Comparo Ducati Multistrada 950 vs Honda Africa Twin CRF 1000 L

Moto Journal affronte deux trails : la nouvelle Ducati Multistrada 950 face à la référence la Honda Africa Twin CRF 1000 L.
Par Bertrand Thiébault

L’Africa Twin, un trail facile à conduire

La Honda donne l’impression d’évoluer aux commandes d’un tapis volant où tout n’est que monde de douceur. Aucune vibration de la part du twin vertical, des suspensions aux longs débattements de moto tout-terrain qui filtrent chaque bosse. Une selle moelleuse et une protection aux éléments qui permet de tailler la route sans souffrance : on est bien, même si la bulle est un peu courte pour les grands échalas et non-réglable de surcroît.

Dans les valises, nous avons de de quoi tenir un siège et, on aimerait que les étapes soient un peu plus longues : 18,8 l sur la Honda, c’est un peu juste quand on lorgne vers le bout du monde… La Ducati ne fait pas mieux malgré ces 20 litres avec un appétit légèrement supérieur. Alors, tous les 250 km, aux premières lueurs des témoins de réserve, on refioule au sans plomb. On se réchauffe aussi les mains puisque notre Multistrada n’a pas les poignées chauffantes, juste proposées en option.

Comparatif : la Ducati Multistrada affronte la Honda Africa Twin.
Comparatif : la Ducati Multistrada affronte la Honda Africa Twin. (Photo Lionel Beylot)

La Ducati Multistrada, un pilotage plus viril

La Ducati s’exprime sur un autre registre : la réponse moteur est plus franche et son twin en L desmodromique offre de vraies envolées passé 6 000 tr/mn pour charmer les tympans. Cette Multistrada 950 a beau être une version assagie de la 1200 (47 ch de moins), une moto que les puristes de la marque pourraient trouver un rien terne, elle conserve son ADN maison. Un côté plus rugueux du moteur qui participe à son charme et sa virilité, même si elle reste extrêmement docile, facile à apprivoiser.

D’ailleurs, on a bien davantage utilisé le mode moteur “Sport” plus que le mode Road, Urban ou Enduro sur cet essai ! Le freinage avant est aussi plus incisif. Et il faut raffermir un peu la fourche pour éviter la sensation de cheval à bascule à la prise du levier avec les puissants étriers Brembo monoblocs. Quant à l’arrière, il est toujours aussi évasif… Le pilotage de l’italienne s’avère plus excitant que celui de la japonaise, mais la Honda n’a rien d’une tripe molle et fadasse !

Comparatif : l'Africa Twin testée en duo.
Comparatif : l’Africa Twin testée en duo. (Photo Lionel Beylot)

Les trails : des motos un peu larges pour la ville

On s’offre une traversée de la capitale des Gaules dans la circulation histoire de se familiariser avec la largeur des valises (là encore, proposées en option). Elles sont identiques sur nos deux modèles : 0,96 m tout de même. Ça passe, mais un minimum d’attention s’impose. D’autant que la peinture de la bagagerie Ducati se raye facilement. Les valises Honda, elles, s’ornent de plaques d’alu en protection qui peuvent se tordre. (Et donc se détordre ou se remplacer), mais le plastique semble bien fragile.

La valise droite s’est même fendillée lors d’un “posé de moto” sur un demi-tour à l’arrêt. Et pour ne rien vous cacher, on a aussi perdu un barillet de serrure en route… On aurait bien aimé ranger quelques affaires dans la Ducati. Mais on n’a pas réussi à ouvrir les valises avec la clé de contact de la moto. Une erreur de montage de barillet, visiblement… A défaut de pouvoir le vérifier, on nous promet qu’un casque intégral rentre dans la valise gauche.

L’essai comparatif complet Ducati Multistrada 950 vs Honda Africa Twin CRF 1000 L  est à lire dans Moto Journal n° 2205 du 12 avril 2017, à commander sur notre boutique en ligne.

  • Le châssis précis (Ducati Multistrada 950)
  • Le moteur agréable, sans excès (Ducati Multistrada 950)
  • La facilité de conduite (Ducati Multistrada 950)
  • La polyvalence d’un vrai trail (Honda Africa Twin CRF 1000 L)
  • Le moteur coupleux (Honda Africa Twin CRF 1000 L)
  • Le confort (Honda Africa Twin CRF 1000 L)
  • Peu à l'aise en tout-terrain (Ducati Multistrada 950)
  • Quelques légères vibrations (Ducati Multistrada 950)
  • L'autonomie un peu juste (Ducati Multistrada 950)
  • Les pneus d'origine et les chambres à air (Honda Africa Twin CRF 1000 L)
  • Les commodos surchargés, non rétro-éclairés (Honda Africa Twin CRF 1000 L)
  • La bagagerie fragile (Honda Africa Twin CRF 1000 L)

Vos avis

  1. Philippe Castellano le 02/12/2017 at 11 h 43 min

    Bonjour les amis du bon vieux et toujours autant bien sympathique “Moto Journal”.
    Je suis possesseur depuis mai 2017 de la 950 MTS (ma 5ème Ducati, précédée du Monster 696 (bof…) de l’Hypermotard 796 (tip-top) suivis par 2 MTS 1200S d’affilées – vraiment pas aimé du tout – trop large et haute pour mon 1,74, je la trouve lourde – surtout à l’arrêt en manipulation et pire en charge (valises, top-case et duo), consommation pas très cool,) et enfin cette vraiment – mais vraiment – fabuleuse si ce n’est délicieuse 950 MTS qui n’a donc pour ma part rien à envier à la 1200 en n’étant pas “si petite que ça” dixit plusieurs journalistes spécialisés.

