ESSAI Moto Guzzi Audace 1400 : océan de douceur

On ne monte pas à bord de l’imposante Moto Guzzi Audace : on embarque. On ne conduit pas : on vogue. Et ce n’est pas la houle qui nous ballotte, mais le couple de renversement de son bicylindre en V longitudinal. Malgré son empattement de péniche, la croisière s’amuse toujours.

Moto Guzzi Audace 1400
Le tableau de bord circulaire est simple et lisible. Photos : Mathias Lacombe

Design 

Cette moto est imposante, longue, massive dans ses volumes et subtile dans ses détails. Elle a un gabarit de paquebot et une finition de yatch. Elle impressionne. À plus forte raison dans sa version Carbone, magnifiquement réalisée et sublimée par le délicieux matériaux. Le coloris sombre allié aux surpiqûres de la selle, aux couvre-culasses et aux étriers “rouge sanglant”, donnent à l’Audace un air intimidant, pourtant, nul besoin d’audace pour prendre son guidon…

Moto Guzzi Audace 1400

Vie à bord 

À l’arrêt, elle est victime de ses 299 kg à sec, qui rendent les manœuvres aussi complexes qu’un demi-tour du Queen Mary II dans le vieux port de Saint-Tropez. Mais une fois l’effort fourni pour l’ôter de sa béquille, elle vous récompense par une merveilleuse douceur d’accueil et de fonctionnement. La selle est moelleuse, le moteur aussi et toutes les commandes sont douces. Une fois à son guidon, s’esquisse sur votre visage le même sourire de satisfaction que celui de la caresse d’un oreiller retrouvé.

Moto Guzzi Audace 1400

Moteur 

Au ralenti, posée sur la béquille, elle tremble de toute son âme et de sa ferraille. Elle bouge seule et ses vibrations font osciller son guidon sur trois bons centimètre. Elle semble être possédée par le diable rouge de 1400 cm3 et 96 chevaux qu’elle a entre les roues. Heureusement, celui-ci est souple, il se réveille tranquillement à 4000 tr/min et sa colère ne va guère au-de là de 6000 tr/min. On l’aurait aimé un poil plus caractériel, car la poussée est linéaire et sans sursaut. En ville, il tolérera de descendre à 45 km/h sur le 6ème rapport, mais pas plus, auquel cas, il cognera méchamment. Heureusement la douceur de fonctionnement et la précision de la boîte de vitesses à bas régime permet de jouer du sélecteur sans se fatiguer. Au de-là, elle a tendance à accrocher sévère.

Moto Guzzi Audace 1400

Comportement 

À l’approche d’un virage et malgré son poids élevé, elle ne se désunit pas comme un chalutier s’ouvre en deux sur une vague de tempête. On peut même reconnaître qu’elle se balance avec une certaine aisance d’un angle à l’autre, comme si le couple de renversement de son moteur l’y aidait. Mais c’est surtout sa géométrie, son centre de gravité placé bas et sa bonne répartition des masses qui participent à cela. Outre son balancement aisé, on note une stabilité à toute épreuve due à son grand empattement et à sa neutralité. Certes, elle n’est pas vive et les changements de cap s’anticipent, mais son freinage est satisfaisant en feeling comme en puissance. Les suspensions sont confortables, même si le débattement des combinés arrière est un poil court en cas de gros choc.

Moto Guzzi Audace 1400

Equipement 

À 19 000€ le (gros) bout, on aurait apprécié un poil plus d’équipement. Elle ne dispose que du strict nécessaire : un antipatinage, une jauge d’essence, un indicateur de rapport engagé, régulateur de vitesse, 3 modes moteur.

FICHE TECHNIQUE MOTO GUZZI AUDACE

  • Puissance : 96 ch à 6500 tr/min
  • Couple maxi :  12.3 mkg à 3000 tr/min
  • Poids : 299 kg à sec
  • Réservoir : 20.5 litres
  • Cylindrée : 1380 cm3
  • Architecture moteur : bicylindre en V longitudinal
  • Boîte de vitesse : 6 rapports
  • Prix : 19 049€
  • L'ambiance à bord
  • Les volumes valorisants
  • La finition
  • Douceur générale
  • Le poids
  • Le prix
  • Débattement suspension AR

Vos avis

  1. Captain Beurk le 01/12/2018 at 0 h 51 min

    Article insipide, sans saveur et plein de banalités …
    On dirait un vendeur de la FNAC qui récite sa leçon.

  2. David GACHE le 06/11/2018 at 18 h 57 min

    Je l’ai essayé cette Guzzi et franchement c’est très sympa. Je roule pourtant en 690 ktm et Multistrada 1200. Franchement, elle donne du plaisir, ce n’est pas une moto banale. Elle a du caractère. Pour celui qui recherche une moto pour se balader, elle est vraiment sympa. Plus moderne qu’une Harley. Elle a un bon gros couple, une bonne tenue de route et des freins de qualité. Une excellente moto que l’on ne croisera assurément pas à tous les coins de rues…
    C’est une moto pour cruiser avec plaisir, ce que finalement peut de moto savent faire. Il en faut pour tous les genres de motards…
    Bonne route à tous.

  3. Vincent le 19/10/2018 at 5 h 14 min

    L’audace c’est de la vendre à ce prix…

  4. guichou le 18/10/2018 at 13 h 58 min

    les guzzi n’ont jamais respirées la beauté mais celle-ci je l’à trouve encore plus moche en noir.
    Lourde, avec peu de chevaux et un prix trop élevé , ce ne seras pas pour moi, mais les goûts et les couleurs……!

  5. PIBOLO le 18/10/2018 at 13 h 55 min

    J’adore la phrase”En ville, il tolérera de descendre à 45 km/h sur le 6 ème rapport, mais pas plus” .
    Pouvez-vous m’expliquer où est l’intérêt d’être en 6 à 45km/h si ce n’est de rouler en sous-régime.
    Il faut acheter un Tmax si vous ne voulez pas vous embêter à changer les rapports.
    Déjà qu’avec les 80 km/h c’est difficile de passer toutes les vitesses, alors en ville.
    Bon après 6500 tr/min c’est quand ma moto commence à envoyer vraiment, quand elle s’énerve.