Tarifs motos 2018 : les nouveautés 2018 sont-elles trop chères ?

Le panel des nouveautés 2018 est plutôt alléchant, mais la hausse générale des tarifs motos nous laisse un arrière-goût amer. Démonstration de cette méchante inflation.

Retrouvez la liste de toutes les nouveautés 2018 en cliquant sur l’image.

Honda Gold-Wing 1800Le premier exemple est assez édifiant. Il s’agit de la nouvelle Honda Gold-Wing 1800, vendue 32 999€. Certes, elle embarque un paquet de nouvelles technologies. Mais cela ne fait que la placer dans l’air du temps et ne justifie pas totalement son envolée tarifaire. Effectivement, si on la compare à sa principale concurrente, la BMW K1600 GTL full équipée, elle est tout de même 3 669€ plus chère !

Ducati Panigale V4 Elle est la nouveauté phare de l’année et elle nous a ébloui tant par sa technologie que par son prix excessif. Effectivement, elle démarre au tarif minimum de 22 490 €. Et il faut débourser 27 990€ pour la version S, qui correspond, sur le pan des performances, à une Yamaha R1-M vendues 23 999€.

Kawasaki Z900 RSCelle-ci est davantage discutable. Mais tout de même, comptez 3000€ d’écart entre la version standard de la Z900 (9 099€) et sa version RS (11 999€). Cela fait un peu cher pour des étriers radiaux et un contrôle de traction, alors même que la puissance est à la baisse.

Ducati Scrambler 1100Difficile en revanche de trouver des excuses à la Ducati Scrambler 1100, dont la version standard est vendue 12 990€. Mais c’est surtout le tarif de la S qui nous laisse pantois. Elle est vendue 14 990€, et justifie cette surenchère par des suspensions Ohlins plus évoluées et une selle cuir retournée. Rappelons-nous tout de même que la Ducati Monster 1100 S de 2009 était à l’époque vendue 11 200€, pourtant propulsée par le même moteur et équipée de périphériques Ohlins et Brembo…

Husqvarna Vitpilen 701La Husqvarna 701 et la KTM 690 Duke sont construites sur la même base moteur et châssis. Il n’y a que deux choses qui les distinguent, leur look, et 2 295€ ! La Husqvarna Vitpilen sera vendue 10 290€, contre 7 995€ pour la KTM Duke 690 en 2017.

On observe donc une inflation généralisée des tarifs moto. Le meilleur exemple est la Suzuki Hayabusa 1300 dernière génération. Elle était vendue 13 999€ à sa sortie en 2008, et 15 699€ en 2017 ! Le tout, sans aucune évolution technique ni cosmétique.

Comment expliquer cette inflation ?

Toutes les nouvelles technos’ récemment démocratisées (de l’ABS obligatoire aux écrans TFT couleur) ont bien évidemment un coût. De développement d’une part, mais aussi de production, bien souvent assurée par des sous-traitants, tel que Bosch pour les centrales inertielles, ce qui fait irrémédiablement grimper la note.

Honda Gold Wing 2018 essai tableau de bord

La fluctuation du prix des matières premières est aussi à prendre en compte. Surtout depuis que le poids des motos est devenu une obsession pour les constructeurs, davantage encore que la puissance. Ce qui les oblige à choisir des matériaux plus légers, donc plus nobles et de fait plus coûteux.

La crise et plus précisément l’inflation monétaire qui touche notre économie, tous produits et services confondus, est également une explication. Puisque le marché de la moto ne peut pas être exempté de cette inflation généralisée…

Motos pointues, dit forcément tarif qui pique.

De plus, rentre en compte la notion de parité monétaire, puisque les principaux importateurs, qui sont japonais, commercent avec l’Europe avec une devise (le Yen) qui n’a pas la même valeur et qui fluctue dans le temps.

Sans parler des tsunamis qui ont touché “récemment” le Japon, causant des dégâts à plusieurs usines de ces 4 constructeurs nippons.

Et vous, trouvez-vous ces tarifs disproportionnés, ou corrects et justifiés ?

Vos avis

  1. thierry le 06/02/2019 at 10 h 05 min

    salut -oui les motos hauts de gamme sont cheres mais c est surtout les loyers de l immobilier et les produits de la vie courante qui nous assassinent (d ou les revendications des gilets jaunes c est a dire une grosse majorite d entre nous)- sinon il y en aurait plus qui craqueraient pour les extraordinaires machines d aujourd hui – heureusement il nous reste de super machines a peu pres ” abordables” (street triple – 650 vstrom – CB 650 – guzzi v7 – speed twin …CB 500 X .etc ..)
    neanmoins faut pas mollir

  2. bresciani le 24/01/2019 at 12 h 27 min

    moi j’arrête la moto je ne peux plus suivre a ce prix là ont a une belle voiture

  3. JP le 12/12/2018 at 23 h 04 min

    triumph 1200 scrambler 16000 € .90 cv pour 207 kg. Une moto tres depouillee et trop chere. a ce prix vous avez une voiture potable ….les prix sont devenus si eleves que la moto ne me tente plus: si cher pour rouler a 80 et subir les radars et les CT abusifs je baisse les bras et referme le portefeuille.

