Comparatif exclusif hypersport 2017 : rififi chez les 1000 !

Débordées par la concurrence, les Honda CBR 1000 RR et Suzuki GSX-R  reviennent se frotter aux ténors de la catégorie avec de nouveaux arguments. Les autres 4-cylindres en ligne vont-ils se laisser bousculer par ces petites jeunes ? 

Les hypersport 4-cylindres en ligne : un quintet de choc (Ph. Alex Krassovsky)
Les hypersport 1000 4-cylindres en ligne du millésime 2017 : un quintet de choc !  (Ph. Alex Krassovsky)

Cette fois ça y est, LE comparo de l’année, celui des hypersport, a rendu son verdict. Il est là sous vos yeux et complet bien sûr dans le Moto Journal qui sort ce mercredi 15 mars. En exclusivité, en avant-première.

Même s’il aura sans aucun doute une deuxième manche, sur circuit, les hypersport 1000 en ont décousu pour leur retrouvailles, sur route. Au soleil sur les départementales du sud de la France, dans le Var.

Et après des années de souffrance, la Honda CBR 1000 RR et la Suzuki GSX-R ont profité de cette première confrontation entre 4-cylindres en ligne (manquent à l’appel les motos à moteur en V, la Panigale 1299 et la RSV4 RF qui sera à l’essai dans le prochain MJ) pour faire bouger les lignes. Les deux nippones avaient à cœur de remonter le niveau.

1000 chevaux en balade sur les routes du Var. (Ph. Alex Krassovsky)
1000 chevaux en balade sur les routes du Var. (Ph. Alex Krassovsky)

C’est que face à des rivales du calibre de la R1, de  ZX-10R ou de la S1000 RR, il valait mieux être solidement armé !

Bon alors ça donne quoi ce meeting de sportives ? La réponse avec le sémillant Michael Tora qui a emmené avec lui Julien Toniutti et Bruno Schiltz, deux pilotes de rallye au palmarès étoffé.

Du lourd, ces hypersport !

Après l'arsouille, le réconfouille ! (Ph. Alex Krassovsky)
Après l’arsouille, le réconfouille ! (Ph. Alex Krassovsky)

Nos cinq motos intègrent deux nouveautés. Et pas des moindres. Les Honda CBR 1000 RR et Suzuki GSX-R 1000 s’étaient laissé aller ces dernières années. La trentaine grasse, peu au fait des nouvelles technologie et fuyant la salle de sport, les deux japonaises accumulaient les kilos et manquaient de souffle. Dans le même temps, boostées par une BMW S1000 RR allemande (de l’Est?) dopée aux protéines, les Kawasaki ZX-10 R et Yamaha R1 ont fait du crossfit en prenant des cours d’informatique. Leurs efforts sont payant, ces trois motos établissant de nouveaux standards pour le segment des sportives 1000 : 200 ch, 200 kg et Nintendo aux commandes. Cette année, les Honda et Suzuki se mettent enfin au niveau. On dispose donc de cinq sportives au top de leur forme, prêtes à en découdre.

 

Suzuki GSX-R 1000

La GSX-R fait honneur à son appellation qui sévit depuis 1985. (Ph. Alex Krassovsky)

On découvre maintenant un bloc Suzuki aussi sensationnel, et peut être mieux rempli encore à bas régime. Outre ses cotes plus radicales, le moteur reçoit des valves commandées au niveau du collecteur d’échappement, une distribution par linguets et un système de calage variable sur l’arbre à cames d’admission. Entièrement mécanique, ce système à billes est insensible au guidon. C’est une bonne chose, on a juste à s’accrocher au guidon pour profiter d’une poussée qui s’intensifie depuis les mi-régimes jusqu’à plus de 13 000 tr/mn, si on a le courage et l’espace pour aller jusque-là. (…)

 Yamaha R1

La R1 est un bête. Mais sur la route, elle n’est pas de tout repos (Ph. Alex Krassovsky)

Dans son coin, la R1 cultive la différence. Elle aussi possède un 4 cylindres en ligne. Mais il possède un calage crossplane. Techniquement, il s’agit d’un calage des manetons à 90° au lieu de 180°. Théoriquement, il permet une meilleure motricité et une meilleure connexion entre la poignée de gaz et la roue arrière. Concrètement sur la route, il se reconnait immédiatement à sa sonorité rauque de MotoGP. Ce choix technique est en effet utilisé par la Yamaha M1 de Rossi. Au-delà du bruit, lorsque la route est belle et dégagée, ce moteur crossplane est addictif.

