Essai MJ : la Triumph 1200 Trophy SE est une moto réussie

Dévoilée à la presse début septembre 2012, la Triumph 1200 Trophy SE a ravi l’ensemble des journalistes. Signe d’une moto bien née.

 

Une GT, c’est fait pour rouler. A l’occasion de la prise de contact avec la Trophy 1200 SE (en anglais), Triumph a prévu pas moins de 400 kilomètres à travers la campagne écossaise.

Pourtant, les premières qualités de la moto anglaise nous ont sauté aux yeux au bout de quelques mètres seulement : une grande facilité de prise en main associée à une maniabilité hors pair.

Malgré ses 301 kg tous pleins faits (poids annoncé sans les valises), la Triumph 1200 Trophy SE reste facile à placer, à l’aise aussi bien à l’entame des virages serrés que des courbes rapides.

Bonne freineuse (bien qu’il faille tirer un peu fort sur le levier pour en tirer le maximum), homogène lors de toutes les phases de pilotage, cette moto GT affiche un bon comportement qui paraît presque paradoxal en regard de son volume et de son allure massive.

Ultra-complet, le tableau de bord de la Triumph 1200 Trophy SE offre un lot d’informations incroyables : deux trips, conso moyenne, pression des pneus (option), nombre de kilomètres avant réserve, chanson ou station radio choisie…

Côté moteur, on retrouve bien évidement un trois-cylindres en ligne de 1215 cm3. Il développe 134 ch en version libre et un couple de 12,24 mkg,

En dynamique, ce gros bloc fait preuve d’une incroyable souplesse. Il accepte de  descendre très bas dans les tours et d’évoluer sur un filet de gaz sans le moindre à-coup. Un caractère idéal pour la ville, en somme.

Quand le paysage devient moins citadin, que le trafic se fluidifie, on profite alors de montées en régime efficaces, plaisantes, que certains pourront trouver un poil linéraires. Sur voies rapides, calé en sixième à 130 km/h, le régime moteur s’établit à 4 200 tr/mn.

Deux coloris sont disponibles : gris et bleu marine. De nombreuses options sont aussi programmées au catalogue des options : top-case, sacoche de réservoir, support de GPS, etc.

Bien que le moteur soit identique au bloc de la Triumph 1200 Explorer, la firme anglaise à équipé sa GT d’un overdrive. Tout ça pour jouer sur la conso lors des grands trajets autoroutiers.

A noter qu’à la fin de notre essai, qui mêlait aussi bien routes de montagnes que longues lignes droites, l’ordinateur de bord indiquait une consommation moyenne de 5,4 l/100 km. Pas mal pour une moto de plus de 300 kg dotée d’une face avant large comme une armoire normande.

A force d’utiliser tous les commodos accessibles au guidon, votre pouce gauche aura droit à une bonne séance de muscu…

En même temps, pour offrir une protection digne de ce nom, il faut ce qu’il faut. Bulle en position basse, le pilote de la Trophy est déjà bien protégé. Quand on la cale à son plus haut niveau, là, on a carrément l’impression d’avoir mis ses fesses dans une voiture.

A l’abri du vent et de la pluie, le pilote n’est, en prime, pas gêné par des turbulences d’air. L’occasion d’être peinard et de se concentrer tranquillement sur l’équipement pléthorique de cette version SE : système audio, suspensions ajustables électroniquement, ordinateur de bord, cruise control, poignées chauffantes, réglage électrique de la bulle

Les lignes de la Triumph ne sont pas sans rappeler celles de la BMW R 1200 RT. La bavaroise est d’ailleurs sa plus proche rivale. (Toutes photos : DR)

Disponible en concession fin octobre 2012, la Triumph Trophy 1200 est déclinée en deux versions : une version standard, affichée à 17 250 €, et une version SE, dont le tarif grimpe à 18 870 €.

Retrouvez l’essai complet de la grosse anglaise dans le numéro 2015 de Moto Journal, en kiosque le jeudi 6 septembre 2012.

Aurélien Ranéa

 

Vos avis

  1. Renecourte le 09/09/2014 at 2 h 49 min

    Oui, une belle moto! Cependant, avec 3 augmentations depuis le début de l’année, soit en 7 mois, et une hausse de plus de 500€, elle atteint des sommités dans le prix. Plus beaucoup ‘avantage à acquérir cette moto. La BM RT 1200 LC ne coûte pas plus chère et décote moins vite!

  2. Aubrée Alban le 03/10/2013 at 9 h 39 min

    Une excellente bécane que je possède depuis bientôt un an. Son principal défaut étant le poids lors des manœuvres dans le garage… Sinon, que du bonheur. Evidemment, c’est une grosse moto, mais le moteur est super sympa. C’est autre chose qu’une 1200 RT (que je me suis fait chier la-dessus)!!! Confortable, économique et les révisions sont beaucoup moins chères que chez BMW! Incomparable! Pour aller bosser ou pour aller au Mans (par exemple), c’est le pieds…
    Quant au service, c’est autre chose aussi, pas le même monde. Chez BMW, on a l’impression d’être un tas de billets de banques, insupportable. Chez mon conces actuel, bonne mentalité, ils sont sympas et les prix restent corrects. Bonnes route à tous et vive la moto!! Toutes les motos!!

  3. MIchel le 12/09/2012 at 7 h 36 min

    MJO,

    Si le service est meilleur que celui que Bmw réserve à ce Client ..alors ce sera une moto qui aura un bel avenir .. ne connaissant pas le service Triumph, je ne peux pas comparer.

    Le prix des entretiens ?

    La qualité du service ( réception, prix .. ) .. à voir ..

    Le poids ..est-il un handicap ?

    Le RT1200 reste tout de même une moto d’exception .. je sais de quoi je parle ..

    Appel de phare .. d’un Bm’iste ..

  4. jeandemi le 07/09/2012 at 20 h 18 min

    à quand une Trident 1200?
    version naked et plus légère de ce monstre

  5. full le 07/09/2012 at 9 h 33 min

    c’est super chèros ce genre de chose …

  6. Sc le 06/09/2012 at 19 h 36 min

    Merci Bmw pour la 1200 RT ! Belle copie

  7. Le Concombre Masqué le 06/09/2012 at 15 h 25 min

    Au début les japs copiaient les européens et maintenat les Allemands copient les japs (s1000rr) et les anglais copient les allemands…Heureusement qu’il y a les français pour innover et ne copier personne… Il ne reste qu’a livrer le gilet fluo avec la moto et c’est la totale! Pas pour moi!

  8. pierro le 06/09/2012 at 11 h 07 min

    Elle est surement bourrée de qualité pour son usage, mais je la trouve simplement horrible, surtout la face avant (les goûts et les couleurs…)

  9. PIBOLO le 06/09/2012 at 6 h 50 min

    Putain qu’est-ce qu’on doit se faire chier la dessus!!!!

  10. circuit paul ricard le 05/09/2012 at 22 h 31 min

    *********** EXCELLENT *****************
    ils leur reste plus qu’a mettre ce moteur dans une nouvelle SPRINT 1200 ST abs ,
    avec 150 cv, nous ressortir le beau bleu de 2006, ET HOP !
    elle est dans mon garage !