  4. lolo67 le 05/07/2018 at 8 h 35 min

    complétement abusé…..récemment je voulais replacer ma VFR800 de 99. Depuis qqes années la moto me sers juste à faire des allers/retours boulot/dodo…les virées dominicales sont proches du zéro. La plupart des trajets de proximité se font en vélo. donc pas besoin d’un gros moteur vachment puissant pour devoir rouler à 80km/h depuis le 1er juillet

    les qqes modèles qui auraient pu convenir, on étais entre 8000 et 14 000€…. en rajoutant les contraintes inhérentes à la pratique moto ( gants, casque, blouson, entretien qui coutes de plus en plus cher, météo….)

    résultat des courses: faute de retrouver un acheteur pour la VFR, elle finiras à la casse, arret de la moto et achat d’une voiture…..

  5. Francois le 19/04/2018 at 8 h 44 min

    Le prix d’un objet est défini prêt trois critère:
    en bas de le a fourchette Son prix de fabrication et de commercialisation ( réseau, pub)
    au milieu, Le prix du profit équivalent chez le concurrent.
    En haut Le prix que peu payer l’acheteur potentiel.

    De nouveaux acheteurs se présentent, du monde de le voiture qui ne s’éclate plus avec des Audi a3 et autre BMW et Porsche, dénué de dessin et a l’immerge criminel.
    Ceux la peuvent payer car ils sont habitué…
    Un exemple?
    La BMW 390GS dédié au marché émergent coûte 6000 euros toute options.
    La BMW 750GS dédié aux nouveaux clients coûte 15000 euro toute options. Pas la même clientèle !

  6. pasfou le 23/03/2018 at 11 h 53 min

    il ne faut plus acheter de moto neuve et on verras si les prix reste les même

    1. thierry le 06/02/2019 at 10 h 10 min

      tout a fait daccord avec toi car c est bien nous ls petits consommateurs qui le faisons tourner ce putain de commerce …

  7. Patapoum Joebar le 08/02/2018 at 22 h 05 min

    Cet article est bien trop superficiel concernant les CAUSES de l’inflation qui elle, est bien réelle et pas très explicable rationnellement.
    Vraiment c’est limite pour des journalistes … professionnels ???

    Par exemple, vous parlez d’électronique, mais l’électronique permet de réduire les coûts de maintenance, alors que le prix des révisions flambent aussi!
    Autre exemple, vous parlez des taux de change. Or, il est plutôt favorable à une baisse des prix des motos japonaises, voir le tableau ci-dessous des cours moyens par année:
    Année Moyenne EUR/JPY
    2018 135.365357
    2017 126.715020
    2016 120.196654
    2015 134.314023
    2014 140.306118
    2013 129.662667
    2012 102.491875
    2011 110.957198
    2010 116.240969
    2009 130.336086
    2008 152.455117

    DOnc, la prochaine fois, réalisez un vrai travail, détaillé, avec des chiffres, d’investigation quoi !

    1. François Lemaur le 09/02/2018 at 14 h 31 min

      Bonjour,

      Ce papier n’a aucunement la prétention de détailler TOUTES les raisons de l’inflation du prix des motos ces dernières années. Il s’agit simplement d’évoquer certaines causes et pistes de réflexion concrètes, car contrairement à ce que vous insinuez, il y en a. En l’occurrence, l’arrivée de l’électronique embarquée, qui concerne quasiment toute la production, en est une. On peut apprécier cette évolution ou la déplorer, mais elle est indéniablement un des facteurs explicatifs. Plus contestable, en revanche, votre théorie selon laquelle cette électronique permettrait de réduire les coûts de maintenance.
      MJ n’a aucun mal à faire un travail d’investigation lorsque le sujet s’y prête et qu’il a été décidé collectivement. Ce sujet n’en faisait pas partie, et est simplement le fruit d’une publication du quotidien, faite par l’un de nous, en réaction à l’actualité de la moto. Quoiqu’il en soit, nous attendons avec impatience votre enquête détaillée sur le sujet.

      Bonne journée.

      Moto Journal

  8. ALEXANDRE le 04/02/2018 at 10 h 01 min

    Je partage entièrement cet avis, le prix des motos explose, celle qui m’a choqué et la honda cb125r 2018: 4500 euros. Sans parler de la cb1000r à plus de 13k euros avec un châssis acier…

    J’ai l’impression que les constructeurs ont décidés que la moto était morte, qu’elle n’avait plus d’avenir et que la seule option limitée qu’ils avaient était de tondre les rares motards au portefeuilles garnis.