 Honda CBR 1000 RR

La nouvelle CBR 1000 RR sait mettre son pilote en confiance comme ses devancières (Ph. Alex Krassosvky)
La nouvelle CBR 1000 RR sait mettre son pilote en confiance comme ses devancières (Ph. Alex Krassosvky)

Le 4-cylindres en ligne Honda n’est qu’une évolution de la précédente génération. Il gagne cependant 12 ch à force d’optimisation, et en pratique, il devient l’un des gros atouts de la nouvelle CBR1000 RR. Souple et disponible à tous les régimes, il possède une belle allonge et à aucun moment (du moins sur la route) on a l’impression qu’il manque des watts. Cela étant dit, il semble un cran en dessous des moteur BMW et Suzuki, au moins en termes de sensations, et ce malgré une bande son très suggestive.

Kawsasaki ZX-10R

La ZX-10R possède un châssis d'une précision redoutable (Ph. Alex Ktréssovky)
La ZX-10R possède un châssis d’une précision redoutable (Ph. Alex Krassovky)

En immersion dans cette réalité piégeuse, c’est la ZX-10 R qui nous a bluffé. La partie-cycle de la Kawasaki est Au passage rigoureusement opposée à celle de la Yamaha. Plus longue avec un train avant plus ouvert, la Kawa n’est pas une ballerine comparée à une R1 ou une CBR. Mais une fois en courbe, il ne peut plus rien se passer. Les suspensions Showa dont la fourche pressurisée BFF font des merveilles et lissent tous les problèmes. La Kawa permet de prendre les freins en courbe. Ses roues restent rivées au sol quel que soit l’état de la route et la moto tient son cap.

BMW S1000 RR

Toujours redoutable, la S1000 RR est à l'aise sur la route. (Ph. Alex Krassovsky)
Toujours redoutable, la S1000 RR est à l’aise sur la route. (Ph. Alex Krassovsky)

Dans l’esprit de la Kawasaki, la S1000 RR est longue et réclame une certaine fermeté pour la mettre sur l’angle. C’est au passage la plus lourde, avec 210 kg tous pleins faits mesurés sur notre balance. Elle est cependant très bien équilibrée et s’accommode des parcours sinueux avec un minimum d’engagement physique. Les suspensions semi-actives (toujours au rayon option) qui adaptent en temps réel l’hydraulique se débrouillent très bien. Mais on n’arrive pas au degré de précision et au naturel de la Kawasaki. Le freinage très efficace est lui aussi un ton en dessous de la ZX-10 R. Malgré ce léger filtre généré par l’électronique, la S1000 RR passe partout.

  • Le moteur incroyable (S1000 RR)
  • L'agilité et la facilité (CBR 1000 RR)
  • Le comportement ultra-précis (ZX-10R)
  • Le moteur plein (GSX-R)
  • Le caractère moteur (R1)
  • Le prix avec les options (S1000 RR)
  • Les pneus d’origine (Dunlop) pas adaptés (CBR 1000 RR)
  • Le moteur creux à mi-régimes (ZX-10R)
  • L'équipement en retrait (GSX-R)
  • Le peu de part à l'improvisation sur route (R1)

Vos avis

  1. CINSON le 23/04/2018 at 11 h 59 min

    Bonjour a tous ,moi j’ai 63 ans,je ne fais que de la route et j’ai envie de m’acheter une hyper sportive ,si je regarde tous les commentaires des spécialistes, je dois acheter un S1000RR de chez BMW es ce correct merci d’avance
    Cdt

    1. merillon le 14/05/2018 at 17 h 45 min

      bonjour
      oui,c ‘est très correct pour l avoir testé sur route près d un an
      Moto peu contraignante ,moteur plein et très puissant.
      Pas trop sur les leviers,bonne position pour la route.
      C’est a mon avis la meilleure sportive sur route.
      Agile,puissante,sécurisante.
      j ai eu beaucoup de sportives zx10rr,rsv4rr,s1000rr,r1…
      Sans soucis pour acheter ce modèle.

