvements de châssis

FICHE TECHNIQUE DUCATI PANIGALE V4S 2018

  • Puissance : 214 ch à 13 000 tr/min
  • Poids : 174 kg (à sec)
  • Couple maxi : 12,6 mkg à 10 000 tr/min
  • Réservoir : 16 litres
  • Cylindrée : 1103 cm3
  • Architecture moteur : 4-cylindres en V à 90°, 2 ACT, 4 soupapes par cylindre
  • Boîte de vitesses : mécanique à 6 rapports
  • Suspension avant : fourche inversée Ohlins NIX30 Ø 43 mm (120 mm)
  • Suspension arrière : mono amortisseur Ohlins TTX 36 (130 mm)
  • Freinage avant : 2 disques Ø 330 mm, étriers 4 pistons Brembo à fixation raidiale ABS de courbe Bosch
  • Freinage arrière : 1 disque Ø 245 mm, étrier 2 pistons
  • Prix : 27 999 € (22 490 € en version standard)
  • Disponibilité : immédiate

PHOTOS DE L’ESSAI DE LA DUCATI PANIGALE V4S (Photos Ducati)

Ducati Panigale V4 2018 Ducati Panigale V4 2018 Ducati Panigale V4 2018 Ducati Panigale V4 2018 Ducati Panigale V4 2018 Ducati Panigale V4 2018 Ducati Panigale V4 2018

Ducati Panigale V4 2018 Ducati Panigale V4 2018 Ducati Panigale V4 2018 Ducati Panigale V4 2018 Ducati Panigale V4 2018 Ducati Panigale V4 2018 Ducati Panigale V4 2018 Ducati Panigale V4 2018 Ducati Panigale V4 2018 Ducati Panigale V4 2018 Ducati Panigale V4 2018 Ducati Panigale V4 2018

VIDÉO DUCATI PANIGALE V4S 2018 (Par Alessandro Valia)

Vos avis

  1. stef le 14/02/2018 at 10 h 06 min

    Je possède une PANIGALE 1299 S, je trouve la boucle arrière courte et non dotée de support repose pieds !
    Pas de selle biplace, ça m’arrive de récupérer mes enfants en sortie d’école ou sport, là c’est râpé. La 1299 S est une moto sportive bien réalisée pour mes besoins.
    Vive le L2.
    J’irai quand même voir la V4, belle moto 🙂

  2. multibike le 01/02/2018 at 13 h 58 min

    Ca reste une très belle moto (je preferais qd même les V2) avec un moteur exceptionnel (le 1199 était un peu creux) et une partie cycle pas mal dès qu’on a compris comment s’en servir. Mais, c’est cher, fragile, mal fini, impossible à entretenir soi-même, et il y a beaucoup plus facile sur piste.

    1. Berto le 02/02/2018 at 13 h 24 min

      Mal fini ??
      Je suppose que tu n’as pas de Ducat pour dire ca tu es toi aussi tombé dans les ragots des années 90/2000..
      Une moto comme font les Italiens est incomparable et si tu veux jouer la securité c’est sur vaut mieux des motos éléctriques..

      Impossible à entretenir soi meme ?? Les autres marques sur ce creneau la c pas mieux .. explique moi ce que tu te fais comme entretien sur une Honda Suz Yam ou autre.. tu as le matos d’atelier alors sinon la aussi tu ne peux rien faire toi meme si ce n’est faire la pression des pneus.. pff..

      Apres regarde le nombre titres en Superbike de Ducati depuis les années 90 et tu te rendra compte que ce n’est pas la premiere marque venue.
      Allez sans rancune mais soit objectif..

  3. Berto le 29/01/2018 at 17 h 23 min

    Ben ecoute achète un 50..

  4. magicamille le 27/01/2018 at 8 h 14 min

    Géniale ,surtout pour rouler à 80km/h !

    1. Guillaume le 27/01/2018 at 11 h 12 min

      Il y a des gens qui roulent aussi sur circuit de temps en temps pour votre information.

      Et il y a aussi le plaisir d’avoir et de rouler sur la moto qui nous plaît.

      À vous écouter, roulons tous en en 500 CB.
      Ça monte à 80 et même 130 si on s’aventure sur une autoroute.
      Si si.

      Et arrêtons de produire ces machines si belles, si performantes, si technologiques….

      1. magicamille le 27/01/2018 at 11 h 45 min

        Si on peut plus plaisanter !!! Pour votre info je roule en HONDA1000CBR 2017 et de temps en temps sur piste aussi !
        Sans rancune
        V

        1. Guillaume le 27/01/2018 at 14 h 47 min

          Votre message ne transpirait pas vraiment l’humour.
          Et pourtant, j’en déborde….

          À bientôt sur une piste…

          1. magicamille le 28/01/2018 at 8 h 38 min

            C’était de l’humour très noir je vous l’accorde !
            V