    Cette moto est super en ville (sans valises bien sûr), cpupleuse, sans accoups, ne consomme vraiment pas tant que ça (en charge et duo, moins de 6 litres… pour le tour complet de la Corse cet été) est hyper fiable (électronique, mécanique) et pardonne beaucoup d’erreurs de pilotage tout en étant la plus jolie vis-à-vis des autres trails étrangers.
    Cette moto n’est pas vraiment faite pour les pistes off-road (peut-être plus la MTS enduro ?), et sincèrement je me verrais mal à tous les points de vue traverser des forêts et faire de la piste
    tout-terrain à plus (quand même) de 15000 euros (toutes options perso comprises) avec cette “bébette”…
    Je n’ai donc absolument aucun reproche à faire sur cette moto. Seule la boite à vitesse à mis plusieurs milliers de kilomètres pour devenir douce et complètement “normale”, c’est tout. Le freinage arrière sur toutes les Ducati est en général il est vrai connu comme “moyen”. Un concessionnaire Ducati après ma remarque à ce sujet (passage japonaise sur ma première latine), m’avait informé que c’était en fait plus “un ralentisseur”, et qu’il fallait apprendre à “dompter” ce type de machines. Avec le temps il faut se rendre à l’évidence, il avait complètement raison.
    Quand on a compris au guidon d’une Ducati ce qu’étaient les rapports “rigidité, tenue de route, freinage, couple, puissance, frein moteur” sur ce type de moto, effectivement, le frein arrière correspond parfaitement à l’ADN Ducati. Lol !

    Les poignées chauffantes ne sont pas excessives en prix, en sachant que pour une erreur de livraison de la part du concessionnaire Ducati de Fréjus, elles m’ont tout simplement été offertes, main-d’oeuvre comprise !

    Philippe

    PS : je suis un “vieux motard” ayant dans ma vie conduit et eu beaucoup de motos différentes, en passant par le moto-cross, l’enduro, le trial et la route (jamais de piste ni d’ailleurs de compétition). La position droite des trails pour le pilote avec mes vieux os est celle qui bien entendu me convient le mieux, sans parler de la qualité et du moelleux de la selle sur les longues distances. Enfin, sachez tout de même que je n’ai aucune action chez Ducati, ni été “soudoyé” – re Lol – par le concessionnaire pour donner mon avis sur cette machine vraiment sympa, et ne suis donc pas (si ce n’est “plus”) près de changer de marque.

    1. Hubert Visou le 18/04/2018 at 21 h 25 min

      Bonjour Philippe, j’ai été très intéressé par votre commentaire. Je suis tenté par la MTS 950 , mais lors du seul essai que j’ai fait, j’ai ressenti de très forte vibrations au niveau de la selle. J’ai peur que sur un long trajet cela soit vraiment un problème. Est ce une question de type de conduite, était ce la moto d’essai elle m^me … avez vous ressenti également des vibrations gênantes?

      1. Philippe le 15/06/2018 at 20 h 17 min

        Bonsoir Hubert

        Désolé pour le retard de réponse… Je ne suis vraiment aucunement gêné par les vibrations que vous avancez. Je viens de dépasser 14.000 km depuis mon achat de mai 2017 et vais passer la jolie 950 en révision garantie d’ici une semaine.
        Très sérieusement, et pour ma part, je ne suis pas près de passer à autre chose. Cet été tour complet de Sardaigne avec retour par Rome et remontée en ex-PACA et bien entendu chargé comme il se doit…
        Mon épouse de plus trouve la selle vraiment confortable, et de plus cette moto en duo se conduit presque mieux qu’en solo.
        Vraiment, je suis ravi de cette machine, et elle ne consomme pas autant que l’avance l’essai de Moto-Journal. Généralement, les essais sont un peu forcés je pense (pas trop de cadeaux aux machines… faisant qu’elles doivent consommer un peu plus). Je roule toujours au couple, et en mode Touring. Très rarement les autres modes. Mes trajets maison-travail sont de 130 km aller-retour quotidiens, plus les sorties entre potes, et là encore, en duo ou seul, cette moto est vraiment formidable (du moins, “j’ai peut-être la chance” d’avoir enfin trouvé chaussure à mon pied…).

        J’espère avoir répondu à votre questionnement et peut-être même avez vous fait depuis craquer la CB… ?

        Philippe