Essai Ducati Monster 1200 S : un très bon cru !

Lorsqu’elle est passée au twin à 4 soupapes par cylindre en 2014, la Ducati Monster n’a pas franchement convaincu : trop lourde, pas assez sportive et trop rugueuse à la fois. En 2016, Ducati corrige le tir avec le Monster 1200 R, plus sportif et abouti. La nouvelle Ducati Monster 1200 S (et sa version standard) s’inspire de ces évolutions et remet toute la famille Monster dans le droit chemin.

Le nouveau Monster retrouve ses racines sportives. Mais il est aussi plus maniable et docile. (photos Milagro)
Le nouveau Monster retrouve ses racines sportives. Mais il est aussi plus maniable et docile. (photos Milagro)

Look

Le Monster 1200 S s’inspire largement de la version R sortie l’an passé. On note à ce titre les platines repose-pieds pilote et passager enfin séparées (pour ne pas gêner le placement des pieds), une coque arrière affinée ou encore la double sortie d’échappement plus longue et carrée. Mais la nouvelle Ducati introduit également de nouveaux éléments. Son réservoir est lui aussi plus fin et permet de bien contrôler la moto avec les jambes. L’ergonomie est donc au beau fixe. Le Monster 1200 S reçoit aussi un nouveau phare rond scindé en deux par un bandeau de leds horizontal. On remarque enfin la boucle de maintien en aluminium à l’avant du réservoir, en rappel aux premiers Monster 900 des années 90.

Le nouveau Monster 1200 est toujours disponible en deux versions, une standard (à droite sur la photo) et une S.
Le nouveau Monster 1200 est toujours disponible en deux versions, une standard (à droite sur la photo) et une S.

Moteur

On retrouve le bicylindre en V à 90° de 1198 cm3. Comme sur le Monster 1200 R l’an passé, ce moteur passe la norme Euro 4 en adoptant notamment un échappement plus volumineux. Le Monster 1200 S récupère lui aussi des corps de papillon elliptiques et développe désormais 150 ch à 9 250 tr/mn, soit 10 ch de moins seulement que le Monster 1200 R. Ça pousse donc très fort, mais paradoxalement, le nouveau moteur parvient à être plus souple à bas régime. Par rapport à l’ancienne version, le Monster 1200 S gagne ainsi sur tous les tableaux d’un point de vue agrément mécanique. D’autant plus que la version S à l’essai est équipée de série d’un shifter up & down au fonctionnement abouti.

Le bicylindre en V atteint les 150 ch tout en passant la norme Euro4 et en devenant plus souple à bas régimes.
Le bicylindre en V atteint les 150 ch tout en passant la norme Euro 4 et en devenant plus souple à bas régimes.

Comportement

Pour son nouveau Monster 1200 S, Ducati a revu la géométrie de la moto. La moto bénéficie d’un tout nouveau monobras oscillant, plus court. Et à l’avant, l’angle de colonne est refermé d’un degré. Au total, l’empattement est largement raccourci (de 1511 à 1485 mm) et cela se ressent à la conduite. Le Monster 1200 S est en effet très maniable, bien aidé par son large guidon. Et quand on augment le rythme, la moto reste saine bien que ses suspensions trop souples et son moteur débordant de couple impliquent beaucoup de mouvements. Le freinage est de son côté redoutable sans être trop brutal à l’attaque du levier, et une fois n’est pas coutume, le frein arrière est efficace.

Le Monster 1200 S est efficace à l'attaque mais occasion beaucoup de mouvements. Heureusement les suspensions sont réglables.
Le Monster 1200 S est efficace à l’attaque mais occasionne beaucoup de mouvements. Heureusement les suspensions sont réglables.

Retrouvez l’essai complet de la nouvelle Ducati Monster 1200 S dans Moto Journal n°2197, en kiosque de le 30 novembre.

 

  • le moteur puissant et agréable
  • la bonne ergonomie
  • le prix élevé en version S
  • la vivacité sur mauvaise route

Vos avis