      1. Dewat le 07/11/2018 at 11 h 05 min

        Bonjour,
        J’ai roulé avec beaucoup de plaisir sur plusieurs hyper sportives MV agusta F4RR et Yamah R1. J’ai testé récemment la BMW S1000RR et j’ai trouvé que la position des genoux était très haute.
        Est-il possible de modifier cette position pour que cela soit plus confortable pour mes articulations qui ont 61 ans.
        Merci.

    2. rene garcia le 17/06/2018 at 9 h 11 min

      Aprés avoir eu une FZ8,qui m’a causé des frayeurs lors de freinages puissants en urgence car le cul levait,j’ai osé acheter la S1000RR en 2014(à 61 ans) ,car elle avait le meilleur freinage,à savoir du Brembo,et à 140,on peut bloquer les freins,ça ne bouge pas!.A part la période de rodage où l’on se fait doubler par des 600,car le régime est limité à 9000 tr/mn,aprés ce n’est que du plaisir,on est tout de suite à 230,et ceci en 106CV.Je n’ai mis le connecteur 193cv que 2 fois et c’est de la folie,à 265,ça poussait toujours trés fort,mais sur route…….Aprés avoir eu 1500E d’amende et 6 mois de retrait de permis,j’ai acheté la S1000R,qui pousse encore plus fort,car la boite à air à été modifiée et la démultiplication est plus courte,mais on roule à 140/150 car c’est un roadster.J’ai revendu ma S1000R en 2017,car ça devient VRAIMENT trop dangereux sur la route,et comme j’aime la vitesse,et bien je fais du circuit de temps en temps à Pau Arnos ou Nogaro sur Lamborghini Hurracan de 600cv,ou Ferrari 458 Italia ou Porsche GT3 RS……Dommage que l’on puisse pas mettre 2 ou 3 photos sur ce site.

  2. Dumoulin le 21/11/2017 at 7 h 06 min

    Plus de 200 chevaux pour des motos qui roule sur route ça commence à faire très lourd surtout pour des conducteurs lambda j’ai une RSV4 2013 As 184 chevaux je trouve que c’est déjà monstrueux pourtant j’ai une petite expérience de choses ayant rouler en Power Cup. Promosport O3Z .exetera exetera mais bon ce sont des très belles machines il faut bien se faire plaisir des fois petit bémol sur l’esthétique de la gsxr mais bon c’est une question de goût

  3. Senna le 19/09/2017 at 11 h 00 min

    Merci pour ce comparatif sympathique !
    Mais vous en oubliez une et pas des moindres, la MV agusta F4.
    Qui en plus est aurait été à sa place dans ce comparatif de 4 cylindres en ligne …
    Vraiment dommage.

  4. thomas le 29/03/2017 at 10 h 01 min

    pour rouler a 90 km/h !! maintenant machine super mais plus pour la route avec les radars impossible de rouler je sais de quoi je parle car j’ai une zx 10r de 2016 alors elle reste 90 % du temps au garage je roule avec une 1700 vmax plus pépére

    1. YannickW le 01/04/2017 at 12 h 38 min

      Le VMax… Une accélération en zone 30 ou 50 et ton permis est sucré aussi en moins de 2 aha !

  5. Bouillot le 24/03/2017 at 10 h 58 min

    Merci de nous montrer ces modèles.

  6. PIBOLO le 19/03/2017 at 10 h 12 min

    Je pense que c’est très compliqué de monter un comparo où tout se passe bien.
    Mais c’est dommage de devoir comparer des machines toutes options ou avec des pneus pourris.
    Ça fausse un peu les résultats au niveau du comportement et ce sera encore pire sur circuit.

  7. PIBOLO le 16/03/2017 at 17 h 14 min

    Le GEX avec un petit Yosh…..j’en ai l’eau à la bouche.

    1. YannickW le 01/04/2017 at 12 h 39 min

      Ça sera toujours mieux que ce bazooka comme pot d’origine…