    Vu la répression actuelle ils n’ont pas tout à fait tord, vaut mieux se faire choper à dealer dans les quartiers qu’à 200 sur une départementale. Surtout si t’es solvable.

    En même temps bmW prouve que des tarifs stratosphériques ne nuisent pas aux ventes en EU, suffit de voir la GS. Va comprendre.

    Tant pis pour les jeunes, tant mieux pour le marche de l’occaz.

  9. Rubi le 02/02/2018 at 16 h 08 min

    Inflation ? De quoi parlez vous? Ces dernières années, les taux d’intérêt sont au plus bas et les banques centrales luttent contre la déflation…
    Cherchez ailleurs. Une piste: l’obsession du dividende à 3 chiffres ?

  10. Christoan le 02/02/2018 at 8 h 17 min

    Ne pensez vous pas que le prix des motos « tendance » (Ducati, Goldwin) n’est pas plus calculé selon ce que le client potentiel est prêt à payer plutôt que selon leur prix de revient ?

  11. PIBOLO le 01/02/2018 at 11 h 18 min

    Et encore, les bouffeurs de cailloux sont mis à contribution.
    Quand on voit que la sortie de la BM 1200 RT a été repoussée parce qu’un défaut de suspension risquait d’envoyer le motard au paradis.
    Et elle était fabriquée où la suspatte? Dans les pays de l’est afin de faire des économies d’échelle.
    C’est comme une Electra ça vaut plus de 30000 boules pour un simple cadre en acier et une technologie préhistorique par rapport à un gex ou un 1000 cbr même si ce n’est pas le même mode d’emploi, le prix n’est pas justifié.
    Après s’il y en a qui achètent, why not.

  12. Blunt 33 le 01/02/2018 at 10 h 34 min

    Et la MT 09 SP à 10 500 €… D’accord ya du matos mais on passe la barre symbolique des 10 000 €… pour une moto qui était si je ne m’abuse à 8000 € quand elle est sortie (même si bien sûr il n’y avait ni abs ni tcs ni feu à led ni supension ohlins etc.)
    Toutes ces évolutions technologiques ne justifient pas une telle augmentation, surtout que les constructeurs arrivent à faire des économies d’échelle. Donc faut voir la vérité en face : ils se font des marges de fou !!!

  13. Chris le 01/02/2018 at 7 h 30 min

    C’est juste un reflet de cet époque….il faut être beau sur sa moto à 30.000€ dans les grandes villes et aux terrasses des petits bars branchés!!! Pas de quoi bouleverser le motard lambda comme moi qui bouffe des tonnes de kilomètres et fait l’exter au kéké du dimanche au guidon de sa vieille 600 Hornet!!!

  14. aaron le 31/01/2018 at 21 h 11 min

    Concernant l’hayabusa, en 2008 elle n’avait pas l’ABS et des étriers Nissin aujourd’hui elle possède l’ABS et des étriers BREMBO chacun sait dont vous chers Moto Journal, que cela à un coût et que c’est en effet une Évolution Technique notoire contrairement à vos dires. De ce fait je pense que l’hayabusa et un mauvais exemple.

  15. Flo le 31/01/2018 at 20 h 54 min

    Hayabusa. 10ans sans évolution à part un abs et des étriers brembo. 1700 euros d’écart. Sa choque! Et que dire des gs dont le moteur est ultra amortie mais toujours aussi cher!

  16. WHITEGOLD le 31/01/2018 at 19 h 20 min

    Allez dans le meme registre, pour rigoler…mais y’a vraiment pas de quoi…
    En mars 1977 une honda 125 twin dernier cri coutait 5170 francs .
    C’était un modèle plutôt haut de gamme…
    En 2018 celà représente en euros constants 2987 € (dixit calculette de l’insee)
    Donc en 2018 , tenant compte de l’inflation et de tout les indices d’actualisation, pour le prix d’une bonne moto de 1977 on ne peut plus se payer qu’une trapanelle chinoise monocylindre.
    En résumé le prix des motos a augmenté beaucoup plus que le coût de la vie.
    Le plus fort dans tout ça c’est que la 125 de 2018 ne roule pas mieux que celle de 1977.
    Se foutent vraiment de notre gueule les mercantis…
    C’est pas nouveau mais là ils dépassent les bornes et depuis un bon moment, plus lourd, plus sophistiqué, donc plus cher, mais quid de l’efficacité…

    1. Lc le 01/02/2018 at 10 h 55 min

      Honda CBF 125 de 2018 : 2599€

  17. Lainlain999 le 31/01/2018 at 19 h 12 min

    Et donc les Tsunamis ont déferlé jusqu’à Borgo Panigale ?

  18. PIBOLO le 31/01/2018 at 11 h 52 min

    Ne pas oublier les importateurs qui cherchent forcement à se gaver un peu, mais c’est le jeu.