Bosch : un système ANTI-Glissement (+vidéo)

Bosch a récemment créé la surprise avec son projet de recherche “anti-glissement”. Moto Journal leur a demandé quelques explications…

Retrouvez dans le prochain numéro de Moto Journal, un dossier complet autour de l’évolution des systèmes embarqués à moto.

Bosch est l’inventeur de l’ABS et un des principal protagoniste du milieu des systèmes embarqués. Ces dernières années, la marque a grandement participé à l’amélioration de notre sécurité à moto. Notamment à travers ses centrales inertielles, dont les principales applications sont les ABS d’angle et les contrôles de traction, de plus en plus pointus et aboutis.

Comment fonctionne l’anti-glissement?

Nous avons posé la question aux équipes allemandes de Bosch, à l’origine du projet. Voici leur réponse, traduite et synthétisée.

Sur une surface glissante, recouverte d’huile, de graviers ou autre, un conducteur n’a aucun moyen de récupérer une dérive latérale de sa moto. Pour y parvenir, il faut faire appel à une force latérale externe. Nous avons eu l’idée d’utiliser des jets gazeux latéraux pressurisés, du type de ceux utilisés pour les air-bags, qui, projetés dans une certaine direction permettent de contrer le glissement.

Aucun délais de commercialisation d’un tel système ne nous a encore été communiqué.

Démonstration vidéo

Réponse originale“Whether wet leaves, an oil spill, or gravel on the road surface, wheels begin to slip sideways if they can no longer apply sufficient lateral force in a curve. In situations such as these, motorcyclists have practically no chance of righting their bikes. Ideally, keeping them safely on course would require applying additional external lateral force. This is the idea behind the sliding mitigation Bosch is developing in a research project. Like a magic hand, it keeps the motorcycle on track and considerably reduces the risk of a fall. A sensor detects sideways wheel slip. If a certain value is exceeded, gas is released from a gas accumulator of the type used in passenger-car airbags. The gas flows into the tank adapter and is vented in a certain direction through a nozzle. This reverse thrust keeps the motorcycle on track.”

Vos avis

  1. Max le 12/07/2018 at 18 h 05 min

    Marquez devrait ptete essayer. Ca eviterait de nicker son interieur de cuir a chaque sauvetage de decrochage. hihi.
    Sinon il y a le scooter a deux roues avant qui existe deja…🙄

  2. pretexte le 15/06/2018 at 8 h 15 min

    Un premier avril cet article serait passé pour un poisson

  3. PIBOLO le 11/06/2018 at 9 h 11 min

    Quand j’ai passé mon bac, il y a quelques décennies, le prof nous disait que si nous voulions éviter de perdre des points, il ne fallait pas oublier de relire.
    De ce fait “un des principal protagoniste” se serait transformé en “un des principaux protagonistes”.CQFD
    Quant au sujet de l’article, quand ils auront rendu obligatoire ce système, en plus de l’airbag qui nous pend au nez, la moto sera vraiment un luxe.

  4. back in black le 10/06/2018 at 12 h 53 min

    autant laisser les roues sur les cotes ca devrait couter moins cher ….voire meme mettre une carrosserie autour avec des airbags et un volant …

    z etes murs pour la limitation a 80 …vos bouses quatrecoups et vos abs et freinage couples ….

    Si je veux de la securite je roule en voiture ou en train voire meme mieux je prends l avion …

  5. MrJoe le 10/06/2018 at 1 h 54 min

    Ce que je constate, c’est qu’à chaque fois, le gars fait un tout droit après la pulsion et est obligé de réinscrire la moto, et ce, en vitesse lente.

    On va me dire “mais c’est pour la vidéo, gnagna”, bah non, il perd sa traj et c’est flagrant, vidéo ou pas. Je vois pas où est la sécurité là.

    1. la torche le 11/06/2018 at 20 h 31 min

      Quand tu glisses et tombes tu gardes jamais ta trajectoire donc si tu restes sur tes roues tu peux tourné après.donc c’est bien un plus pour la sécurité…
      C’est impressionnant comme les gens sont contre l’évolution…
      Si tu peux conduire ta moto aussi facilement maintenant c’est bien grâce à de nombreuse évolution de la moto depuis sa création…

      1. MrJoe le 12/06/2018 at 20 h 32 min

        Hooo, bichette, tu penses qu’on faisait comment avant?

        Un cadre, des roues, un moteur et des frein.

        Désolé pour toi si t’as besoin de l’esp, suspensions pilotées, anti-dribble, abs, anti-patinage, mode pluie, mode gonzesse, mode j’ai-peur-quand ça penche, mode j’ai-peur-de-tomber…

        Ca fait près de vingt cinq ans que je roule sur des bitzas et autres faiseuses de veuves, et les seuls gadins que j’ai pris sont: trop tard, trop dehors, à l’arrêt sur du gasoil, en courbe sur du gasoil et une flaque de graviers invisibles à trente à l’heure dans un coin.

        Jamais eu besoin d’un jet-pack ou d’un freinage assisté pour conduire ou piloter droit. J’ai jamais eu d’abs, et je n’ai jamais bloqué l’avant…
        Et si tu fais une virgule, soit tu le fais exprès, soit t’es mauvais.

        Un camion, une bagnole, c’est inconduisible par définition, pas une moto.
        Tu sais freiner/accélérer/prendre de l’angle, ou tu sais pas, mais toutes ses assistances de tafiole ne t’empêcheront pas de te foutres au tas si tu roules comme une tanche.
        C’est d’ailleurs l’inverse qui se produit: sensation de maîtrise alors que t’es à dix mètres au dessus de tes pompes.

        Le seul point où effectivement tu as bien raison, c’est “Si tu peux blabla… évolution de la moto depuis sa création”.

        Ouaip… Meilleurs pneus, meilleurs suspattes, meilleurs cadres, meilleurs freins, meilleurs moteur et meilleur éclairage. En gros, c’est EXACTEMENT pareil que dans les ’30, mais en mieux.

        Le reste, c’est uniquement là à cause de certaines normes et obligations légales. A la rigueur, l’abs, je dis pas, ça a son intérêt, si déconnectable, sur les gros culs , mais tout le reste c’est le la merde qui n’a rien à foutre là.

        1. Robert le 14/06/2018 at 13 h 45 min

          Ça c’est un vrai motard bien pêchu, bien burné. Surement un vrai pilote.
          Mais pas de cerveau.

        2. pretexte le 15/06/2018 at 8 h 27 min

          D’accord mais en moins intégriste. 30 ans de bécane sans assistance et je m’en porte pas plus mal. Le seul modernisme que j’apprécie c’est effectivement le freinage, les pneus et le cadre. J’ai maintenant un anti wheeling, un anti patinage dont je ne me sert jamais. Vieille école je gère! J’ai un abs arrière qui n’arrête pas de déclencher, je n’ai jamais autant bloqué la roue arrière que depuis que j’ai une moto moderne. Et mes 3 chutes résultent de gasoil dans des ronds points.Autant dire que toutes ces nouvelles assistances ne m’auraient servis à rien. La moto c’est bien, je ne suis pas contre l’évolution mais arrêtez de nous la pourrir avec tous ces gadgets qui ne servent que comme argument de modernité (ou “c’est comme sur une moto GP) et gonfle le prix de vente.